Site AS ROMA

Enfin un bon départ

L’aventure de Rudi Garcia en Serie A débute de la meilleure des manières, avec une victoire 2-0 (De Rossi et Florenzi) sur la pelouse de Livorno. Une victoire obtenu dans la dernière demi-heure, qui permet de faire le plein de points et de confiance en vue du second match et la réception de Verona.

La première officielle de Rudi Garcia débute à Livorno avec un classique 4-3-3, où Borriello et Florenzi épaulent Totti dans le trident offensif. Comme on pouvait s’y attendre, la Louve prend d’entrée le monopole du ballon, avec une supériorité technique au milieu. Les deux premières frappes de la rencontre arrivent d’abord de Totti sur une frappe en dehors de la surface, puis de Maicon lors d’un rush sur son côté, toutes deux parés par le gardien adverse. Livorno tente de repartir tant bien que peu en contre, et profite notamment d’une mauvaise relance de Bradley pour s’échappe, mais Castan coupe l’action par un tampon qui lui vaut le premier carton. De Sanctis y réalisera son seul arrête de la mi-temps, en captant bien la frappe juste avant le rebond. La plus grosse occasion arrive à la 25ème minute, quand le Capitano giallorosso frappe des 30 mètres, et dont cette dernière s’écrase sur le haut de la barre de Bardi. Dans le dernier quart d’heure le rythme baisse d’un cran, et les romanisti ne se concrétisent plus d’occasions. Borriello, très esseulé, se démène comme il peut, mais en vain. 45 minutes rassurantes défensivement et intéressantes dans l’animation du jeu, cependant la création et la vitesse offensivement manquent encore.

La Louve repart pour cette seconde période avec la même équipe, après que Rudi Garcia ait pu recueillir les informations de son adjoint, qui passe les premières périodes en tribune. La Roma tente directement de repartir vers l’avant, et est proche d’ouvrir la marque par Borriello, qui se montre trop brouillon dans le dernier geste et les derniers mètres. Florenzi, invisible en première période, se montre beaucoup plus, et profite d’un caviar de Totti pour s’avancer, mais sa frappe croisée trouve le poteau. Juste avant le jeune romanista avait obligé Bardi à s’interposer. A l’heure de jeu, le mister sort Borriello et fait entrer Gervinho, qui passe à gauche, avec Totti en pointe. Hasard ou pas, cela va changer le reste de la rencontre. En effet l’ouverture du score arrive à la 65ème minute minute, sur une frappe des 25 mètres de De Rossi qui trouve la lucarne… 2 ans après avoir marqué son dernier but. Deux minutes après, Florenzi est bien lancé par Castan côté gauche, et trompe le gardien avec une frappe croisée pour le but ud break. L’ex-meilleur jeune de Serie B se blesse légèrement à l’épaule en tapant un panneau publicitaire, et cède sa place à Marquinho. Défensivement, malgré les cartons jeunes de Castan et Benatia, la Roma passe une soirée tranquille et De Sanctis n’aura pas la possibilité de montrer son talent. Le dernier changement est réalisé avec l’entrée de Taddei, en place d’un bon Pjanic

C’est donc par une victoire que la saison 2013/2014 commence. Avec de façon générale une prestation convaincante : Aucun but encaissé, deux buts marqués et les montants de Bardi touchés par deux fois. Les giallorossi vont maintenant se tourner sur la réception du Hellas Verona (dimanche 18h), en espérant retrouver Strootman et quelques recrues.