Continuer la marche en avant

Après la victoire presque inattendue face à la Fiorentina, les giallorossi retrouvent très rapidement le terrain de Série A, avec une rencontre très importante face au Chievo, qui pourrait permettre de vivre sereinement les deux derniers matchs de championnat (à Milan et contre Naples). Andreazzoli espère bien continuer sa série positive de 7 matchs sans défaite (dont 5 victoires).

.

La conférence de presse d’Aurelio Andreazzoli

En cas de victoire, je deviendrais l’entraineur romanista avec le plus de points après ses 13 premiers matchs ? Je trouve utile de transférer ses comptes à la fin de saison, le classement final compte. Comme je l’ai dis à Florence, je crois qu’il manque quelque chose à ce total de points. Sur le terrain je pense que nous aurions mérité un peu plus. Nous sommes contents et nous espérons améliorer ce total de points dès le match de demain. Ce ne sera pas une situation simple, j’ai l’habitude de considérer les adversaires au dela de leur classement et du nom qu’ils ont. Les adversaires sont des adversaires à battre, nous devrons faire notre possible pour améliorer le classement. 25 points entre la Roma et la Juventus, pourquoi ? Je ne pense pas que ce soit une différence aussi marqué. Je l’ai démontré avec les chiffres déjà cité. Nous sommes sur une bonne moyenne de points et en faisant une projection sur une saison complète, nous voyons que l’écart est réduit. Mais il y a encore du chemin à combler. Mieux préparer les matchs contre les équipes plus « faciles » ? Les sensations se ressentent lors des entrainements. Je dois dire que le travail de cette semaine, comme celui d’hier, me laisse prévoir que ce sera une prestation de haut niveau, parce que l’entraineur a exprimé cela. Le match doit le confirmer, mais aussi avant Pescara et Palerme nous avions une condition de ce type. Mon futur ? Les entraineurs sont liés aux résultats. Peut-être parfois trop, je crois que dans une certaine ambiance de travail il serait mieux de tirer les bilans à la fin. Je ne suis pas préoccupé parce que je pense seulement à faire mieux que ce j’ai fais jusque là. Entre les résultats que je voulais obtenir il y avait le fait de donner de la continuité à l’équipe, nous avons fait des améliorations impressionnantes sous beaucoup d’aspects. Il y a les chiffres, les progrès, un groupe qui met de l’engagement et du respect dans son travail. Des joueurs qui ont le plaisir de travailler, comme Goicoechea qui a passé une période particulière et qui, quand on a fait appel à lui, a donné sa contribution à battre la Fiorentina. Quel système ? J’ai le sentiment que l’on interprète de façon négative le fait que l’équipe change de schéma durant le match. Je pense moi que cela est un aspect positif quand une équipe réussi à améliorer sa propre condition à l’intérieur d’un match en proposant quelque chose de nouveau. Cela est le mérité des joueurs qui par la compréhension permettent cela.

Des joueurs un peu statiques par moment, problème physique ? Je ne crois pas. Il faut savoir faire les comptes avec l’adversaire. Dans la première mi-temps nous avons fait une excellente rencontre, je crois même meilleur que la Fiorentina. Puis la viola a pris le dessus et nous attendions cela, nous savions comment nous comporter. Totti a fait une première période excellente comme il ne l’a pas toujours fais en déplacement, même si ensuite il a un peu calé. J’ai vu que l’équipe a réussi à reprendre le fil du jeu et nous avons eu 4-5 contre-attaque intéressant où nous avons eu 3 tirs qui auraient pu être décisifs. Et nous avons fini le match avec un peu de souffrance. Il y a eu un petit calage, mais l’aspect tactique est resté en place. Destro et Osvaldo peuvent jouer ensembles ? C’est vrai que nous les avons vu peu ensembles pour le vérifier, ce sont les matchs qui peuvent dire une chose ou l’autre. Je crois que oui, ils sont des caractéristiques assez similaires et le doute peut dériver de cet aspect, mais je crois que oui. La bonne prestation de Goicoechea ? Sa malchance arrivé face à Cagliari est quelque chose qui peut arriver à tous. Mais je n’oublie pas que Goicoechea, avant cela, avait eu plusieurs fois l’occasion de sauver l’équipe. Lobont est prêt suite à sa fracture du nez ? Quand je regarde sa détermination à disputer un match dans des conditions particulières, je n’ai pas de doute. C’est un grand dans ce sens. Il peut seulement avoir la malchance de prendre un nouveau coup, mais cela ferait mal également à quelqu’un qui n’a pas de fracture. Nous verrons demain les derniers ajournements de sa condition physique. Nous verrons s’il doit porter un masque par exemple. L’alignement de deux récupérateurs sans constructeur du jeu ? Nous l’avons démontré. Je crois que De Rossi et Bradley lors des deux derniers matchs ont fait de grandes choses. Par certaines fautes Daniele a eu une mauvaise condition physique, mais je savais qu’il m’aurait donné une riposte et il l’a fait. Quelle est la condition physique de Pjanic ? Il est beaucoup mieux, sa condition s’améliore. Il a encore un peu de douleur à la cheville qui ne lui permet pas de montrer son habilité technique, mais il est en voie d’amélioration. Il faut seulement du temps. Nous avons fait un choix de travail diversifié et les résultats se voient. Un turnover ? Nous ferons quelque chose.

