Dernier déplacement, avant le sprint à la maison

Alors que l’AS Roma reste sur 2 victoires consécutives, ce déplacement sur la pelouse du Milan AC sera le dernier de la saison. En effet, les hommes de Rudi Garcia auront ensuite 3 matchs à l’Olimpico : Udinese, Lazio et Palermo. De quoi se mettre dans de bonnes dispositions, avant ce sprint final avec la Lazio, dans la lutte à la deuxième place

.

La conférence de presse de Garcia.

« Keita et Doumbia sont aptes, doute pour Ljajic »

« Qui a le match le plus difficile entre la Roma et la Lazio ? Moi je m’occupe que de Milan-Roma, les autres choses ne m’intéressent pas. On doit être concentrés, le mot « concentré » vous l’entendrez beaucoup dans cette conférence. Je ne m’intéresse qu’à ce match, on doit continuer sur le même chemin à Milan. L’objectif sera de gagner, comme depuis que je suis ici. Ce que je crains de Milan ? Si on parle de Destro, on sait qu’il est talentueux. Mais il est à Milan et je ne parle que de la Roma. Les conditions des adversaires on les prend en considération mais le plus important est la Roma. Ce qu’elle fera pour gagner ce match. Je ne m’intéresse qu’à ça, le reste on le prend en compte pour ne pas souffrir de la qualité adverse et gagner. Comment vont Doumbia et Keita ? Aujourd’hui ils se sont entraînés normalement, demain on évaluera Ljajic mais il devrait récupérer. On verra demain avec un petit entraînement le matin, mais petit à petit on retrouve tout le monde à part les longues absences. Pourquoi la Roma tient moins le ballon ? C’est un choix dans quelques matchs, même quand on a fait nul on a mené au score. J’ai choisi de rendre l’équipe plus compacte derrière et repartir en contre. C’est un des paramètres qui ont porté à ce choix, puis il y a le schéma de l’adversaire. Je répète que je m’adapte pour faire en sorte de marquer et donner des problèmes à l’adversaire, pas à l’adversaire en lui-même. Et on peut s’adapter pour annuler leur qualité, comme l’attaque du Napoli, Genoa ou Sassuolo. Demain cependant l’histoire peut être totalement différence ou la même, on sait pas. Si Totti risque de devenir le bouc émissaire de toutes les choses qui ne vont pas ? Laissez-le tranquille le capitano, c’est un grand champion et on se parle toutes les semaines. Il peut commencer ou entrer durant le match, seul compte la victoire à Milan et avoir des joueurs à 100% mentalement et physiquement. Mais le capitano doit être laissé tranquille. Comment a changé la Roma avec Doumbia à la place de Destro ? Ce sont deux joueurs de surface, en général ça ne change rien. Puis ce sont pas vraiment les mêmes joueurs mais il y a très peu de changement, ce sont deux buteurs qui aiment le ballon proche des buts. Le futur de Nainggolan ? Chaque joueur est important, tous de la même façon. Là on retourne à la concentration, on a même pas une seconde pour être distrait ou penser à la situation personnelle. Tout le monde doit être concentré sur le collectif et penser au match qui arrive. Puis chacun fera ce qu’il veut avec la società, mais c’est pas le moment de parler des cas personnels, ils doivent faire la différence sur le terrain pour faire gagner la Roma. Si l’environnement footballistique doit être aidé ? Répondre ne m’aidera pas pour le match de demain. Je parle du terrain car je suis entraîneur, je dois faire travailler l’équipe pour gagner les matchs sur le rectangle vert. Si Keita est prêt pour 90 minutes ? Je pense que oui, il a récupéré de son problème au genou et c’est pour cela qu’on l’a géré. Cependant il est revenu, il s’est entraîné normalement et se sent bien. Avoir plus de joueurs permet d’avoir plus de changements et d’aider l’équipe à gagner.

.

.

