Site AS ROMA

Curci: « Je remercie Sabatini pour sa confiance »

Pour ce dernier jour de stage à Riscone, et avant de rejoindre Innsbruck pour un tournoi amical, c’est Gianluca Curci qui s’est présenté devant la presse.Après trois saisons prêtés loin de la Roma, le gardien de 26 ans est heureux de pouvoir jouer sa carte.

Un bilan de ce stage ?
« Plus que positif même s’il faut s’améliorer beaucoup. Le mister exige un rythme de travail intense. Il y a du travail mais cela a été 10 jours très positifs ».

Vous avez effectué des exercises spécifiques.
« La possession balle vu par les gardiens reprend le modèle Barcelone. C’est différent de l’approche italienne au football. Toute l’équipe s’amuse et est bien avec le mister ».

Ton futur ?
« Sabatini m’a voulu fortement ici en me rachetant de la Samp. Lors des trois dernières années j’ai toujours été prêté mais Sabatini m’a dit qu’il me voulait ici et que je pourrais avoir ma chance »

Stekelenburg ?
« Je l’ai vu au Mondial et il a fait de très grandes choses. Il devra bien s’adapter au championnat italien mais avec son expérience il mettra peu de temps. C’est un excellent gardien et un excellent achat ».

Peut-il être l’année de la consécration de ta Roma ?
« Maintenant je pense seulement à la Roma et pour moi cela sera une année très importante. Nous espérons qu’elle soit celle de la consécration, il y aura beaucoup de match et du temps de jeu pour tous ».

Où peut arriver cette Roma ?
« C’est une équipe construite pour arriver en haut, nous avons fait des achats importants, un mix entre expérience et jeunesse. Je pense que la Roma peut viser haut, le podium pourrait être un bon placement. Il faut ensuite voir s’il y aura cette petite touche de chance ».

Ton exultation lors de Sampdoria-Roma ?
« Lorsque j’étais à Sienne, nous avions battu la Roma 1-0 et cela a été une très grande satisfaction. Je suis un professionnel et j’honore le maillot que je porte, mais je ne voulais offenser personne. Je ne peux pas aller contre les tifosi de la Roma parce que Rome est ma ville. Je suis déçu si certains l’ont mal pris ».

Tancredi dit que tu as besoin de te débloquer. Que veut-il dire ?
« Je ne le sais pas, j’ai commencé le stage tranquille, les mots de Tancredi font plaisir. Je sais qu’il croit en moi parce qu’il m’a entrainé pendant 5 ans. Je bloque peut-être en ce qui concerne l’atmosphère du club, je ne le sais pas ».

Le vestiaire ?
« Je l’ai trouvé très serein et tout s’améliore de jour en jour. Petit à petit on apprend à connaitre les nouveaux arrivants ».

À ce point de ta carrière es-tu satisfait ?
« J’ai fait deux années ici à Rome où j’ai très peu joué alors que j’aurais peut-être du aller acquérir de l’expérience ailleur. De toute façon j’ai été bien, j’ai pris de l’expérience, j’ai encore 26 ans et je pense que pour un gardien je sois dans le bon âge. J’espère faire mieux, continuer à progresser et ensuite nous verrons dans quelques années où je serais ».

Aurais-tu imaginé revenir à la Roma?
« Cela m’a surpris parce que je ne pensais pas commencer la saison ici. Lorsqu’est arrivé le directeur il m’a parlé et m’a dit rapidement comment étaient les choses, je dois le remercier parce qu’il me donne une très grande possibilité de relance, et ceci est son mérite ».

Avec cette attitude offensive, penses-tu être apte à recouvrir le rôle de gardien qui joue avec les pieds ?
« Depuis tout petit je suis habitué à jouer avec les pieds, Tancredi en est témoin. Le football a changé, même si beaucoup veulent que l’on commence l’action de derrière. Nous nous entraînons sur ce point de vue et on s’améliore sur tout ».

Quel a été l’instant le plus difficile de ta carrière ?
« La lumière ne s’est jamais éteinte, j’ai fait le choix d’aller à Sienne. J’ai commencé comme gardien titulaire dans une équipe de Série A. Dans la phase aller de l’an passé je gérais la meilleure défense, peut-être que la phase retour pourrait avoir changé ma carrière. Peut-être que si cela c’était mieux passé avec la Samp cela aurait été différent. Je suis content d’être ici maintenant, comme je l’ai dit avant j’ai 26 ans et pour un gardien il y a encore 10 ans de carrière ».

Doni est parti, Julio Sergio le fera dans les prochaines heures, et arrivera Stekelenburg. Te sens-tu comme un second qui doit devenir premier ?
« Stekelenburg partira titulaire parce qu’il est un gardien très fort. Je m’engagerai pour mettre en difficulté le mister parce que je pense avoir les qualités pour le faire. Notamment avec l’aide de Tancredi je pense pouvoir  bien faire ».

Penses-tu que Cavasin (l’entraineur de la Samp) t’ait pénalisé ?
« Il est venu à 7-8 journées de la fin pour chercher à résoudre quelque chose et il n’a pas réussi par rapport à la situation dans laquelle nous étions. Il ne m’a pas pénalisé, il a été contesté par le club, des tifosi qui devaient trouver un bouc-émissaire et m’ont trouvé, comme dans la phase aller ils ont trouvé Di Carlo. Cavasin sûrement n’a pas influé ».

As-tu eu un problème à l’épaule ?
« L’an passé oui, mais j’ai été arrêté peu de temps ».