Di Francesco: « Voici le bilan du match face au Real et de la tournée US »

0
1145
Photo tirée du site Asroma.com

Eusebio Di Francesco, suite à la défaite 2-1 face au Real Madrid, s’est exprimé au micro de Roma TV :

« Aujourd’hui seulement 2 tirs, suis-je plus préoccupé par la phase défensive ou offensives ? Ces matchs te font comprendre où il faut travailler. 2 tirs me semble réducteur vu ce que nous avons crée, dans certaines occasions nous n’avons pas frappé. Nous pouvons mieux profiter des ballons récupérés. La saison passée nous faisions 2 000 tirs et on ne marquait pas, cela me semble réducteur de parler de chiffres. Sûrement certaines choses devront être amélioré, nous avons affronté des équipes de très haut niveau, on peut faire des erreurs. Je n’ai pas aimé la phase défensive au début, ils ont travaillé de manière désordonnée et j’aurais préféré que certaines choses ne se passent pas, notamment sur le premier but qui a ensuite déterminé la dynamique du match. Athlétiquement comment j’ai vu l’équipe ? Par chance, pas encore bien. Quand on fait un parcours de travail, il y a des équipes qui ont moins travaillé et initialement c’est un avantage. Le concept est toujours que l’on travaille pour arriver au championnat dans de bonnes conditions, c’est un moment où l’équipe a beaucoup donné aux entraînements. Imaginez que Coric qui a joué seulement 20 minutes m’a dit avoir les jambes lourdes, cela veut dire que nous avons beaucoup forcé physiquement, comme c’est normal que ça soit. Nous avons eu de nombreux voyages, une longue tournée. Mes choix n’ont pas été fait sur la base des 11 meilleurs, mais j’essaie d’amener tout le monde en condition. Evidemment sur de nombreuses choses on peut faire mieux, mais n’oublions pas contre qui nous avons joué, cela fait la différence. L’équipe a toujours fini les matchs en croissance.

Comment l’expliquer ? Je pense que nous sommes bien partis dans chaque match, aussi aujourd’hui nous avons fait une très grosse erreur sur le premier but, lié à la ligne défensive qui a permis l’avantage du Real Madrid, alors que nous avions démarré en attaquant. Nous avons eu beaucoup de bonnes situations, aussi en première période où on a récupéré des ballons dans la moitié de terrain adversaire, peut-être 7-8 importants où nous avons été peu qualitatif. Dans la préparation, quand travaille dur, au début on n’est jamais brillant, mais plus le temps avance dans le match et plus condition physique s’améliore avec les joueurs qui commencent à avoir plus de jambes. Désormais nous devons continuer à travailler pour avoir plus de brillance pour la reprise du championnat. Où en est Karsdorp et peut-il jouer contre le Torino ? Oui, il est à disposition. Ici il a alterné un peu entre individuel et collectif, il n’a pas encore 90 minutes dans les jambes, la démonstration est la demi-heure qu’il a fait aujourd’hui. Il n’a pas eu une grande continuité aux entraînements. J’ai aimé comment il est entré dans le match, avec une excellente personnalité et une excellente poussée. Il travaille dur pour trouver sa meilleure condition physique. J’ai aimé sa détermination, ce qui a d’autres moments du match ne m’a pas plu. En première période il fallait être plus déterminé et agressif. On dit qu’il n’y a pas encore de titulaires et de doublures, est-ce vrai aussi pour les gardiens ? Olsen est arrivé en retard et lui aussi a beaucoup travaillé, et c’est pour cela que j’ai retenu opportun de donner la possibilité aux deux de faire voir leurs qualités. Je le connais moins, Mirante un peu plus. Je sais à peu près à quoi ressemble l’équipe des titulaires, mais je dois montrer à tous que chaque joueur est important.

Il y a des joueurs qui doivent progresser, d’autres qui sont jeunes comme Kluivert qui doit encore comprendre comment se déplacer dans certains moments du match et d’autres qui sont déjà en bonne condition. A la fin j’espère avoir 22-23 joueurs qui sont de bon niveau. L’aspect offensif ? Nous avons alterné de bonnes pressions à d’autres où il manquait de la férocité et détermination, c’est une des choses qui ne m’a pas plu. Le premier but doit être évité parce qu’on doit avoir un bloc équipe plus resserré et où la ligne défensive doit monter ensemble. Ici un a été en avant et l’autre en arrière, c’est une des choses sur lesquelles nous travaillons. Je peux penser qu’il y a de la fatigue, pas seulement physiquement mais aussi mental. Un mois de stage est long, à part quelques petites pauses et peut-être il y a besoin de récupérer. Je crois qu’il est important autant de travailler que de se reposer, je pense seulement à ça. Quand, cependant, on manque d’agressivité et qu’on laisse Ramos pouvant relancer tranquillement à gauche ou à droite, on ne peut pas faire grand chose et on se retrouve en retard. Nous n’avons pas fait les bonnes lectures et nous analyserons cela avec plus de calme. Schick ailier droit pour expérimentation ou par nécessité ? J’ai voulu le revoir dans cette zone où il avait joué par le passé et n’ayant durant ce match pas d’autre gaucher à disposition, j’ai voulu le mettre là pour voir comment il se déplace encore. Il a des caractéristiques différentes des ailiers traditionnels, cela peut être une option de départ ou en cours de match, c’était une idée que j’avais déjà avant le match. Puis je voulais faire jouer plus Dzeko, j’avais Ünder blessé et j’ai choisi ainsi ».