Faire bloc et retrouver la victoire à l’Olimpico

Après deux mauvais résultats face à Sassuolo (2-2, malgré son excellent début de saison) et la Sampdoria (2-1, première défaite de la saison), les hommes de Rudi Garcia ont un impératif besoin de victoire face à Carpi ce samedi, à domicile.

.

La conférence de presse de Garcia.

« Manolas est le seul défenseur central à 100% »

« La célébration des grand-pères (événement organisé récemment à Rome ndlr) ? Qui a la chance de les avoir, doit les chérir. C’est une belle initiative. Tout à perdre demain ? Seule la victoire nous intéresse. Il y a une semaine on était bien classé, maintenant moins. Je répète qu’il y a une façon de jouer qui nous mènera à la victoire. On a mieux joué contre la Sampdoria en perdant que contre le Frosinone en gagnant. En général, il y a plus de chance de prendre des points en jouant bien. Comment gérer ce moment ? Le passé est le passé, maintenant on doit fournir un bon travail qui apporte des résultats. C’est certain que ce n’est que le début de la saison, mais les deux derniers résultats ne sont pas bons. On doit avancer et être concentré sur le terrain. Il n’y a que ça qui me préoccupe. Castan et Vainqueur ? Leo s’améliore. Il est normal qu’un joueur arrêté plus d’un an ait besoin de temps. Rien de caché, il a une volonté folle. Quand il sera à 100% il pourra lutter pour la concurrence, pour l’instant il ne l’est pas. William je l’ai vu mieux, je pense qu’il s’améliore sur le plan physique. Il a pas fait une bonne préparation, il est arrivé tard et s’est arrêté à Moscou. Il avait besoin de retrouver une bonne condition. Petit à petit il pourra aider l’équipe. Je ne compte pas sur quelques joueurs. Les 25-27 joueurs que l’on a sont tous en mesure d’aider l’équipe. La meilleure paire défensive ? Le temps le dira, Manolas et Daniele ont bien marché. Cela fait deux matchs que l’on fait des erreurs individuelles et on doit les gommer. Si on pense à Roma-Barça, Manolas-Rüdiger ont joué à un haut niveau, sinon les trois devant tu les stoppes pas. Contre Sassuolo c’était moins bon. Les explications vous les avez, on peut bien jouer un match et moins l’autre, Rüdiger ne sera pas convoqué. Il reviendra et nous aidera à reposer quelqu’un, comme Kostas qui ne peut pas tout jouer. Pour Castan, à Verona il n’a ni été très bon ni mal joué. On évaluera les paires quand ils seront à 100%, pour l’instant le seul qui l’est c’est Manolas. Daniele nous montre qu’il peut bien jouer derrière, c’est une solution en plus.

« Les joueurs doivent apprendre à jouer avec Dzeko, et inversement »

Dzeko ? Je le vois tranquille, il est expérimenté. Il sait qu’il doit continuer à faire de son mieux et les buts arriveront. Puis nous travaillons à l’entraînement, même si c’est dur en jouant tous les trois jours. Ce matin aussi on a travaillé pour améliorer les automatismes, ils doivent apprendre à jouer avec Edin et inversement. Je ne suis pas inquiet, pour l’instant on marque. Je suis préoccupé par le fait de ne pas réussi à ne pas prendre de but, on peut aussi gagner 1-0. On a toujours gagné mais aussi toujours encaissé sauf à Frosinone. On doit s’améliorer, par l’attitude de l’équipe, il ne faut pas laisser d’espace à l’adversaire, le dernier geste est demandé aux attaquants et défenseurs. Nainggolan et Florenzi ? Alessandro a pris un coup, on verra demain matin, on fera une séance à Trigoria. Si ça ne va pas, on ne prendra pas de risque. Radja, si je ne me trompe pas, n’a pas joué à Frosinone, il a plus besoin de jouer que de s’arrêter. Comme il avait joué 180 minutes avec la Belgique, j’ai voulu l’économiser, pour lui ça ne sera que le troisième match. Il peut débuter. Mais il doit s’améliorer, il peut mieux faire. Je le dis tranquillement car il le sait, il revient à 100% et je pense qu’il a besoin de l’être pour s’exprimer. Les corners, problème individuel ou tactique ? La hiérarchie ? Avec le Capitano, Pjanic, Florenzi et Iago Falque peuvent tirer. On pouvait mieux faire, je pense que la première année on a beaucoup marqué sur coup de pied arrêté, on avait Benatia. L’an dernier on a beaucoup travaillé, et ça s’est vu à la fin avec le but de Yanga-Mbiwa. Les joueurs doivent varier, on a des schémas, même si le tireur doit lire la situation et les attaquants savent ce qu’ils ont à faire. On doit continuer, tant qu’on a ces occasions on doit les utiliser. On travaille, on doit marquer. La Roma est là où elle mérite d’être au classement ? Si je suis mis en observation ? Mon unique préoccupation est de bien préparer le match de demain. Je répète, on devra jouer comme mercredi mais avec plus d’efficacité devant et en gommant les erreurs derrière. On doit le faire tout de suite. Le classement n’est pas un problème pour l’instant, mais si on perd trop de points ça peut le devenir. On a la possibilité d’inverser la courbe, il faut commencer une série ».