Osvaldo ? Ces cartons jaunes pour maillot enlevé me déplaisent un peu, il serait opportun de l’éviter. Je n’ai pas parlé avec lui, il m’a fortement embrassé après le match mais je n’ai rien à dire en particulier. Lui est très heureux, je suis heureux aussi et je souhaite une continuité de cela que tous veulent. Je pense avoir grandement contribué à sa récupération. L’absence de Balzaretti peut ramener la défense à 3 ? Vous êtes très attentifs, mais pas complètement attentifs. Si vous l’étiez vous auriez noté quelque chose de particulier. C’était la défense à 3, mais c’était une chose particulière. Si à 4 matchs de la fin j’ai trouvé un système ? Je ne comprends pas pourquoi je dois chercher un système. J’étudie beaucoup pour comprendre comment est le football et comment je dois le gérer, pour ce motif je devrais me limiter à un système ? Un système est mettre à disposition une série de chiffres pour faire rendre au mieux les joueurs. Il est nécessaire de donner la possibilité aux joueurs de s’exprimer du mieux possible par rapport à leurs caractéritiques et celles de l’adversaire. En n’oubliant pas que l’adversaire à les mêmes prérogatives. Ce qu’il manque à Lobont pour être titulaire ? C’est un numéro 1 absolu. C’est un plaisir de l’avoir dans le vestiaire, pour l’équipe c’est toujours un avantage. Sous l’aspect technique c’est un joueur très fort, il est d’une très grande aide pour transmettre son envie à l’équipe, chose qui n’est pas toujours facile à faire. Si je serais pour les temps-mort comme au basket ? Il faudrait donner la possibilité de le faire. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas. Un entraineur ne peut pas communiquer un aspect tactique à ses joueurs, pour moi c’est absurde. Cela me plairait de créer un dialogue. Le problème de l’entraineur est de parler toute la semaine et ne pas pouvoir le faire durant le match. C’est un second entraineur qui ne peut pas communiquer avec les joueurs. Alessio à la Juventus avait la fusion du premier entraineur, puis transmettait sa pensée à Conte, mais c’est à lui de le transmettre aux joueurs. Pour moi c’est un manquement absolu important. Possible de voir Totti sur le banc ? Tout est possible. Je ferais quelque chose. Maintenant nous devons faire les bonnes évaluations, nous finissons d’étudier le Chievo et ensuite j’ai toute la journée de demain.

.

Du côté de Trigoria

Plus que jamais l’heure est à la conservation de cette 5ème place, bien consolidé grâce à la victoire face à la Fiorentina. En effet si le match nul face à Pescara a été un échec, les deux victoires juste avant (Torino et Inter) et les deux juste après (Sienne et Fiorentina) ont redonné un allant de moral aux giallorossi. Mais c’est surtout sur une série de plus en plus intéressante sans la moindre défaite qu’Andreazzoli peut s’appuyer pour continuer de batir. En effet cela fait maintenant 7 rencontres que la Louve n’a plus connu la défaite, avec 5 victoires et 2 nuls. De manière générale son bilan est de 8 victoires, 3 nuls et 2 défaites. L’objectif est donc de prendre les 3 points face au Chievo, quasiment assuré de son maintien, avant d’enchainer deux derniers matchs de championnat face à Milan et Naples, qui joueront peut-être ce match sans aucun enjeu… avant de conclure en feu d’artifice avec la finale de Coupe d’Italie face à la Lazio.

Aurelio Andreazzoli pourra compter sur un groupe au grand complet, puisque seul le gardien hollandais Stekelenburg manquera à l’appel. Balzaretti sera lui aussi absent, pour cause de suspension. Malgré sa fracture du nez, Lobont sera bien présent.


