Faire le plein à l’Olimpico

Alors que l’AS Roma de Garcia a vu sa série de 10 victoires consécutives se stopper sur la pelouse du Torino (1-1), la confrontation contre Sassuolo s’annonce à double-tranchant avec une obligation de retrouver la victoire et passer une trêve internationale avec une avance confortables sur les poursuivants au classement. Une rencontre qui sera une grande première, puisque les deux équipes ne se sont jamais affrontés en match officiel.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Pjanic peut jouer autant au milieu que devant »

« Si je sens que l’équipe a du mal avec Borriello en pointe ? N’oubliez pas la victoire 2-0 le Napoli avec Marco ou alors à Udine où on a joué à 10 pendant 30 minutes. Contre le Chievo c’était prévu qu’ils ferment et la force de Borriello est d’être présent dans la surface comme contre le Chievo. Un avant-centre a besoin du jeu de l’équipe, que l’équipe joue bien et que le ballon arrive dans la surface. On peut s’améliorer sur ce plan, mais sur les deux derniers matchs on a trouvé des équipes organisées qui attendaient juste notre erreur. J’ai aimé la patience et le fait de bien utiliser l’opportunité comme contre le Chievo. Contre le Torino on a marqué avec Pjanic et Strootman sur passe de Balzaretti, puis on a pas besoin de parler du nul du Torino. La serie de victoire est finie mais celle de bons résultats continue. Si cette équipe peut encore grandir ? Chaque joueur et le jeu de l’équipe. Je pense que pour les joueurs qui aiment jouer au ballon, le jeu collectif est le mieux pour exprimer son meilleur niveau. Quand on a des joueurs du niveau de Miralem ou autres, il faut jouer au foot. Où en est Destro ? S’il peut être convoqué après la trêve ? L’important est qu’il soit sorti de l’infirmerie. Maintenant il travaille avec le groupe, j’en suis très content. Pour le moment Mattia a vraiment besoin de travailler sur le plan physique, pour retrouver ses sensations. Par chance la trêve arrive, il y aura 15 jours pour travailler et j’espère qu’il sera prêt après. S’il est indispensable que Pjanic joue au milieu pour apporter de la créativité ? Je suis pas d’accord. Je suis très content de Bradley, qui était le meilleur milieu à Turin. Quand Mire joue plus haut, il ne joue pas comme un vrai attaquant, mais quand il y a une équipe adverse qui a autant de densité, ça peut être un avantage davoir des joueurs haut placés pour donner de la densité à notre jeu. Pour moi c’est un avantage.

« Nous évaluerons avec Lamouchi la condition de Gervinho »

Gervinho est convoqué avec la Côte d’Ivoire. S’il peut y aller ? C’est simple, on doit voir sa condition jour après jour. Il va mieux, il court, on verra demain. J’espère qu’il sera dans le groupe dimanche mais sinon cela n’est pas un problème qu’il aille en équipe nationale. S’il y a un risque, on doit l’évaluer avec son sélectionneur. Par chance celui de la Côte d’Ivoire est un homme intelligent, on en a parlé tous les deux et je veux qu’il sache la condition de Gervinho. Pour nous c’est très important qu’il ne prenne pas le risque de se re-blésser, mais pour la Côte d’Ivoire aussi car il y a des matchs importants pour le Brésil. Mais je pense que ça sera traité avec intelligence. J’ai déjà parlé avant Chievo et Torino, c’est mieux que je ne le fasse plus… il ne sera pas dans le groupe dimanche (rire, ndlr). Les trois points d’écart avec le Napoli et la Juventus sont dus à l’absence de coupe ? Pas seulement. Quand tu fais 31 points sur 33 ce n’est pas juste parce que tu joues une fois par semaine. Le Napoli et la Juventus jouent la Champions, mais sont justes 3 points derrière. J’espère beaucoup de ce week-end. Si on gagne ,car on doit avant tout gagner et on en a une grande envie, ça sera la première fois qu’on est sûr de prendre des points à au moins une des deux équipes. Si le classement sans erreur arbitrale est intéressant ? On peut pas l’échanger ? (rire, ndlr) Le classement me va bien, on est premier, on veut prendre des points, on a un match très difficile contre Sassuolo, mais j’espère très dur pour eux aussi. Il faut être concentré sur ça.

