Florenzi, Le meilleur jeune dans la cour des grands

Alessandro Florenzi est un jeune joueur qui a une carrière assez atypique. Formé à l’AS Roma, il a quitté assez tardivement le centre de formation, pour aller se faire les os à l’extérieur, et pour revenir plus fort. Aujourd’hui il aspire à voir son temps de jeu augmenter au milieu de terrain, pour pourquoi pas décrocher une place de titulaire.

Des qualités de leader très jeune

Dès son plus jeune âge Florenzi montre des qualités de maturité. En effet il a été Capitaine dans toutes les équipes de jeunes de l’AS Roma. Mais le point d’orgue arrive évidemment lors de la saison 2010/2011 où, en tant que capitaine de la Primavera, il remporte le Scudetto. Plus âgé de l’équipe (classe 91, avec de nombreux 93 notamment), il prend un rôle de grand frère dans cette équipe. On notera surtout son tandem phénoménale avec Federico Viviani à la récupération (dans un 4-2-3-1). A eux deux ils inscriront pas loin de 30 buts, avec de nombreuses frappes de loin ou coups francs. Il soulèvera donc ce trophée en venant difficilement à bout de Varese en finale.

Pas de place en équipe première

Aussi surprenant que cela puisse paraître, aucun entraineur ne lui laissera une chance d’intégrer l’équipe première à l’entraînement, ni même la moindre convocation en match. Il faudra finalement attendre l’arrivée de Vincenzo Montella pour voir sa première convocation. Il disputa même ses toutes premières minutes de Série A, le 22 mai 2011 face à la Sampdoria (38ème journée), en remplaçant un certain Francesco Totti à la 86ème minute. Alors que l’on pense qu’il pourrait être convoqué pour le ritiro de Luis Enrique l’été passé, il n’en sera rien. A l’inverse on y retrouvera par exemple Viviani et Verre. Qu’à cela ne tienne, le giallorosso ne baisse pas les bras et décide d’accepter le prêt pour s’affirmer et prouver sa valeur.

L’explosion grâce à Crotone

La saison 2011/2012 sera celle de la consécration pour lui. Pour ses débuts en Série B, il marque dès le premier match où il est utilisé comme titulaire. Une saison exceptionnelle, où il marquera un total de 11 buts en 35 matchs. Rien que ça, pour un milieu de terrain. On retiendra notamment son but face au Grosseto qui offre l’égalisation sur coup franc à la 94ème minute. Mais aussi son premier doublé professionnel au mois de mars lors de la victoire 2-1 face à Padova. Ses prestations permettent à son club de remonter petit à petit au classement, et se stabiliser dans le ventre mou. Florenzi s’impose comme un leader techique et mental de cette équipe. Au terme de la saison il est élu meilleur jeune de Série B par les joueurs et entraineurs de la catégorie.

L’équipe nationale sur le tard

Paradoxalement, contrairement aux nombreux jeunes giallorossi, le natif de Rome découvre la joie de la Squadra Azzurra sur le tard. En effet, il faudra attendre ses 20 ans pour y goûter. Tout d’abord en U20 Italia où il jouera 4 matchs. Cela lui vaudra même le droit d’être très rapidement convoqué avec l’Italie Espoir. Et il ne manquera pas cette chance. Actuellement, en 9 matchs il y a inscrit 3 buts, en s’imposant déjà comme un patron de l’équipe. Avec les Insigne, Immobile, Destro et autres Verratti il fait partie d’une génération très talentueuse. Des joueurs qui pourraient très bien se retrouver en 2014 au Mondial du Brésil…

Ses caractéristiques

Sa principale force est sans conteste sa polyvalence. Milieu relayeur de formation, Florenzi a évolué l’an passé à de très nombreux postes : Arrière droit, milieu central dans un 4-4-2, milieu droit dans un 4-4-2, milieu relayeur dans un 4-3-3, ou encore en soutien d’un ou deux attaquants. Il possède un profil complet lui permettant de s’adapter à de nombreuses situations. Il est capable à la fois de récupérer des ballons, d’organiser le jeu, mais également de venir apporter le danger dans la surface adverse. Il possède également une palette très intéressante de qualités devant le but : frappe lointaine, coup franc enroulée, ciseau acrobatique ou but de la tête, le meilleur joueur de Série B a su montrer toute l’étendue de son talent.

Et maintenant ?

De retour à l’AS Roma cette saison pour s’imposer dans l’effectif actuel, Florenzi semble être la première alternative à Pjanic et Bradley au milieu. Une situation qui devrait lui permettre d’effectuer des rentrées à chaque match et, qui sait, mieux à l’avenir. Il a su réaliser une prestation de bon niveau, ponctuée par 3 buts, dont 1 face à Liverpool. La balle est dans son camp…