L’adversaire du jour

Le Chievo Verone termine sa saison en roue libre, après avoir emmagasiner de nombreux points en première partie de saison. Il ne manque officiellement qu’un seul petit point à l’équipe de Vérone pour assurer sa présence parmi l’élite la saison suivante. En effet les gialloblu n’ont obtenu qu’une seule victoire lors de leurs 6 dernières rencontres, 3 défaites et 2 nuls. Cependant le Chievo voyage plutôt bien, puisque ces 2 dernières victoires en championnat ont été acquise loin de leurs bases, certes phase aux 2 relégables Sienne et Pescara. Mais la victoire précédente avait été face à la Lazio… déjà à l’Olimpico donc. De manière général, le Chievo est pourtant dans la partie basse du classement en terme de match à l’extérieur, puisqu’ils ont obtenu 5 victoires et… 12 défaites. Mais statistique intéressante, ils n’ont jamais connu le match nul. Et ils ont d’ailleurs en déplacement la 3ème pire défense et la 7ème pire attaque de Série A.

Le mister Corini doit faire sans de nombreux absents, et notamment dans le secteur offensif, où Pellissier, Rigoni et Paloschi manquent à l’appel.

 

Les dernières confrontations

2011/2012 : AS Roma 2-0 Chievo (Totti x2)
2010/2011 : AS Roma 1-0 Chievo (Perrotta)
2009/2010 : AS Roma 1-0 Chievo (De Rossi)
2008/2009 : AS Roma 0-0 Chievo
2006/2007 : AS Roma 1-1 Chievo (Totti)
2005/2006 : AS Roma 4-0 Chievo (Totti x2, Perrotta, Taddei)
2004/2005 : AS Roma 0-0 Chievo

De façon générale il s’agit de rencontres avec des scores assez serré. Cependant le Chievo n’arrive quasiment jamais à marquer à l’Olimpico, puisqu’il ne l’on fait qu’une seule fois lors des 8 derniers matchs, pour un bilan total côté giallorosso de 5 victoires et 3 nuls. Les gialloblu n’ont plus gagné dans la capitale depuis plus de 9 ans.

 

Le duel du match

Marcos Marquinhos / Marco Andreolli: Un duel de leaders en défense centrale. Ces deux joueurs ont comme point commun d’avoir porté le maillot giallorosso à leur jeune âge, mais pas avec la même réussite, malgré qu’ils soient chacun considéré comme des grands talents. Transféré à Rome dans le cadre du départ de Chivu à l’Inter, Andreolli n’aura pas un temps de jeu très élevé, barré par la paire Mexes-Juan notamment. En effet il n’aura joué que 14 rencontres, avec 1 but marqué. N’arrivant pas à s’imposer, il quitte définitivement le club lors de l’été 2010, pour enfin montrer son potentiel du côté du Chievo, avec dans un coin de sa tête un possible retour dans un grand club l’an prochain, comme par exemple à l’Inter. Marquinhos est lui arrivé à Rome à seulement 18 ans, alors qu’il était remplaçant au Corinthians. Courte période d’adaptation, puis Marcos s’impose comme un titulaire indiscutable de la charnière centrale. Demain il disputera déjà son 24ème match avec la Louve, dont 20 en tant que titulaire. Marcos a déjà mis l’Europe à ses pieds, avec des clubs comme Manchester City ou le Barca qui ont déjà posé les yeux sur lui. Cependant il est considéré intransférable par la societa, qui espère le blinder et s’en assurer son futur pour les prochaines saisons. Cela sera également un face à son ancienne équipe pour Bradley, qui avait réussi une belle saison au Chievo l’an dernier.

 

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Sebastiano Peruzzo. Cet arbitre a dirigé seulement 3 fois l’AS Roma, pour un bilan d’1 victoire (Parme 1-0) et 2 matchs nuls (Bologne et Catane 2-2). Le Chievo a été arbitré à 8 reprises par cet arbitre, pour un bilan de 2 victoires, 3 nuls et 3 défaites.


Les équipes probables

AS Roma (3-4-1-2):
Lobont
Marcos-Burdisso-Castan

Torosidis-Bradley-De Rossi-Dodo
Pjanic
Osvaldo-Destro

Remplaçants: Goicoechea, Svedkauskas, Taddei Romagnoli, Piris, Taddei, Tachtsidis, Perrotta, Marquinho, Florenzi, Totti, Lamela, Nico Lopez.
Blessés: Stekelenburg
Suspendus: Balzaretti.

Chievo (5-3-2): Puggioni; Sardo, Andreolli, Dainelli, Cesar, Jokic; Guana, Luciano, Cofie; Thereau, Samassa.