« Les 20 dernières minutes contre le Torino m’ont beaucoup plu »

Si l’équipe est encore enthousiaste ou découragée ? J’ai vu une équipe énervée en fin de match, elle a beaucoup de rage de vaincre et pense déjà à Sassuolo. Les 20 dernières minutes de Torino m’ont beaucoup plu car j’ai vu mes joueurs courir pour jouer et pas perdre et en même temps essayer de gagner. C’est un beau signal pour l’entraîneur que je suis, sur leur envie de gagner. Ca m’a beaucoup plu. Si je regarderai Juventus-Napoli ? Qui je préfère voir gagner ? On doit prendre les trois points. Il est toujours mieux qu’elles fassent nul, toujours. S’il y a pour le jeu rapide, par sa qualité et par ses joueurs une équipe qui se distingue entre les big ? Une candidate sérieuse au titre ? Si la Roma n’y est pas, pourquoi ? Dur d’y répondre, pour moi toutes les équipes du haut de classement ont bien commencé. La Juve et le Napoli sont favorites, elles ont la rosa pour jouer la Champions League et gagner le championnat. A côté on voit aussi que l’Inter, la Fiorentina et Verona jouent très bien, ont des bons résultats et pour l’instant pour moi rien n’est clos. Il vaut mieux rester devant et avoir le plus de points possible sur le 4ème. J’ai déjà dit que pour faire la meilleure saison il ne faut pas de blessé. Pour le moment c’est pas le cas, on a pris 10/12 points sans Totti et Gervinho. Si l’équipe est dépendante de Francesco Totti ? Il y a un risque pour le Napoli de perdre Higuain et pour la Juve Tevez. Quand une équipe a un joueur de haut niveau, il vaut mieux l’avoir sur le terrain. Comme j’ai dit plus tôt, même si on ne gagne pas de façon spectaculaire comme contre Bologna, on a pris 10 points sur 12. Pour le moment les absences de Totti et Gervinho ne comptent pas énormement, elles compteront si ça se prolonge.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma de Rudi Garcia a vu le week end dernier sa série impressionnante de victoires s’arrêter à 10. En effet les giallorossi n’ont pu faire mieux qu’un score de parité (1-1) sur la pelouse du Torino, qui a fêté ce point comme une victoire en Coupe du Monde. Ce résultat ne doit cependant pas minimiser cet excellent début de saison, avec 31 points pris sur 33 possibles. Comme le fait que seuls Biabiany et Cerci ont réussi à tromper De Sanctis en 990 minutes (qui a gardé sa cage inviolée 9 fois sur 11). De plus, la Roma a jusqu’ici fait un carton plein à l’Olimpico (5 victoires en 5 matchs), et compte bien continuer cela demain face au Sassuolo de Di Francesco. Côté offensif, on constate une petite baisse de régime. En effet s’il y a eu 25 buts inscrits durant ses 11 rencontres, seul 3 ont été marqué durant les 3 dernières rencontres. Il faudra donc remédier à cela, mais toujours sans Totti encore blessé. Gervinho fait lui son retour, et fera du bien à son équipe, mais ne devrait jouer que quelques minutes demain. La Roma doit continuer de montrer qu’elle est capable de ne pas laisser de points en route face à des équipes dites « faibles » sur le papier.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la douzième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 15h face au Sassuolo. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Mattia Destro (qui a repris le collectif cette semaine) et Francesco Totti (touché à la cuisse), ainsi que Benatia suspendu. Castan fait lui son retour de suspension, tandis que Gervinho est convoqué un peu à la surprise générale.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Maicon à droite et Balzaretti à gauche. De Rossi évoluera devant la défense, avec la paire Pjanic et Strootman qui s’occuperont de la création du jeu au milieu. Devant, Borriello retrouvera sa place axiale en attaque, avec Florenzi et Ljajic autour de lui.

.

L’adversaire du jour

Le début de saison de Sassuolo a été littéralement catastrophique : 4 défaites en 4 matchs, 15 buts encaissés et 1 but marqué. A partir de là, il était difficile de parier sur le maintient en Serie A du club promu quelques mois avant. Sassuolo a su cependant relever la tête petit à petit, avec « seulement » 2 défaites sur leurs 7 derniers matchs, avec entre-autre 3 nuls (Napoli, Lazio, Catane) et 2 victoires (Bologne et Sampdoria). Le bilan à l’extérieur est même plutôt intéressant avec 1 victoire, 2 nuls et 3 défaites. De façon globale, les verts et noirs pointent à la 18ème place avec 2 victoires, 3 nuls et 6 défaites, pour 12 buts marqués et 27 encaissés (en faisant de loin la moins bonne défense de Serie A).

