Photo tirée du site Asroma.com

Bryan Cristante, qui a choisi le numéro 4, laissant vaquant par Radja Nainggolan, était en conférence de presse de présentation à Trigoria ce mardi :

OFFICIEL: Cristante est un joueur de l’AS Roma jusqu’en 2023

Monchi a introduit la conférence de presse: « Nous sommes ici pour la présentation du joueur, c’est un jour important. Nous avons pris le milieu le plus fort de la saison dernière. Les chiffres parlent clairement. Le joueur a eu un parcours très important aussi en Nazionale. Nous sommes très contents ».

Quelle impression t’avait fait la Roma la saison dernière ?
« Une grande impression. Le mister a fait un grand travail, on a vu les résultats autant en championnat qu’en Europe ».

Qu’est-ce que le mister t’a demandé durant ces premiers entraînements ?
« Ce sont les premiers jours, on monte graduellement. Il a déjà dicté certaines de ses idées, ce qu’il veut, de jouer un beau football et de faire un pressing haut ».

Ta mission sera d’amener plus de buts ?
« Mon objectif est de faire du mieux possible. Les buts aident, donc oui aussi cela ».

Ce qui t’a fait autant progresser à l’Atalanta ?
« Une croissance normal d’un jeune. Toutes mes expériences m’ont apporté quelque chose de plus. A Bergame j’ai aussi été favorisé par l’environnement et l’entraîneur, mais tout mon précédent parcours m’a aidé à progresser ».

Ton nom a aussi été cité du côté de la Juve et la Lazio. Qu’est-ce qui est vrai et pourquoi avoir choisi la Roma ?
« Je n’ai pas trop suivi ce que disaient les journaux. Dès que j’ai eu connaissance de l’offre de la Roma, je n’ai pas hésité un instant. J’ai pensé que c’était l’endroit idéal pour continuer de progresser, aussi pour l’entraîneur ».

Avec les bonus, tu pourrais être le milieu de terrain le plus cher de l’histoire de la Roma. Si cela stimule à faire mieux ?
« Les temps ont changé, avec le mercato désormais les prix sont plus hauts. Je le vis normalement, je sais que je peux beaucoup progresser et je dois le démontrer ici ».

Qu’est-ce qu’un entraîneur comme Gasperini m’a apporté ?
« On parle d’un très bon entraîneur, il donne un grand coup de main aux jeunes. Peut-être que sa philosophie de jeu m’a aidé mais je ne pense pas qu’il y a de potion magique. En travaillant on peut bien jouer, aussi dans les équipes où on va évoluer ensuite ».

As-tu peur que de passer du système de Gasperini (positionné derrière la pointe dans un 3-4-2-1, ndlr) à une dimension comme la Roma peut me poser problème ?
« Je suis tranquille, le mister ici sait valoriser les milieux et notamment les relayeurs. Avec le travail et l’envie, on peut et on doit bien faire même ici ».

Sens-tu le poids du numéro du maillot que tu porteras ?
« Non, je n’arrive pas ici pour faire la guerre à quelqu’un qui a eu ce numéro. Je veux seulement travailler et bien faire ».

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné lors de l’expérience au Portugal ?
« J’avais 18 ans et je rejoignais déjà un top club européen. Je ne voulais pas devenir un titulaire fixe, je voulais progresser et faire mon expérience. Dès que j’ai eu l’exigence de jouer je suis parti ».

La saison passée tu as eu une bonne relation technique avec Gomez sur le terrain. Cette année cela pourrait être avec Pastore ?
« Il y a beaucoup de champions ici, ça ne sera pas difficile de trouver qui pourra me donner le bon ballon sur le terrain. Il y en a tellement ».