Site AS ROMA

Démarrer au mieux l’ère Andreazzoli

Suite à la lourde défaite contre Cagliari à l’Olimpico (4-2), Zdenek Zeman n’a pas résisté à la pression populaire et son limogeage arriva le lendemain. Le banc fût confié à Aurelio Andreazzoli, qui disputera sa première rencontre sur un banc parmi l’élite, avec ce déplacement à la Sampdoria. Une rencontre qui s’annonce déjà décisive pour espérer avoir encore quelque chose à jouer jusqu’à la fin de saison.


La forme du moment

Alors que l’on pensait que le match face à Cagliari aurait pu relancer une série positive pour l’AS Roma, ce match a finalement été le coup de grâce de Zdenek Zeman. Avec aucun victoire, en Série A, depuis ce début 2013, cette nouvelle défaite sur le score de 4-2 a sonné le glas final, avec une cassure qui semblait irréparable entre les joueurs et le mister boemo. C’est donc Aurelio Andreazzoli qui a été intronisé, et qui pourra donc faire ses preuves jusque juin, en tentant de changer les mentalités et remonter de quelques places au classement. Malgré une semaine d’entrainement tronquée par l’absence des internationaux, il faudra aller chercher la première victoire sur le terrain de la Sampdoria, pour remettre les voyants au vert, et surtout se mettre dans les meilleurs conditions possibles, pour le choc face à la Juventus samedi prochain. Si tout n’est pas encore terminé au classement, la victoire en Lugurie est plus qu’une obligation. Ce match sera une curiosité, pour voir quel 11 de départ sera aligné, et surtout quel système de jeu, où l’on annonce un 4-2-3-1 assez proche du schéma made in Spalletti.

Pour sa première, Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe au quasi complet. En effet seuls Balzaretti, Destro (blessés) et Tachtsidis (suspendu) manquent à l’appel. Pjanic et Perrotta font leur retour, tandis que Lucca est de nouveau dans la liste.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Torosidis, Castan, Marcos et Piris. Au milieu De Rossi sera probablement associé à Pjanic à la récupération. Totti évoluera en pointe, avec une ligne de trequartisti composée de Florenzi dans l’axe, Lamela à droite et Florenzi à gauche.

L’adversaire du jour

Le début de saison de la Sampdoria doit probablement contenter toutes les attentes du président Garrone, qui vient juste de retrouver la Série A. Un mercato plutôt ambitieux, avec des recrues adaptées à son collectif et armées pour viser la première partie de tableau. En effet la Samp peut notamment s’appuyer sur son défenseur central international Gastaldello, ou encore le retour de prêt de Poli au milieu. Devant la recrue de choix se nomme Maxi Lopez, qui sera régulièrement entouré par Krstitic et Estegarribia. Un collectif bien rodé et bien huilé qui a déjà montré à plusieurs reprises qu’il avait trouvé ses points de repères. L’entraineur, Ciro Ferrara, a cependant souhaité faire légèrement tourner son effectif pour ce déplacement dans la capitale, avec les nombreux matchs. C’est pour cela que l’on devrait retrouver par exemple le talentueux Obiang sur le banc. Il devra faire sans son meilleur buteur, Maxi Lopez, suspendu deux matchs.

Au coup d’envoi de ce match, 9 points séparent la Louve de la Sampdoria. Avec ces dernières sorties les Blucerchiati ont pris un peu d’air vis à vis de la zone rouge. En effet ils restent sur un match nul sur la pelouse du Toro, et une victoire 6-0 à la maison contre Pescara. Mais dernièrement la Samp gagne cependant peu, et notamment à la maison, où l’on retrouve précédemment 2 défaites contre l’Udinese et la Lazio, et un nul contre le Milan. Son bilan à la maison est mitigé, avec 4 victoires, 2 nul et 5 défaites. Un match charnière, qui permettra de donner des indications sur la fin de saison : jouer le maintien jusqu’au bout, ou finir de façon plus libérée.

L’équipe sera composée demain de Romero dans les buts ; la défense sera constituée par Costa, Gastaldello et Costan. Dans le milieu à 5, on trouvera De Silvestri et Estegarribia sur les côtés, avec Poli, Krsticic et Obiang dans l’entre-jeu. Devant on retrouvera le duo Icardi-Soriano.

