Destro: « Je ne pense qu’à retrouver ma meilleure forme »

Mattia Destro, tout juste remis de sa blessure au genou et potentiellement convocable face à Palerme samedi, s’est livré à un vidéo-chat où il a répondu à des questions d’internautes-tifosi de l’AS Roma :

Comment vas-tu ?
« Je suis beaucoup mieux, je m’entraine avec le groupe et le genou répond bien. Je cherche à récupérer ma condition optimale. Concernant le match face à Palerme, c’est le mister qui décidera, mais je m’entraine pour être disponible au plus tôt possible ».

Quelle a été l’influence de ton père dans ton choix de faire du football ?
« J’ai commencé très tôt, c’est une chose qui me plaisait parce que mes amis s’amusaient à jouer au football. Cela a d’abord été un divertissement, puis un sport ».

Quel est ta meilleure qualité ?
« Je laisse les autres juger cela. Je dois m’améliorer sous tous les aspects comme tous les jeunes ».

Quel est ton objectif pour la fin de saison ?
« Retrouver le plus tôt possible ma condition physique ».

Combien de derby as-tu joué ?
« Milan AC-Inter chez les jeunes. C’est un peu particulier, en Série A c’est une autre histoire ».

Demain Totti fêtera ses 20 ans de carrière en Série A.
« C’est un champion, tout le monde veut jouer avec lui. Quand je le regarde je cherche à apprendre le plus possible de lui ».

Qu’es-ce que cela fait de jouer avec la Curva Sud ?
« Beaucoup d’émotions ».

Mon meilleur match ?
« En Coupe d’Italie contre la Fiorentina et l’Inter ».

Tu suivais les attaquants de la Roma par le passé ?
« J’aime beaucoup Montella, pouvoir le voir jouer était beau, c’est un attaquant complet ».

L’Euro Under 21 cet été ?
« Je ne pense pas à cela, la priorité est que je retrouve vite ma condition pour donner une contribution importante à la Roma en cette fin de saison ».

La Coupe du Monde au Brésil ?
« C’est le rêve pour n’importe quel joueur, mais à cause de ma blessure je ne pense qu’à mon retour sur les terrains. Concernant le reste nous verrons dans le futur ».

Beaucoup de talents sont nés en 1991, vous-êtes le futur du football italien ?
« Je l’espère, ce sont tous des joueurs que je connais et la majorité sont des amis, j’espère que dans le futur nous ferons de grandes choses ensembles et que nous nous améliorerons année après année ».

Quel souvenir gardes-tu de Sannino (qui fût son entraineur à Sienne et qui est actuellement à Palerme, ndr) ?
« J’ai un très bon souvenir de lui, il a fait de grandes choses et il m’a énormément enseigné. Lors du match de samedi, chacun pensera à ses propres intérêts ».

Que t’a-t-il enseigné en particulier ?
« Chaque entraineur t’apporte quelque chose en plus, avec lui nous luttions pour le maintien et cela m’a obligé à m’améliorer dans la phase défensive, un aspect qu’il m’a beaucoup enseigné ».

Comment s’est passé ton intégration à Rome ?
« La ville est la plus belle chose. C’est une des plus belles villes du monde, si ce n’est la plus belle ».

Que fais-tu comme activité extra-football ?
« Dernièrement j’ai passé quasiment tout mon temps à Trigoria : entre entrainements et réhabilitation ».

Des hobbys en particulier ?
« J’en ai peu, j’aime passer du temps avec mes amis, je pense que c’est la plus belle chose ».

La célébrité change les choses ?
« Pas beaucoup, les vrais amis restent identiques. Le comportement ne change pas ».

Ton rapport avec les technologies ?
« Très peu. Je joue à la Playstation, mais entre iPhone et ordinateur, j’ai le minimum indispensable. Je ne suis bon à aucun jeu vidéo ».

Qu’es-ce que tu voudrais rejoindre comme objectif ?
« Dans les prochains saisons je veux vaincre quelque chose, l’objectif est celui-ci. Avec la blessure, les objectifs que j’ai en tête sont un peu décalé, mais j’espère les rejoindre ».

Quel est ta position sur le terrain avec Totti ?
« Je suis à l’entière disposition du mister, il met l’équipe sur le terrain. Il décidera où je dois être utilisé ».