Sur le mercato, le Sassuolo a finalement perdu peu de joueurs cet été. Seul Boakye (Elche) ou  Pigliacelli (Pescara) ont quitté le navire. A l’inverse, le recrutement a mixé jeunes talents et joueurs d’expérience : Zaza et Maronne (Juventus), Schelotti (Inter), Floro Flores (Genoa), Ziegler (Fenerbache), Pegolo (Sienne), Farias et Acerbi (Chievo) ou encore Kurtic (Palerme). C’est donc avec ce mix judicieux que Sassuolo espère bien obtenir son maintien.

Le mister Eusebio Di Francesco pourra compter sur un groupe au grand complet, puisque seul Terranova (blessé pour 6 mois) manquera à l’appel.

L’équipe sera composé demain de Pegolo dans la cage. La défense sera constitué avec une défense à 3 où on retrouvera Antei, Bianco et Acerbi; Le milieu à 5 sera constitué de Schelotto et Longhi sur les côtés, avec Kurtic, Magnanelli et Marrone dans l’axe. Devant, le duo d’attaquants sera composé de Berard et Zaza.

.

Les dernières confrontations

Match amical (1982) : AS Roma 10-2 Sassuolo

.

Le duel du match

Alessandro Florenzi / Luca Antei : Un duel de jeunes pousses qui ont grandi au sein du centre de formation de l’AS Roma : D’un côté le milieu de terrain classe 91 et de l’autre le défenseur central classe 92. Ces deux hommes sont amis dans la vie quotidienne, et ont vécu de grandes choses ensembles sportivement. En effet, malgré leur année d’écart, ils ont souvent évolué au sein de la même équipe, et notamment en Primavera. En effet lors de la saison 2010/2011, ils soulèvent ensemble le Scudetto de la catégorie, dont Florenzi en était le capitaine. Dès lors, leurs chemins se sont séparés. Le néo-international italien rejoint Crotone, où il explosera dans le monde professionnel avec 11 buts en 37 matchs et à la clé le titre de « meilleur jeune de Serie B. De son côté, le défenseur de l’Italie U21 ira lui du côté du Grosseto, où il jouera une vingtaine de matchs, et inscrira un but. Cette grande saison offrira à Alessandro la possibilité de rentrer à la maison, sous l’aile de Zdenek Zeman. Impressionnant par sa charge de travail et sa fougue, il sera directement un titulaire important de la Louve. Une première saison en Serie A, où il joue 36 matchs et inscrit 3 buts. Antei doit lui encore faire ses dents en Serie B, du côté de Sassuolo (qu’il rejoint en janvier, après avoir guéri d’une blessure au genou). Luca joue peu (2 matchs), mais accède à l’élite en terminant premier. Son entraineur Eusebio Di Francesco croit en son potentiel, et cela va se confirmer cette saison. En effet le défenseur verdenero a disputé 7 rencontres comme titulaire depuis le début de saison, et s’impose comme un élément important du secteur défensif. Le voila donc pour la première fois en tant qu’adversaire au Stadio Olimpico, avec la possibilité de défier son ami et ancien coéquipier Florenzi, dont il a d’ailleurs déclaré « si je marque, cela sera mon premier but en Serie A, alors j’exulterais ». Pour l’anecdote, Florenzi est le seul joueur giallorosso à avoir déjà joué contre cette équipe de Sassuolo, lors de la saison 2011/2012.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Piero Giacommelli. C’est la deuxième fois qu’il dirigera une rencontre de l’AS Roma, après le 3-0 du début de saison face au Hellas Verona. Il a également arbitré à 4 reprises Sassuolo en Serie B : 1 nul (à la maison contre Cittadella) et 3 défaites (en déplacement à Varese, Atalanta et Pescara).

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Burdisso-Castan-Balzaretti
De Rossi
Pjanic-Strootman

Florenzi-Borriello-Ljajic

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Dodo, Torosidis, Romagnoli, Jedvaj, Bradley, Taddei, F. Ricci, Marquinho, Gervinho, Caprari.
Blessé(s): Destro, Totti
Suspendu: Benatia
Choix technique: Julio Sergio.

Udinese (3-5-2): Pegolo; Antei, Bianco, Acerbi; Schelotto, Kurtic, Magnanelli, Marone, Longhi; Berardi, Zaza.