Les clés du match

Il est bien difficile d’annoncer des points clés, tant les inconnus de la composition et de la tactique d’Andreazzoli sont nombreux. On peut cependant supposer que la bataille sera rude au milieu de terrain, où la Sampdoria annonce un 3-5-2. Côté giallorosso, la différence pourrait se faire grâce à sa supériorité technique amenant par ses stratèges Totti, Pjanic ou encore Lamela. On suivra également avec attention la petite perle Icardi, qui ébloui la Série A depuis ce début de saison, tandis qu’Osvaldo espère ré-enclencher son compteur de buts.


Les dernières confrontations

2003/2004 Sampdoria 0-0 AS Roma
2004/2005 Sampdoria 2-1 AS Roma (Montella)
2005/2006 Sampdoria 1-1 AS Roma (Totti)
2006/2007 Sampdoria 2-4 AS Roma (Totti x2, Perrotta, Panucci)
2007/2008 Sampdoria 0-3 (Panucci, Pizarro, Cicinho)
2008/2009 Sampdoria 2-2 AS Roma (Baptista x2)
2009/2010 Sampdoria 0-0 AS Roma
2010/2011 Sampdoria 2-1 AS Roma (Vucinic)

C’est un bilan en total équilibre, lorsque l’AS Roma se déplace sur le terrain de la Sampdoria. En effet on y retrouve 4 matchs nuls, 2 victoires et 2 défaites. Les giallorossi restent sur 3 rencontres sans victoires, avec notamment une défaite il y a 2 ans, alors que la Louve menait à la mi-temps, l’expulsion de Juan (qui avait remplacé Mexes blessé) a changé la suite du match. L’unique autre défaite depuis le début du siècle, fût lors de la saison 2004/2005.

Le duel du match

Maarten Stektelenburg / Sergio Romero : Un duel de gardiens qui sera très attendu. Et surtout côté giallorosso, où le géant hollandais va retrouver sa place de numéro 1 en Série A, qu’il n’avait plus occupé depuis un long moment. Le limogeage de Zeman lui aura donc permis de conclure sa période de purgatoire. Cependant il aura beaucoup de choses à se faire pardonner, et notamment son professionnalisme, qui a beaucoup été critiqué suite à ses sorties médiatiques. Stekelenburg devra donc donner une réponse positive sur le terrain, pour récupérer sa place de titulaire en sortant une grande performance. Drôle de parcours, quand on se souvient qu’il y a moins de 10 jours de cela, le joueur était à Londres, tout proche de signer avec Fulham. L’autre gardien a également une histoire avec la Roma, puisqu’il avait été tout proche de signer lors du mercato estival 2011, la societa préférant finalement l’ex-gardien de l’Ajax. Il rejoint alors la Sampdoria, avce une très bonne saison en Série B, qui lui permet de découvrir la Série A cette saison. Là aussi il montre l’étendue de son talent, puisque l’international argentin guide la 6ème meilleur défense du championnat. Quand l’autre côté le gardien romanista est devant la moins bonne défense du championnat italien.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Domenico Celi, jeune arbitre de Série A. L’AS Roma a été dirigé seulement 4 fois par cet arbitre, pour 3 victoires et 1 seul défaite. L’unique défaite fût lors du déplacement à Cagliari en 2010, sur le score de 5-1 avec l’expulsion rapide de Burdisso. La Samp a elle été arbitré à 10 reprises par Celi, pour 5 victoires 1 nul et 4 défaites (mais aucun à domicile).


Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Stekelenburg
Piris-Marcos-Castan-Torosidis
De Rossi-Pjanic
Lamela-Florenzi-Osvaldo
Totti

Remplaçants: Goicoechea, Lobont, Burdisso, Romagnoli, Taddei, Dodo, Perrotta, Bradley, Lucca, Marquinho, Nico Lopez.
Blessé(s): Balzaretti, Destro.
Suspendu: Tachtsidis
Diffidati: Balzaretti, Piris, Bradley, Totti, Osvaldo, Destro.
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio.

US Sampdoria (3-5-2): Romero; Gastaldello, Rossini, Costa; De Silvestri, Poli, Krsticic, Obiang, Estigarribia; Icardi, Soriano.