Continuer la bonne série chez le promu

Après ses 3 victoires consécutives, les hommes de Luciano Spalletti chercheront à faire perdurer cette série positive, avec un déplacement sur la pelouse de Carpi, qui vit une bonne période malgré des résultats compliqués. L’AS Roma a comme objectif d’obtenir un second succès de suite à l’extérieur.

.

La conférence de presse de Spalletti.

« Dzeko sera titulaire, Sabatini m’a dit qu’il pourrait partir »

« Demain Carpi, mercredi Real, un turnover ? On pense à ce match, on a récupéré des joueurs il faut y penser. La priorité c’est demain, je choisis sur cette base. S’il y a une carte à jouer vu que les 4 premiers s’affrontent ? Il y a une occasion à chaque fois qu’on joue un match. En gros, s’ils pensent au match d’après, c’est une erreur. La Juventus a gagné 14 matchs de suite, Naples 7. Si on veut lutter il faut faire une série. On doit se tenir prêt. Si quelqu’un pense au Real, il n’a rien compris. On veut suivre les gros. Si Dzeko est prêt ? Il joue demain. Qui avec lui devant ? Je ne peux pas le dire, quand tu dis quelqu’un joue publiquement tu le motives, si tu dis à quelqu’un qu’il joue pas publiquement ce n’est pas correct. Les conditions de Totti, Rüdiger et des blessés ? Gyömbér est à l’arrêt à cause de son problème. Torosidis a fait un bon entraînement. De Rossi ne s’améliore pas. Le staff qui le gère est convaincu d’avoir la solution. J’espère l’avoir après Carpi. Totti a fait un bon entraînement après le match. Il s’est vraiment bien entraîné. Hier il avait seulement un petit problème. Il l’a ressenti aujourd’hui aussi, il ne participera pas à l’opposition. Rüdiger va très bien. Sadiq et Nura sont de retour de la Primavera. Un des résultats obtenus est l’amélioration de la défense. Si Dzeko, Perotti, Salah et Pjanic peuvent coexister ? Oui ils ont des qualités différentes. L’équilibre est trouvé par leur disponibilité, ou par le fait que les autres soient prêts à les aider. Après le mercato j’ai parlé à Sabatini, s’il partira ? Non, comme vous l’avez écrit et comme quelqu’un pourrait savoir quelque chose, je suis allé le voir pour lui demander, il m’a dit que c’était une possibilité. Il évalue car il a un rôle important et des responsabilités. Il a dit que c’est normal de se mettre en discussion en ce moment. Pour l’instant il reste et prend les responsabilités. Ou on gagne, ou tout le monde échoue.

« Uçan est un grand Pizarro, Carpi est dans un temps fort »

Si Nainggolan peut rejouer au milieu avec le retour de nombreux joueurs devant ? Uçan ? Pourvoir déplacer les joueurs est une possibilité et je l’utiliserai. Les milieux peuvent jouer 5 mètres devant ou derrière. Je n’ai pas d’abondance d’attaquant, mais si on veut se comparer aux autres équipes il me manque des pions. Uçan est un joueur splendide, avec une grande technique, c’est un grand Pizarro. Il est bon pour distribuer le jeu, il anticipe les actions. Puis on a besoin d’autre chose. Il est pris en considération, on n’écarte rien. Les dangers de Carpi ? Avant tout le coach, pour le haut monde du football il est inconnu mais c’est un grand entraîneur. Il transmet des principes fondamentaux. Ils te viennent dessus, il t’attendent à l’entrée de la surface et te prennent de vitesse ensuite. Mancosu et Lasagna vont très vite. Ils font de grandes courses, on s’est préparé et ça reste un danger. Le concept du travail sérieux est que même si les autres l’apprennent ils n’ont pas le tempo avec lequel tu le proposes. Et puis le moment où tu affrontes les adversaires est fondamental. A Naples ils ont très peu concédé, ils sont dans un temps fort. En défense, si le changement entre 3 et 4 peut déstabiliser ? Moi je parle avec les joueurs, comme vous l’avez écrit pour Rüdiger et Manolas… Je leur ai dit qu’ils avaient bien joué et pas le contraire. Les mouvements à 3 et 4 ne sont pas différents. Le passage entre les deux est semblable. Si tu regardes la Fiorentina, qui est l’équipe qui invente, elle joue de toutes les façons, à 3, à 4, à 5, ils s’adaptent à la situation. Moi je te dis que pour aller derrière la ligne défensive il faut jouer à 3-4. La Fiorentina de 3.5 à 4 ou 5, elle passe en un instant. Il faut savoir interpréter, pour le moment il n’y a pas de risque de confusion. Moi j’ai Simone Beccaccioli qui est l’analyste. Il vient et me donne des stats qu’il faut tenir en considération. On a fait que 6 hors-jeu depuis que j’ai commencé. Le risque d’être mis hors-jeu est haut, toutes les défenses montent, comme le Napoli. Le Napoli est parfait sur l’aspect du jeu. Sarri a fait des choses que je n’ai vu personne faire. Je n’ai pas vu Allegri, mais il arrive à ne pas nous faire douter de son travail. On est la 8ème équipe dans les tentatives d’aller dans la surface adverse à partir de la notre. C’est plus important que la possession ».

