Site AS ROMA

Encore du travail pour dégraisser l’effectif

A maintenant un mois du début du mercato de janvier, le site Cesololaroma.com vous fait le point sur les joueurs qui sont susceptibles de faire leurs valises. En effet avec un effectif de quasiment 30 joueurs et une masse salariale encore bien trop importante. Si Walter Sabatini veut continuer de rajeunir un groupe qu’il a déjà fait passé cet été de 30 ans de moyenne d’âge à 26, il faudra donc vendre. Voici une équipe « type » de 11 joueurs qui selon différents médias pourraient changer d’air dans quelques semaines.

Par souci de clarté nous allons vous donner les chiffres en « brut » (autrement dit l’argent que le club dépense pour un joueur), plutôt que les chiffres en « net » (la somme qui va dans la poche du joueur). Actuellement la masse salariale brut du club s’élève à 75 millions d’euros, pour un groupe de quasiment 30 joueurs. Ce qui fait en arrondissant un salaire brut moyen par joueur de quasiment 3 millions d’euros (soit 1.8 millions d’euros net). Pour se donner une idée, Totti et De Rossi à eux deux représentent quasiment 25% de cette masse salariale.

Bogdan Lobont (fin de contrat en juin 2013; 0.9 millions d’euros brut par saison) : Le gardien roumain se partage le rôle de doublure avec Gianluca Curci, plus jeune et prometteur. Autrement dit si une bonne proposition lui arrive il ne sera pas retenu. (côte de départ : 30%).

Cicinho (juin 2012; 4 millions brut) : Pourtant titulaire dès le début de saison avec Luis Enrique, le latéral brésilien n’a pas réussi à revenir dans les petits papiers du mister après une blessure. La faute à Aleandro Rosi qui a su saisir sa chance. Alors même que l’on parlait à un moment d’une possible prolongation (avec diminution de salaire), cela semble maintenant bien loin. L’AS Roma devrait donc tout faire pour le vendre lors de ce mercato. (côte de départ : 80%).

Marco Cassetti (juin 2012; 1.8 millions brut) : Jamais utilisé en début de saison, il a su profiter des blessures pour accumuler quelques matchs à droite et dans l’axe de la défense. A six mois du terme de son contrait le doyen de la défense ne sera pas retenu en cas de challenge intéressant pour lui, pour bon et loyaux services rendus. (côte de départ : 60%).

Juan (juin 2013; 4.6 millions brut) : Les choses ont bien changé en quelques semaines. En effet habitué de l’infirmerie du début de l’été jusqu’au début de ce mois, les rumeurs quant à son départ allait bon train. Cependant son retour en forme, aditionné aux blessures en défense, devrait rapidement éloigner toutes ses rumeurs. (côte de départ : 10%).

Vitorino Antunes (juin 2012; 0.15 millions brut) : Mais où est passé le portugais ? Ecarté du groupe depuis le début de saison, il semble avoir disparu sans avoir laissé de traces. D’après son agent certains clubs portugais seraient près à miser sur lui, mais à quel prix ? (côte de départ : 50%).

Rodrigo Taddei (juin 2014; 2.8 millions brut) : A l’image de Cassetti, il a vécu un début de saison chaotique, en enchainant banc et tribune. Cependant il a enchainé les trois derniers matchs en tant que titulaire. Cela ne veut pas forcément dire pour autant que sa permanence soit assuré, cela dépendant des possibles arrivées sur les côtés. (côte de départ : 40%).

Ahmed Barusso (juin 2012; 0.45 millions brut) : S’il s’entraine régulièrement avec le groupe, il n’a pas été convoqué une seule fois. Il semble malgré tout s’être enfin résigné à trouver un club en janvier, faut-il toujours le trouver. (côte de départ : 70%).

Leandro Greco (juin 2012; 0.35 millions brut) : Sa situation repose simplement sur son contrat. En effet le jeune romain est à échéance dans 6 mois, mais le club traite avec lui sa prolongation. Cependant si dans les premiers jours de janvier aucun accord est trouvé il n’est pas dit qu’il ne puisse pas partir, malgré la forte estime de Luis Enrique. (côte de départ : 20%).

Fabio Simplicio (juin 2013; 1.8 millions brut) : Quasiment pas utilisé, Simplicio possède un rôle de joker peu utile. S’il semble vouloir jouer sa chance jusqu’à la fin de saison, nul doute que Sabatini fera tout pour lui trouver un point de chute. D’après son agent il aurait des touches en Espagne et au Brésil, pendant que l’on parle de Parme et Bologne en Italie. (côte de départ : 60%).

Stefano Okaka (juin 2012; 0.9 millions brut) : Pas un seul match joué en championnat, le jeune italien aurait repoussé une demande de prolongation. A 6 mois du terme de son contrat l’attaquant giallorosso n’a plus de temps à perdre et fera sûrement tout pour partir. (côte de départ : 80%).

Marco Borriello (juin 2015; 5.4 millions brut) : Auteur de 10 buts en championnat de septembre à décembre 2010, le bomber italien n’a quasiment plus trouvé le chemin des filets lors de cette année 2011. Une crise de confiance qui a débuté avec l’arrivée de Montella, puis celle d’Enrique, lui préferant entre-autres Osvaldo. Il sera sûrement à l’affût de possibles pistes, cependant pas simple d’assurer un salaire aussi important. (côte de départ : 80%).

Vous l’aurez compris, dans la pratique il sera difficile d’arriver à un lessivage important. Toutefois vous pouvez constater que la marge de manoeuvre pour diminuer cette masse salariale est encore importante.