Du côté de Trigoria

Depuis le début de saison en championnat, le bilan est de 17 victoires, 13 nuls et 4 défaites (48 buts marqués et 25 encaissés). Si la Louve restait à l’extérieur sur une série de 13 matchs (6 victoires et 7 nuls) sans la moindre défaite (dont 5 victoires et 5 nuls en championnat), le revers face à l’Inter a remis en cause les certitudes du mister Garcia loin de ses bases. Cependant, s’en sont suivi deux succès de suite : D’abord à Sassuolo (3-0), puis à la maison contre le Genoa (2-0). Une remise en question tactique entre les joueurs et le mister qui semblent avoir porté ses fruits, et donc l’objectif sera d’aller chercher une troisième victoire de suite (pour ce dernier déplacement de la saison). A noter que cela n’est arrivé qu’à deux reprises cette saison. Ce week-end sera également un duel à distance entre la ville de Rome et de Milan, puisque de l’autre côté, la Lazio recevra l’Inter à l’Olimpico.

Rudi Garcia a révélé la liste des 24 joueurs qui ont été convoqué pour cette 35ème journée de Serie A, qui se jouera ce samedi à 20h45 contre le Milan AC (Sport+). L’infirmerie se vide petit à petit, puisque outre Kevin Strootman (genou, saison finie) et Maicon (genou), seuls Leandro Castan et Nicolas Spolli sont absents. Incertains en cours de semaine, Seydou Keita, Adem Ljajic (n’ayant pas joué les trois derniers matchs pour un problème de dos) et Seydou Doumbia sont bel et bien présents. A noter la présence de Tonny Sanabria, pendant que Lorenzo Pellegrini et Daniele Verde sont laissés à la disposition de la Primavera.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé de Astori et Manolas, tandis que les couloirs seront pris par Florenzi et Holebas. De Rossi évoluera juste devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic autour de lui. Devant, Doumbia devrait évoluer en pointe, avec Ibarbo et Gervinho sur les côtés.

.

L’adversaire du jour

Avec 43 points en 34 matchs, le Milan AC réalise une saison plus que très moyenne, avec actuellement une 11ème place (à 3 points du 15ème). Le bilan global est de 10 victoires, 13 nuls et 11 défaites (pour 46 buts marqués et 45 encaissés). Le bilan est cependant plus positif à domicile, avec 7 victoires, 5 nuls et 5 défaites (25 buts marqués et 18 encaissés). Mais la série actuelle n’est clairement pas en la faveur des rossoneri avec 3 défaites consécutives, et 5 matchs sans la moindre victoire. Pire encore, on ne retrouve que 2 victoires (dont une à domicile face à Cagliari, 3-1) durant les 10 dernières rencontres, avec également 4 nuls et 4 défaites. En 2015, le bilan à la maison est de 3 victoires (Cagliari, Cesena, Parma), 3 nuls et 3 défaites. Autant dire que ça n’est pas le plein de confiance actuellement pour les hommes du mister Inzaghi, qui vit plus que très probablement ses dernières semaines sur le banc milanais. 

Sur le mercato, l’effectif du Milan AC a quelque peu été chamboulé. Côté départ, on retrouve notamment Kaka (Orlando), Balotelli (Liverpool), Gabriel (Carpi), Cristante (Benfica), Robinho (Santos), Constant (Trabzonspor), Birsa (Chievo), Silvestre (Sampdoria), Taarabt, Emanuelson et Amelia (fin de contrat). Côté arrivée, on signalera Alex, Menez (PSG), Bonaventura (Atalanta), Agazzi (Chievo), Armero (Udinese), Van Ginkel et Torres (Chelsea). Lors de ce mercato de janvier, Niang (Genoa), Saponara (Empoli) et Torres (Atletico sont partis, pendant que Cerci (Atletico), Suso (Liverpool), Bocchetti (Spartak), Destro (Roma), Antonelli (Genoa) et Paletta (Parma) sont arrivés.

Concernant le onze de départ, Diego Lopez gardera la cage rossonera. La défense à 4 sera composé de Mexes et Alex dans l’axe, avec Abate et Antonelli dans les couloirs. Le milieu sera constitué de De Jong devant la défense, avec Poli et Van Gikel à ses côtés. Enfin, Destro évoluera en pointe, avec Bonaventura et Honda sur les côtés.
Le mister Inzaghi devrait faire sans les suspendus De Sciglio et Menez, mais aussi les blessures de Essien et Montolivo.

.

