Site AS ROMA

Dr Jekyll and Mr Hyde

Comme face au Chievo, l’AS Roma débute bien sa rencontre. Ouvre le score, et est proche de doubler la mise (Rudiger qui marque, puis touche la barre). Comme lors du dernier match, les hommes de Rudi Garcia se sabordent totalement ensuite, notamment avec une seconde période totalement calamiteuse. Un score de parité (1-1) qui n’arrange personne.

29 000 : Comme le nombre de tifosi romanisti présents au Stadio Olimpico pour ce match. En comptant les environ 5 000 tifosi de la Curva Sud non présents, c’était 34 000 billets (abonnements compris) qui avaient été trouvé preneur.

105 : Comme le nombre de jours qu’il aura fallu attendre pour revoir Totti sur une pelouse italienne. Il a pour l’occasion joué son 592ème match en Serie A, et monte sur le podium des présences avec Pagliuca.

66 : Comme le nombre de possession de balle… de l’AS Roma dans sa propre moitié de terrain. En effet, sur tous les ballons touchés par les giallorossi, deux sur trois l’ont été dans leur propre camp. Concernant la possession de balle globale, elle est de 48% pour la Roma et 52% pour les rossoneri. La Roma a eu le plus le ballon lors du premier quart d’heure, tandis que le Milan a lui dominé le plus entre la 15ème et 30ème minute.

19 : Comme le nombre de matchs joués durant cette phase aller par Manolas. Il est le seul à avoir joué chacune des rencontres en championnat (jouant également les 6 matchs de Champions League). Le grec n’a manqué que le 8ème de finale de Coupe d’Italie. En Serie A, suivent Florenzi et Nainggolan (18 matchs sur 19), puis Digne (17) et Pjanic (16).

10 : Comme le nombre de matchs consécutifs dont la Louve n’en a remporté qu’un seul, pour également 7 nuls et 2 défaites. La série en cours en championnat est de 1 victoire, 5 nuls et 1 défaite (soit 8 points sur 21 possible). Pourtant, à domicile le bilan est globalement bon, avec 6 victoires, 2 nuls et 1 en défaite en championnat.

9 : Comme le nombre de frappes de l’AS Roma, dont 4 qui ont trouvé le cadre. On citera la grosse occasion de Sadiq dès la 1ère minute, ou la barre de Rudiger sur corner. De son côté, le Milan a frappé 16 fois au but, pour 7 frappes cadrées. 

8 : Comme le nombre de buts inscrits durant le premier quart d’heure en championnat. Si l’on rajoute la Champions League, cela monte à 9 réalisations avec celle de Salah face à Leverkusen.

7 : Comme le nombre de hors-jeu concédé par la Louve. Deux ou trois fois, c’est même tout le trio d’attaque qui s’est retrouvé ensemble derrière la ligne défensive adverse.

7 (bis) : Comme le nombre de ballons récupérés par Nainggolan. L’homme qui a ratissé le plus de ballons durant cette rencontre.

5 : Comme le nombre de matchs nuls à l’Olimpico cette saison. Jusqu’ici, il y en avait eu dans chaque compétition : FC Barcelone (1-1) et BATE (0-0) en Champions League, Spezia (0-0, puis élimination) en Coupe d’Italie et Sassuolo (2-2) en Serie A.la part de la Roma sur la pelouse du Chievo, en 14 confrontations.

4 : Comme le nombre de matchs joués par Castan en championnat cette saison. Entré à la mi-temps, la dernière fois (en tant que titulaire) fût le 29 novembre lors de la défaite face à l’Atalanta. Le brésilien n’a jamais enchaîné deux matchs de suite. Il pourrait le faire avec la blessure de Manolas.

3 : Comme le nombre de présences consécutives pour Sadiq. Entré en jeu et buteur face au Genoa, il a été titularisé pour la 1ère fois en professionnel (et à nouveau buteur) sur le terrain du Chievo. S’il n’a pas marqué hier, il a joué pour la première fois titulaire à l’Olimpico.

Twitter: @Romanista35