.

.

Du côté de Trigoria

L’AS Roma a connu une préparation mitigé en terme de résultats. L’avantage est venu du fait de n’affronter que des très grandes équipes, pour la grande majorité qualifié pour cette édition de Champions League. Le revers le plus difficile a été le 3-0 sur la pelouse de Barcelona, pendant que le succès le plus probant fût face au FC Seville (6-4, après avoir mené 6-0) à l’Olimpico. Rudi Garcia a du faire face à un mercato qui a mis beaucoup de temps à se décanter, et ne pouvant par exemple avoir à sa disposition son nouveau duo Mohamed Salah-Edin Dzeko seulement pour les deux derniers matchs. Le début de saison se retrouve globalement moyen en terme de points, avec un bilan de 2 victoires, 2 nuls et 1 défaite. Le revers de mercredi face à la Samp a fait d’autant plus mal qu’il s’agit probablement de la meilleure prestation dans le jeu, mais sans la finition. Le mister français tentera de s’appuyer sur cela, ainsi que les bons résultats face au FC Barcelone (1-1) et la Juventus (2-1).

Pour cette 6ème journée de Serie A, le mister français ne compte pas beaucoup d’absents. En effet, seul Kevin Strootman, Wojciech Szczesny et Antonio Rudiger (possible retour mardi en Champions League pour ces deux derniers) ne sont pas parmi les convoqués. A l’inverse, Francesco Totti fait son retour suite à un petit problème à la main. L’équipe devrait être très proche de celle qui a chuté face à la Sampdoria, avec le possible forfait de Alessandro Florenzi à droite (douleur à la cuisse), pendant que William Vainqueur et Mohamed Salah pourraient remplacer Seydou Keita et Iago Falque.

Les convoqués de Rudi Garcia face à Carpi

.

L’adversaire du jour

L’apprentissage se montre très compliqué pour le néo-champion de la Serie B 2014/2015. En effet, Carpi n’a pas encore remporté la moindre rencontre, et possède jusqu’ici un bilan de 3 défaites et 2 matchs nuls. Attention, cependant, à ne pas sous-estimer cette équipe, qui a jusqu’ici eu un calendrier très compliqué : des défaites face à la Sampdoria (5-1, déplacement), l’Inter (2-1, extérieur) et la Fiorentina 1-0, extérieur). Les deux matchs nuls furent obtenu sur le terrain de Palermo (2-2) et à domicile face à Naples mercredi (0-0). On constate donc une nette progression pour Carpi, qui espère continuer à prendre quelques points ce samedi à Rome. En Coupe d’Italie, Carpi a passé le premier tour (2-0) en battant Livorno (actuel leader de Serie B). Sur le mercato, certains joueurs expériences sont arrivés comme Matos, Lazzari (Fiorentina), Marrone (Juventus), Brkic, Gabriel Silva (Udinese), Wallace (Chelsea), Spolli, Martinho (Catane), Zaccardo (Milan) et Borriello (Genoa). Côté départ, la seule grosse perte est Gabriel (Milan).

Le mister Castori doit faire avec quelques absences importantes comme Marrone, Wiclkzek, Spolli, Benussi et Lollo. Le système utilisé sera le 3-5-2, avec Zaccardo en patron défensif. Brkic gardera lui la cage. Au milieu, dans le couloir gauche, le brésilien Gabriel Silva aura un rôle important. Enfin devant, Borriello pourrait épauler Matos.

Les équipes probables de l’AS Roma et de Carpi

.

Les dernières confrontations

Il s’agit de la première rencontre opposant l’AS Roma et Carpi.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Massimiliano Irrati. Cet arbitre a dirigé à 3 reprises l’AS Roma pour un bilan de 1 défaite et 2 matchs nuls. La saison dernière, il a dirigé lors de deux matchs nuls : le 2-2 à domicile contre Sassuolo (De Rossi expulsé, et un penalty transformé par Ljajic), ainsi que le 1-1 sur la pelouse du Torino. La saison précédente, il avait arbitré la dernière rencontre et la défaite dans les dernières minutes de la Louve (1-0) contre le Genoa.

Cet arbitre n’a jamais dirigé Carpi.

Twitter: @Romanista35
Twitter: @Cyril_Baldassari