Site AS ROMA

Fazio: « Je me suis beaucoup inspiré de Samuel »

Après les recrues Gerson, Alisson Becker, Mario Rui et Juan Jesus, c’est Federico Fazio qui s’est présenté en salle de presse de Trigoria ce vendredi, pour répondre aux nombreuses questions des journalistes présents.

L’introduction de la conférence de presse par Mauro Baldissoni (directeur général de l’AS Roma): « Aujourd’hui nous présentons un joueur qui amènera de la qualité et de l’expérience à notre défense. Il se vente de plus de 230 matchs entre Seville et Tottenham, qui a gagné 2 Europa League, 1 Coupe d’Espagne, ainsi que le Mondial U20 et les JO avec l’Argentine ».

En peu de jours à Trigoria, tu as déjà joué avec la Primavera et tu as marqué avec l’équipe première pour tes débuts.
« Les premiers jours, je me suis entraîné avec la Primavera pour maintenir le rythme. Avec le retour de l’équipe, j’ai rencontré mes nouveaux coéquipiers. Contre Latina, cela été mes 90 premières minutes depuis 3 mois et je me suis très bien trouvé autant physiquement que dans l’entente avec les coéquipiers ».

Ce qu’il faut à la Roma pour battre Porto ?
« Cela sera un match très difficile qui se jouera sur 180 minutes. Il sera important de bien démarrer la saison avec un match important comme ce tour préliminaire de Champions League. Il sera important de lutter, l’objectif est d’obtenir la qualification. Jouer en Europe est très beau, le groupe le sait. Cela sera important de ne pas prendre de but au Portugal en étant compact et solide ».

Tu as eu des problèmes physiques qui ne t’ont pas permis de poursuivre sur ton bon début de carrière ?
« J’ai été ainsi seulement à Tottenham. A Seville je me suis toujours senti bien. J’aime m’entraîner avec intensité, travailler dur. Le thème physique ne me préoccupe pas ».

Spalletti t’a-t-il déjà donné des indications? Et préfères-tu la défense à 3 ou à 4 ?
« Lors de ces premiers jours d’entraînement le mister m’a transmis toute sa passion, mais nous ne sommes pas rentrés dans les détails tactiques. Je peux jouer autant à 3 ou à 4, à droite ou à gauche. Nous rentrerons dans les détails à partir de samedi, avec la reprise des entraînements ».

L’écart avec la Juventus ?
« Je crois que l’équipe doit être compétitive autant en Serie A, Coppa, qu’en Champions. Désormais nous sommes seulement concentrés sur le tour préliminaire. Puis nous devrons raisonner match après match, mais nous devons lutter toujours sur les trois fronts ».

Quelles sont les différences entre Serie A et Liga ? Et peux-tu donner une qualité et un défaut de toi ?
« Tous les championnats ont leur propre caractéristiques. Je suis en Italie depuis peu, le championnat italien peut être mieux adapté à mes caractéristiques. Mon point fort est celui de toujours lutter, être compétitif. Je veux toujours gagner et j’espère remporter un titre déjà cette année ».

Quelle image avais-tu de la Roma ? Et si tu t’inspires d’un défenseur ?
« Mon objectif était de jouer en Italie. C’est un rêve qui se réalise, surtout jouer avec la Roma qui est pour moi le plus important club d’Italie. Pour moi c’est une très grande fierté, j’ai vraiment hâte de jouer devant notre public. Un joueur auquel je m’inspire est Samuel. En tant que tifoso du Boca je l’ai aussi suivi ensuite lors de son transfert à la Roma ».

As-tu parlé avec Franco Baldini et quel rôle a-t-il eu dans la négociation ?
« Je n’ai pas eu la possibilité de lui parler. Seulement quand je suis arrivé à Tottenham. La négociation a seulement été porté en avant par les deux clubs ».

Tu as retrouvé ici Perotti. T’a-t-il dit quelque chose pour te convaincre de venir ?
« Diego est un grand ami. Quand je suis venu ici en mars, il m’a dit qu’il était tombé amoureux de l’équipe, des tifosi, que la Roma était un très grand club. C’est une fierté pour moi de pouvoir être de nouveau son coéquipier, 7 ans après Seville. Et cela n’est pas facile à imaginer dans le football moderne, de pouvoir partager autant de temps dans un même club ».

Romanista35