Photo tirée du site Gazzettagiallorossa.it

Olivier Dacourt, ex-joueur de l’AS Roma, s’est exprimé au site Tuttomercatoweb.com:

« Lors de l’été 2002, la Roma était sur le point de prendre Edgar Davids, et la Juventus cherchait un remplaçant. Ils m’avaient alors ciblé comme joueur pour le remplacer. Puis le hollandais n’a pas quitté Turin, mais j’arriva en Italie avec 6 mois de retard. Je me suis très bien trouvé dans la Capitale, en plus je voulais travailler avec le meilleur entraîneur en circulation : Fabio Capello. Je voulais progresser comme joueur et il était l’homme de la situation. Je venais de Leeds qui les années précédentes avaient fait un grand parcours en Champions League. Puis l’équipe a commencé à se disloquer : Rio Ferdinand était partie à Manchester United, Kewell à Liverpool. J’avais compris que le projet avait changé et je devais faire quelque chose. Un regret de ne pas être devenu un joueur de la Roma ? Absolument pas, je m’en fiche de la Juventus, mes deux équipes italiennes sont Roma et Inter. Quelle différence j’ai trouvé à l’Inter ? Nous avons gagné le scudetto, pas à la Roma. Mais je me suis très bien trouvé dans les deux équipes. Si je pense qu’il est impossible de gagner à Rome ? Difficile, mais pas impossible. Quand je suis arrivé à Rome, on avait gagné le scudetto peu d’année avant. Disons qu’il y a une pression particulière, autant au niveau des tifosi que de la presse. Difficile de rester tranquilles, en particulier quand les choses vont mal. Mais c’est une expérience qui t’endurcit : si tu supportes la pression de Rome alors tu peux jouer dans n’importe quelle autre équipe du monde. Et puis la ville est fantastique ».