Voici les notes et commentaires des giallorossi pour le Derby Della Capitale. 

Alisson Becker 6,5 : Pas une parade à faire, mais toujours impliqué et prêt à bondir sur le ballon! On sent que c’est un leader. 

Federico Fazio 6,5 : L’un ou l’autre mauvais ballon, mais dans l’ensemble c’est un bon match. Très actif de la tête en phase défensive, il n’hésite pas à avancer pour remonter le bloc équipe, et toujours sur l’homme. 

Kostas Manolas 6,5 : Chef de la défense. Toujours actif et très rapide quand il le faut. Il sort à cause d’une blessure en deuxième période. 

Juan Jesus 6 : Match difficile pour lui, il a du tenir Parolo et Anderson. Mais il a su s’en sortir.

Bruno Peres 6  : Eh bien ce n’est pas un mauvais match ! Une méchante occasion (en partant du dos de l’adversaire) qui aurait pu (ou dû?) finir dans le but avec plus de chance, des passes avant et arrière. 

Daniele De Rossi 6 : Match ordinaire pour le Capitano. Il y a eu du bon, surtout en première, et du moins bon, comme vers la fin de match. Mais ça va. 

Kevin Strootman 6,5 : Dans la continuité du match contre le Barcelone, son gabarit est un poison pour l’adversaire. Rien – ou très peu – ne passe. 

Alexandar Kolarov 6 :  On a été habitué à mieux venant de lui. Offensivement il accuse réellement le coup de mardi. Mais c’était mieux en récupération. 

Patrick Schick 5 : Prestation contraire à celle de mardi. Si, contre le Barça, on avait vu un Schick très intéressant, ce soir il a été inutile dans le jeu. 

Radja Nainggolan 6 : Match un peu compliqué pour lui. Non pas qu’il fut mauvais, mais il se bornait plus à contenir l’adversaire que de proposer des solutions. 

Edin Dzeko 7 : Deux brillantes occasions qui auraient pu donner la victoire, et toujours aussi impliqué. C’est simple, si ce soir il marquait, on faisait de lui un héro ! 

Cengiz Under – Non noté –  

Alessandro Florenzi – Non noté – 

Stephan El Shaarawy  – Non noté –  

Eusebio Di Francesco 6 : Ce derby a été très difficile à noter. Il ne faut pas oublier qu’il n’y a même pas 6 jours la Roma offrait un moment mythique dans son Histoire. Pour cela, elle a dû donner beaucoup d’énergie. Dès lors il semblait difficile de préparer un tel match avec l’objectif de gagner. D’autant plus que le nul arrange la Roma : elle est au dessus de la Lazio grâce à la confrontation directe. Sinon, le match n’a pas été trop mal gérer : même si la lazio était plus incisive, rien n’est passé.