Photo tirée du site Ilromanista.eu

Daniele De Rossi s’est exprimé dans un interview au journal Il Romanista, dont voici un extrait :

« Si je regrette d’avoir parlé de ceux qui veulent le mal de la Roma ? Je ne regretterais jamais d’avoir défendu un coéquipier ou un entraîneur ou un dirigeant s’il le mérite. Je ne regretterais jamais de défendre la Roma. Ce que cela signifie d’être ‘biandiera’ de la Roma ? Une responsabilité énorme que tu portes toujours en toi. Je ne l’ai pas choisi. Quand par le passé j’ai eu des offres ou quand les choses n’allaient pas bien, quand quelqu’un t’appelle simplement ce n’es pas toi qui répond, je suis de la Roma dans le sens que j’appartiens à la Roma, des tifosi de la Roma. Moi Daniele De Rossi j’appartiens « aux » tifosi de la Roma. Trop de nouveaux ? Trop de ventes ? Un lien à trouver ? Le lien va bien, ils sont nombreux, mais ils s’intègrent bien. C’est un groupe sain, cela aide les nouveaux joueurs, qui ont été accueilli de manière spontanée et positive. Peut-être que pour moi il aurait fallu garder tous les coéquipiers, aussi parce que je m’attache et quand un coéquipier s’en va je suis déçu. Puis il y a les idées du mister, du président, du directeur et il faut mettre tout ensemble. Moi, ces choses, je ne peux pas les savoir, peut-être que je ne dois pas le savoir. Mais je sais que le groupe est vif, que les arrivants sont forts, que l’équipe est forte. On dit que Olsen n’est pas sûr ? Et on dit mal. Je vois un gardien qui fait son job, je ne vois pas de carence dans la cage. La photo de l’embrassade est une photo normale, c’est la photo de la première journée de championnat, elle n’est pas liée à devoir le défendre. Olsen me semble Strootman qui quand il est arrivé tenait à nous parler italien parce qu’il tenait à parler avec nous.

Durant Roma-Liverpool, si cela m’est arrivé de penser à Agostino Di Bartolomei ? L’histoire de Agostino Di Bartolomei avec Liverpool se lie à beaucoup d’autres choses, à des choses délicates. C’est un capitaine que je n’ai pas connu en tant que tifoso mais il est celui à qui je me suis le plus attaché après. Quand j’étais grand. Le fameux brassard personnalisé n’est rien d’autre qu’une tentative de faire une chose simple et sobre comme l’avait lui : un brassard simple et blanc sur le maillot de la Roma. Quand on m’a proposé de le porter, j’ai vu seulement cela. Si je ne l’avais pas montré aux tifosi, personne ne l’aurais remarqué, cela fait deux ans que j’ai cette phrase écrite dessus: « Tu es mon unique épouse ». Je voulais appeler mon fils Agostino. Mais j’avais grillé mon joker avec le nom de ma première fille et donc l’accord était que le nom devait être choisi par ma femme. Je l’aurais appelé Agostino De Rossi. Peut-être cela aurait été trop. Le décès de Maria Sensi ? C’est une nouvelle qui me remplit le coeur de tristesse. Maria Sensi m’a vu grandir à Trigoria et, durant ces années, elle n’a jamais arrêté de me faire sentir son affection et son soutien, comme une vraie tifosa qu’elle était. J’envoie une grande embrassade à Rosella et à ses soeurs ».