Le joueur à suivre

Philippe Mexes : Le défenseur français n’aura jusqu’ici connu que 3 clubs dans sa carrière, pour une durée moyenne de 5 ans dans chacun d’eux. Formé par Guy Roux à l’AJ Auxerre (171 matchs et 8 buts), parmi la génération dorée des Boumsong, Kapo ou Cissé, Mexes a rejoint l’AS Roma en 2004 (à 22 ans). Cela créera un imbroglio, où la Louve devra verser 10 millions dans les caisses auxerroises, suite à un jugement de justice. Il restera donc à la Roma jusqu’en 2011, où il sera considéré par l’ensemble des tifosi comme le plus romanista et romano des étrangers évoluant dans la Capitale. Parlant lui-même le dialecte locale, Mexes répète à chaque interview qu’il est toujours très ami avec Daniele De Rossi et Francesco Totti, avec qui il est en contact encore régulièrement. Auteur de 266 présences avec le maillot giallorosso (et 15 buts), Mexes quitta la Roma en mauvais terme, notamment du fait qu’il parti gratuit, mais aussi par le fait de rejoindre un club italien, considéré comme une trahison par les tifosi. Son passage à Milan ne restera pas gravé dans le marbre, avec pas mal de blessures et de mauvaises périodes. Arrivé quelques semaines après le dernier scudetto rossonero, il aura traversé l’une des périodes sportives les plus difficiles du club. Alors que l’on parlait de son départ cet été, il retrouvera un peu de sa superbe cette saison, avec Inzaghi. Jusqu’ici, il aura joué 104 matchs et marqués 6 buts.

.

Les dernières confrontations

2013/2014 : Milan AC 2-2 AS Roma (Destro, Strootman)
2012/2013 : Milan AC 0-0 AS Roma
2011/2012 : Milan AC 2-1 AS Roma (Osvaldo)
2010/2011 : Milan AC 0-1 AS Roma (Borriello)
2009/2010 : Milan AC 2-1 AS Roma (Menez)
2008/2009 : Milan AC 2-3 AS Roma (Riise, Menez, Totti)
2007/2008 : Milan AC 0-1 AS Roma (Vucinic)
2006/2007 : Milan AC 1-2 AS Roma (Totti x2)
2005/2006 : Milan AC 2-1 AS Roma (Mexes)
2004/2005 : Milan AC 1-1 AS Roma (Montella)
2003/2004 : Milan AC 1-0 AS Roma
2002/2003 : Milan AC 1-0 AS Roma
2001/2002 : Milan AC 0-0 AS Roma
2000/2001 : Milan AC 3-2 AS Roma (Totti x2)

Sur les 14 dernières confrontations en Série A (à San Siro), le bilan est plutôt à l’avantage rossonero, où l’on retrouve 6 victoires, 4 nuls et 4 défaites. On notera cependant que la balance a changé de côté depuis la saison 2006/2007, où les giallorossi sont venu s’imposer à 4 reprises en 8 déplacements, pour seulement 2 défaites. On remarque également que les matchs nuls sont rares, puisque outre les deux dernières saisons, il faut avant cela remonter à la saison 2004/2005. Enfin, ces matchs se montrent régulièrement très serrés, puisqu’il n’y a jamais eu plus d’un but d’écart…

.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Tagliavento. Son bilan avec la Roma est de 18 victoires (la dernière face à Cagliari, 2-1, cette saison), 4 nuls (dont le 4-4 face à Naples en 2007/2008) et 6 défaites (toutes en déplacement, dont trois sur la pelouse du Napoli). Son bilan avec le Milan AC est de 10 victoires, 8 nuls (dont un 0-0 lors de la saison 2008/2010 face à la Louve) et 5 défaites (toutes à l’extérieur, dont le revers 2-0 à l’Olimpico la saison dernière).

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Florenzi-Manolas-Astori-Holebas
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Ibarbo-Doumbia-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Lobont, Spolli, Mapou, Balzaretti, Torosidis, Keita, Paredes, Uçan, Totti, Iturbe, Ljajic, Sanabria.
Blessé(s): Castan, Strootman, Maicon, Holebas
Suspendu(s): /.

Milan AC (4-3-3): Diego Lopez; Abate, Mexes, Alex, Antonelli; Poli, De Jong, Van Ginkel; Honda, Destro, Bonaventura.