Site AS ROMA

Encore du pain sur la planche

Pour ce dernier match amical de l’été 2011, l’AS Roma se voyait proposé un vrai test sur le terrain de Valence. Un match qui a tenu ses promesses au niveau de l’intensité physique et du jeu.

Et le match part d’entrée sur un rythme très élevé. Valence se crée la première occasion dès la 3ème minute, suite à un centre de la gauche, mais Lobont s’interpose bien. Tout de suite après les giallorossi ne s’avouent pas vaincu et reppartent à l’assaut de la cage adverse. Bojan joue en une-deux avec Angel, puis le petit attaquant espagnol centre vers Borriello, malheureusement sa déviation flirt avec le poteau. Dès la 5ème minute Perrotta doit céder sa place pour une blessure, et voit le jeune Verre (auteur d’une belle prestation) faire son entrée sur la pelouse. L’AS Roma continue d’attaquer, et aurait pu trouver la faille à deux reprises, d’abord sur une frappe d’Angel, puis sur un coup franc vite joué par Totti mais un poil trop long pour Borriello. Malgré cette belle entrée en matière, la louve va vite déchanté. José Angel, auteur pourtant d’un très bon match et se montrant une nouvelle fois parmi les élements les plus percutants, va perdre un ballon au milieu de terrain qui va se payer cash. A la 20è minute Hernandez récupère le ballon côté droit, s’échappe et centre. Lobont réalise une faute de main, et Viviani doit envoyer le ballon dans ses propres filets suite à la pression de Piatti. L’AS Roma va tenter de repartir et ne pas se laisser abattre. Une nouvelle occasion arrivera sur un bon mouvement collectif, malheureusement mal conclu par Pizarro. Les giallorossi se feront prendre une seconde fois à la 35è minute, suite à un mauvais placement de l’ensemble de la défense, Soldado s’échappe du marquage d‘Heinze et trompe Lobont d’une frappe croisée. Sans avoir démérité l’AS Roma repart donc aux vestiaires sur ce score de 2-0 suite à deux erreurs.

Pour la reprise, Luis Enrique fait entrer Cassetti, Cicinho et Stekelenburg, à la place de Heinze, Rosi et Lobont, tous trois assez fautifs sur sur les buts. Et les romanisti reprennent comme en début de match le cours du jeu. Cependant c’est Valence qui se crée la première occasion par Piatti, mais Stekelenburg réalise sa première parade giallorossa. Mais quelques minutes plus tard, on assiste à la plus belle action. Totti décale d’un bel extérieur du pied J. Angel qui déborde en rentrant dans la surface. Le petit espagnol réalise un crochet intérieur et décale Bojan qui frappe après avoir contrôlé, malheureusement sa lourde frappe s’écrase sur la barre et retombe devant la ligne. Cicinho dans son couloir droit se montrera plus à son avantage que Rosi en première mi-temps, se montrant bien disponibles dans les passes courtes. Les occasions vont ensuite s’enchainer des deux côtés, avec notamment des frappes de Verre et Bojan captés par le gardien de Valence, ou encore un face à face raté d’Okaka. L’attaquant espagnol aura encore une fois probablement été le meilleur sur la pelouse. Valence fera plier pour la première fois le gardien hollandais à la 82ème minute par l’intermédiaire d’Alcacer, mettant une nouvelle fois en évidence les carences défensives. A six jours du premier match officiel (face au Slovan Bratislava en Europa League) donc, Luis Enrique a encore du pain sur la planche. Certes tout n’est pas à jeter, et l’heure n’est pas encore à tirer la sonnette d’alarme, mais les temps se reserre de plus en plus. Et il est maintenant temps de rentrer dans le vif du sujet.