Enfin une qualification à élimination directe

2007/2008. C’est la dernière saison où l’AS Roma a réussi a remporter un tour à élimination directe, et cela était sur la pelouse du Real Madrid. Ce succès 2-1 à Rotterdam permet aux hommes de Rudi Garcia de rejoindre les 8ème de finale de cette Europa League, et de reprendre confiance pour la suite de la saison. 

Les néerlandais donnent le coup d’envoi du match retour sous la pluie et se montrent entreprenants suite à des pertes de balles des romains sans réellement être dangereux. La première action chaude est néanmoins pour Feyenoord pendant un cafouillage sur corner, sans conséquence. La Roma réagit avec son capitaine, qui place en 2 minutes un pallonetto juste à côté et un poteau sur coup franc. La louve est lancée et prend le match en main. Cependant le jeu est haché par les nombreuses fautes (techniques dues au terrain et les mauvais gestes). A noter d’ailleurs que De Rossi aurait dû être exclu pour un coup de coude volontaire et que le match a été interrompu quelques instants pour jet de banane (gonflable maintenant) sur le terrain. La seule opportunité de Feyenoord apparaît après une perte de balle de Pjanic mais Skorupski se montre solide. Côté giallorosso, l’équipe domine mais peine à trouver la faille dans la défense adverse. Pjanic se retrouve bien seul face au gardien à la suite d’un cafouillage à la 36′ mais il tire sur le gardien. C’est finalement Ljajic qui libère les romains dans le temps additionnel sur un centre de Torosidis et permet à la Roma de mener 1-0 à la pause.

La deuxième mi-temps sera complètement folle. Tout commence par un rouge (très sévère) pour Te Verden pour un tacle sur Manolas à la 55′. Le public, se sentant floué, prend feu et Turpin renvoie les deux équipes au vestiaire en suspendant le match pendant 15 minutes. A la reprise, Manu qui venait de rentrer s’illustre en passant en revue tout le secteur défensif romain et égaliser, 1-1 à la 57′. Cependant la Roma repart tout de suite de l’avant, et suite à un très bon centre de Torosidis, Gervinho égalise, 2-1 à l’heure de jeu. La Roma recule alors, et les néerlandais se procurent de nombreuses occasions chaudes par Manu qui manque de réalisme. La louve elle, procède en contre et Garcia l’y encourage en rentrant Paredes, Nainggolan et Iturbe (pour Pjanic, Ljajic et Totti). Feyenoord aura beau poussé jusqu’au bout, c’est la Roma qui s’impose et ramène en Italie la qualification.

Après avoir fait un entraînement de décrassage à Rotterdam demain matin, le groupe giallorosso rentrera à Rome demain après-midi, en vue de préparer le choc face à la Juventus de lundi, qui permettra d’y voir plus clair sur les ambitions en championnat sur cette fin de saison.