.

.

Du côté de Trigoria

Le début de saison de l’AS Roma se montre correct, avec un bilan de 12 victoires, 8 nuls et 4 défaites (pour 42 buts marqués et 26 encaissés). A l’extérieur, le bilan reste compliqué avec 4 victoires (Frosinone, Palermo, Fiorentina, Sassuolo), 5 nuls (Bologne, Torino, Napoli, Chievo) et 3 défaites (Sampdoria, Inter, Juventus). Alors que la Louve restait sur 9 matchs de suite, avec une seule victoire (ainsi que 2 défaites et 6 nuls), la série s’est inversée. En effet, les hommes de Luciano Spalletti reste sur 3 victoires de suite, et espère obtenir une seconde victoire de suite à l’extérieur. Chose qui n’est arrivé qu’une seule fois cette saison, avec Palerme et la Fiorentina. Avant Sassuolo, la Roma restait sur 6 déplacements de suite sans la moindre victoire (dont 2 défaites et 4 nuls). Jouant le vendredi, un succès permettrait de récupérer la 3ème place, avant le match Fiorentina-Inter de dimanche soir.

Pour cette 25ème journée de Serie A, le mister toscan comptera sur un groupe similaire à celui qui a battu la Sampdoria dimanche dernier. En effet, Nainggolan fait son retour de suspension, tandis que Totti quitte le groupe pour blessure. Pour le reste, De Rossi reste à nouveau absent. Nura et Sadiq sont bien du voyage, pendant que Dzeko a été annoncé titulaire par le mister toscan. Pour le reste, difficile de savoir quel sera le 11 de départ.

Les convoqués de Rudi Garcia face à Carpi

.

L’adversaire du jour

Carpi réalise un début de saison compliqué, et en retard sur son plan de marche pour espérer se sauver. Son bilan global est de 4 victoires (Torino, Genoa, Udinese, Sampdoria), 7 nuls et 13 défaites (pour 24 buts marqués et 50 encaissés). A domicile, cela est un mieux avec un bilan de 3 victoires, 4 nuls et 5 défaites; pour 12 buts marqués et 14 encaissés. Si le début de saison avait été calamiteux (avec notamment 15 buts encaissés durant les 4 premiers déplacements), cela va cependant mieux. En effet, cela fait 8 matchs de suite que Carpi ne s’est pas incliné par plus d’un but d’écart. Ils n’ont par exemple, ces derniers jours, perdu que d’un point sur la pelouse de la Fiorentina et du Napoli. A domicile, cependant, le promu reste sur une belle série de 3 matchs consécutifs sans défaite (dont 2 victoires de suite, contre l’Udinese et la Sampdoria). Méfiance donc, face à une équipe qui s’habitude, certes avec un peu de retard, petit à petit à l’élite italienne.

Sur le mercato estival 2015, certains joueurs expériences sont arrivés comme Matos, Lazzari (Fiorentina), Marrone (Juventus), Brkic, Gabriel Silva (Udinese), Wallace (Chelsea), Spolli, Martinho (Catane), Zaccardo (Milan) et Borriello (Genoa). Côté départ, la seule grosse perte est Gabriel (Milan). Cela a par contre beaucoup bougé durant ce mercato hivernal, avec les arrivées de Stefano Sabelli (Bari), Mancosu (Bologne) et De Guzman (Napoli). Côté départ, on retrouve Wallace (Gremio), Spolli (Chievo), Borriello (Atalanta), Maronne (Verona), Matos (Udinese) et Gabriel Silva (Sampdoria).

Pour ce vendredi, le mister Montella devrait aligner un 4-4-1-1, avec Zaccardo comme leader de la défense, le jeune Sabelli (formé à la Roma) comme milieu latéral droit (lui arrière-droit de formation) et Mbakogu en pointe.

Les équipes probables de l’AS Roma et Carpi

.

Les dernières confrontations

Disputant sa première saison parmi l’élite, cela sera donc la première confrontation, à l’extérieur pour la Louve, entre ces deux équipes. On ne pourra donc que citer le match aller, où les hommes de Rudi Garcia s’étaient imposés sur le score de 5-1 face à Carpi (avec notamment des buts des défenseurs Kostas Manolas et Lucas Digne, leur seul et unique but en Serie A jusqu’ici). Les autres buts furent de Miralem Pjanic, Gervinho et Mohamed Salah.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Paolo Tagliavento. Son bilan avec la Roma est de 19 victoires (la dernière lors du derby, gagné 2-0, cette saison), 4 nuls (dont le 4-4 face à Naples en 2007/2008) et 7 défaites (toutes en déplacement, dont trois sur la pelouse du Napoli). 

Twitter: @Romanista35 / @Cyril-Baldassarri