Eusebio Di Francesco a répondu aux questions des tifosi de l’AS Roma sur Twitter :

« Si je pense arriver au bon moment à la Roma ? Je pense avoir fait le bon parcours pour suite avoir l’ambition de coacher le club qui m’a tout donné dans le football. Je suis fier d’entraîner la Roma parce qu’elle m’a donné de grandes joies et satisfactions, et j’espère pouvoir le faire aussi dans ce nouveau rôle. Ce qui a changé entre aujourd’hui et l’époque où j’étais joueur de la Roma ? Beaucoup de choses ont changé. D’abord mon rôle, totalement différent et qui me permet de tout regarder à 360°, pendant que comme joueur on tend à regarder seulement ce qui nous est le plus proche. Beaucoup de choses ont changé au niveau de l’organisation et dans la façon d’approcher les choses, mais je retiens que tout est positif. Le match dont je me souviens le plus en tant que joueur ? Sûrement le derby du 3-3 lors de la saison 1998-99. Nous sortions de 4 défaites consécutives contre eux et on était mené de deux buts. Mon but a démarré la grande remontée complété par le but de Totti. Puis nous avons relevé la tête lors des derby suivants. C’est un souvenir incroyable. Dans quel rôle je compte utiliser Florenzi ? Il a une grande capacité à s’adapter dans n’importe quel rôle, je chercherais à trouver la meilleure solution. Au-delà de la disponibilité, les joueurs doivent avoir des rôles spécifiques, Alessandro est un joueur différent des autres. J’évaluerais la situation dans les prochaines semaines. Un conseil à donner aux jeunes ? Faire tout avec une grande passion, humilité et envie de progresser, au-delà de ses propres moyens. Quel est mon plus beau souvenir de la Roma ? J’ai parlé du but contre la Lazio, mais évidemment que le Scudetto est inoubliable, même si cette saison là je n’étais pas un titulaire à cause d’une longue blessure. C’est une marque indélébile parce qu’à Rome nous n’en gagnons pas beaucoup. Participer à une telle victoire en tant que joueur est inoubliable. Comment a évolué la Serie A depuis 10 ans ? A écouter ceux qui ont arrêté de jouer, le championnat est toujours de pire en pire. Il y a 10 ans et 20 ans, j’entendais cette même chose. Pour moi le football a évolué et nous devons le suivre. Le football italien a perdu quelques champions mais petit à petit il les retrouve. Une chose qui s’est amélioré est pour moi la valeur que nous mettons à nos jeunes, une chose pour le football italien. Mes objectifs pour cette saison ? Partir fort en championnat, donner une identité à l’équipe, gagner le plus de matchs possibles, qui est ce qui compte, amener de l’enthousiasme autour de l’équipe. C’est à nous de traîner tout le système. Ce que je pense de l’utilisation de la vidéo ? La nouveauté me plaît mais il faut l’évaluer. Nous verrons ce que cela donnera dans le futur. C’est normal de l’accepter, mais je crois qu’il continuera quand même d’avoir des erreurs. Gerson ? C’est un joueur que je suivais déjà quand j’étais à Sassuolo. La Juventus et Barcelone le voulait mais la Roma l’a pris. La saison passée il ne s’est pas exprimé au mieux mais il a un grand potentiel. J’espère réussi à le valoriser au mieux, c’est ma mission. Mon plat préféré ? Désormais que je suis à Rome, la gricia. Quand j’étais à Pescara les arrosticini. Quelles sensations de découvrir la Champions League comme entraîneur ? Excellentes, enthousiasmant. Pour moi c’est une nouveauté, j’ai eu la chance de pouvoir faire l’Europa League avec un petit club comme Sassuolo et pour moi cela sera un grand saut mais je suis serein. Je veux que mon équipe l’affronte avec détermination, sans peur : vivre quotidiennement avec très grand enthousiasme ».

Antonino

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here