Site AS ROMA

Déjà les retrouvailles

Un peu plus d’un mois après le match aller chez les rossoblù, la Roma (6e) et Bologne (16e) se retrouvent à l’Olimpico cette fois pour en découdre de nouveau lors du match retour à l’occasion cette 20e journée. Juste avant Nöel, la Roma avait maitrisé son sujet et était reparti d’Emilie-Romagne avec les 3 points et une victoire 2-0. Sans doute vexés par leur cuisant revers à la Juventus cette semaine lors de la Coppa, les giallorossi auront à coeur de prouver que ça n’était qu’un accident de parcours et voudront embrayer une nouvelle victoire en Serie A.


L’adversaire du jour

Une nouvelle fois, Bologne semble parti pour lutter pour son maintien en Serie A cette saison. Pourtant l’équipe ne manque pas de qualités autour de leur trident offensif Di Vaio – Diamanti – Ramirez (suspendu pour dimanche) mais le coach Bisoli doit composer avec les problèmes financiers du club qui doit se débrouiller pour recruter malin sans puiser dans la trésorerie bien maigre du club qui a toujours du mal à payer les joueurs à la fin du mois. Ainsi les départs de cadres comme Viviano (Inter) et Britos (Naples) ont été compensés par Gillet (Bari) et ce bon vieux Simone Loria qui sera sans doute sur le banc contre son ancienne équipe. L’équipe joue en 3-4-2-1 avec deux attaquants de soutien derrière la pointe.

Les résultats des hommes de Pierpaolo Bisoli sont pour le moment décevants, au premier coup d’oeil on s’aperçoit que l’équipe fait souvent de la figuration contre les gros : défaites en déplacement contre la Fiorentina (2-0), à Udinese (2-0) à Palerme conjugués à des revers à la maison contre la Lazio (0-2), l’Inter (1-3) et la Roma (0-2). Pourtant Bologne a réussi paradoxalement à accrocher la Juventus (1-1) à Turin, Naples au San Paolo (1-1) et de tenir en échec sur sa pelouse le Milan (2-2) malgré plusieurs fautes d’arbitrage en sa défaveur. Ce sont en tout cas des résultats logiques, par contre perdre à domicile contre Lecce et Cesena l’est moins et explique en bonne partie la modeste 16e place au classement des rossoblù. D’ailleurs Bologne prend quasiment autant de points à l’extérieur (9) qu’à domicile (11) avec déjà deux victoires et 3 nuls en 4 déplacements. Comme l’an passé (2-2), Bologne voudra encore jouer un mauvais tour à la Roma.


Du côté de Trigoria

Après avoir étrillé Cesena le week end dernier (5-1) en menant 3-0 au bout de 9 minutes, la Roma s’est mis les pieds dans le tapis contre la Juventus mardi dernier en Coppa. Contre un adversaire d’un tout autre calibre et toujours invaincu cette saison, les giallorossi ont eu les pires difficultés à imposer leur jeu et se sont logiquement inclinés contre des turinois qui confirment leur beau parcours en Serie A. Il ne faut pas pour autant que cette défaite occulte la belle série en championnat des Romains, 4 victoires de suite (sans compter le match contre Catane) avant de recevoir Bologne à l’Olimpico. Un match a priori abordable contre une équipe de bas de tableau que la Roma avait tranquillement dominé il y a un mois lors de la 1ère journée en retard du championnat. Une 5e victoire consécutive est donc largement dans les cordes de Totti et de ses coéquipiers d’autant plus que devant, hormis l’ennemi laziale, les équipes de tête continuent d’engranger des points.

Pour affronter Bologne, Luis Enrique optera sans doute pour l’équipe suivante : Stekelenburg sera evidemment dans les buts, Kjaer et Heinze seront les deux défenseurs dans l’axe comme face à la Juventus. Angel est partant à gauche pour faire souffler Taddei, en difficulté contre la Juventus. à droite, Rosi apportera sa vitesse devant. Au milieu Gago continuera d’assurer l’interim devant la défense en l’absence de De Rossi. Greco et Pjanic devraient compléter l’entrejeu giallorosso. En attaque, Totti sera toujours chargé d’épauler Lamela et Bojan, ce dernier gardant la confiance de Luis Enrique malgré un bon Borini depuis son retour de blessure (2 buts marqués).

 

Par le passé

  • 2010/2011 : Roma 2-2 Bologne (Borriello, CSC)
  • 2009/2010 : Roma 2-1 Bologne (Vucinic, Perrotta)
  • 2008/2009 : Roma 2-1 Bologne (Totti x2)
  • 2004/2005 : Roma 1-1 Bologne (Montella)
  • 2003/2004 : Roma 1-2 Bologne (Cassano)

Même si Bologne n’est pas une tête d’affiche de la Serie A, l’équipe a souvent réussi à accrocher les giallorossi à l’Olimpico lors de leurs dernières venues. Exemple avec la saison passée où la Roma menait tranquillement 2-0 avant de se faire remonter en toute fin de rencontre grâce à un doublé du capitaine Di Vaio.


Le duel

Francesco TOTTI / Marco DI VAIO: Le match des capitaines trentenaires. Depuis 3 saisons maintenant, si le club rossoblù a réussir à se maintenir, c’est en partie grâce aux réalisations de leur capitaine, 35 ans, passé par la Juve, Valence, Monaco ou Parme. Avec 19 buts l’an passé et une 5e place au classement final des meilleurs buteurs, Super Marco a montré qu’il n’a rien perdu de sa superbe portant son équipe à bout de bras jusqu’au maintien. Cette saison, 5 buts inscrits, le meilleur buteur du club, et toujours la volonté de sauver son équipe de la relégation. Des buts, le Capitano en a retrouvé le gût depuis la nouvelle année avec un doublé contre le Chievo suivi d’un nouveau doublé le week end dernier contre Cesena lui permettant de devenir dans l’histoire de la Serie A, le joueur à avoir marqué le plus de buts avec le même maillot, à savoir 211 réalisations.


Les équipes probables

Roma (4-3-1-2) : Stekelenburg – Rosi, Kjaer, Heinze, TAngel – Gago, Greco, Pjanic – Totti – Bojan, Lamela.

Bologne (3-4-2-1) : Gillet – Raggi, Antonsson, Portanova – Crespo, Mudingayi, Perez, Morleo – Diamanti – Taider, Di Vaio.

 

L’arbitre

Le match sera dirigé par Marco GUIDA (30 ans), arbitre en Serie A depuis 2009. Ce jeune arbitre a dirigé 1 seule fois la Roma en championnat dans sa carrière, c’était cette saison le 22 septembre contre Sienne à l’Olimpico (1-1). Son bilan avec Bologne est de 1 victoire, 1 nul et 1 défaite, la dernière fois remonte également à cette saison, le 11 septembre, avec une défaite 2-0 à la Fiorentina.