Continuer la bonne série à domicile

Après deux matchs à l’extérieur compliqué (Bologne 2-2 et Barcelone 6-1), l’AS Roma retrouve le Stadio Olimpico où les hommes de Rudi Garcia reste sur une série de 5 victoires de suite (16 buts marqués et 5 encaissés). Cette réception de l’Atalanta permettrait alors de retrouver le podium, avant deux déplacements (Torino, Napoli).

.

La conférence de presse de Garcia.

« On est des combattants, face à l’Atalanta on doit retrouver la victoire »

« Comment on repart après le Barça ? Je parle toujours avec l’équipe, on sait tous que l’insatisfaction était haute, la déception aussi. On pouvait mieux faire, mais à part tout donner demain et montrer que le groupe peut réagir, il n’y a rien d’autres à faire. A quel Atalanta tu t’attends ? Si on s’attend à remonter au classement ce week-end ? On doit gagner, c’est toujours comme ça que je vois les choses. D’abord on gagne puis on voit le reste. On doit profiter de l’opportunité, on joue à la maison, on veut montrer beaucoup de choses et continuer le parcours en championnat. Gagner nous emmeneraît plus haut. 31 buts pris en 18 matchs ? Sur le plan défensif, et je parle de toute l’équipe, on peut mieux faire et on a montré qu’on sait le faire. Le dernier match à domicile a montré que quand tous mes joueurs sont impliqués, motivés et s’aident on ne prend pas de but. Si on gagne tout le temps 3-2 ça me va, l’équipe ne peut pas avoir la meilleure attaque sans prendre de risque, il faut trouver l’équilibre avec continuité. Quand la Roma est menée elle ne gagne pas. Problème mental ? Il y a aussi des matchs où on mène. Le premier but est important, il conditionne le match. Même mené on doit être en position de gagner, on a été en position d’égaliser mais si on commence fort c’est mieux. Le DG Baldissoni s’est excusé hier, si je veux faire pareil ? Si je referais les mêmes déclarations ? J’ai dit qu’on a joué contre la meilleure équipe du monde, maintenant ça ne sert plus à rien d’en parler. Il y avait beaucoup de tifosi à Barcelone, ils étaient bien sûr déçus. Mais je regarde toujours devant, on sera plus fort avec notre tifoseria qui pousse et aide l’équipe. Ca sera ainsi jusqu’à la fin de saison si on veut atteindre les objectifs. C’est la 5ème ou 6ème fois que je le dis mais j’espère revoir la Curva Sud à l’Olimpico, avec eux on sera plus fort. J’étais fier de voir les tifosi à Barcelone, même l’équipe était sous terre après le match. On est des combattants, demain on repart avec les 3 points, ce que l’on veut.

« L’équipe a de la personnalité, et a toujours su réagir »

Cela fait déjà 3 fois que Florenzi parle de match mal préparé, si je me sens coupable ? On est tous responsable dans un match aussi mauvais. A part la première mi-temps à Borisov je ne vois pas de moment où on a manqué tout le match. Mardi on a eu peu d’occasion d’exister, on pouvait mettre 3 buts et en prendre 3 autres. L’équipe a toujours été sur le terrain, elle a répondu aussi aux difficultés, ce n’est pas possible aussi non d’être à une victoire de la tête et 90-95 minutes de la qualification en C1. Beaucoup de monde pense que la Roma manque de caractère. Si j’ai entendu Perrotta dire que l’équipe était rentrée perdante sur le terrain ? Que peut faire un entraîneur ? L’équipe a de la personnalité, en difficulté elle a toujours réagi. Je vous défie de me donner un match avant le Barça où l’équipe ne l’a pas fait. Bien sûr il faudrait plus de continuité, c’est sûr, mais on a pas débuté en pensant avoir perdu. Le contexte de ce match, en sachant que l’unique match décisif était le suivant et qu’il valait mieux ne pas se blesser ou se faire exclure, n’a pas aidé l’équipe à trouver une motivation en plus pour se battre. Comme j’ai dit à la mi-temps, s’énerver aurait emmené des jaunes et le risque de perdre des joueurs pour le BATE. On a joué contre une des meilleures équipes au monde. Manolas et De Rossi ? Ils vont bien, Daniele est maintenant à 100%, on voulait pas le risquer mardi. Physiquement, le match contre Bologna a beaucoup coûté mais on a eu 5 jours, l’équipe a bien répondu à l’entraînement. Si j’ai pas la sensation que la Roma et moi on a juste à perdre dans tout ça ? On a des objectifs clairs, gagner contre le BATE le 9 décembre. En championnat on veut encore se qualifier en Champions League et on luttera jusqu’à la fin du championnat, on verra. Pour l’instant on est en course partout. Ce n’est pas le moment de penser à la Champions, ça sera après Atalanta et Torino. On est déterminés à atteindre les objectifs.

.

.

Du côté de Trigoria

Le début de saison se montre globalement bon en terme de points, avec un bilan de 8 victoires, 3 nuls et 2 défaites. Le bilan est même excellent à domicile, toutes compétitions confondues, avec 6 victoires et 2 nuls (contre Sassuolo et le FC Barcelone). Les giallorossi restent même sur une série de 5 succès consécutifs à domicile (dont 4 en Serie A), et espère bien continuer cette belle série demain.

Suite au revers sur le terrain de la Samp, malgré une excellente prestation dans le jeu, l’équipe a su réagir en l’emportant 5 fois consécutivement : à l’Olimpico contre Carpi (5-1), Empoli (3-1) et Udinese (3-1), ainsi qu’à Palerme (4-2) et lors du choc face à la Fiorentina (2-1). Malheureusement, il eût cette rechute sur le terrain de l’Inter, avec une défaite (1-0) imméritée. L’église a été remis au milieu du village, avec le succès lors du derby (2-0) face à la Lazio. Juste après cette trêve internationale, la Louve a pris l’eau dans le bourbier de Bologne, avec un score de 2-2 (deux penalty de Edin Dzeko et Miralem Pjanic) dans un véritable déluge. En Champions League, la Louve n’a pas su capitaliser son 1-1 face au FC Barcelone, en perdant 3-2 à Borisov et en faisant 4-4 contre Leverkusen. La 2ème place du groupe a temporairement été récupéré, en venant difficilement à bout des allemands (3-2) au Stadio Olimpico. La qualification se jouera donc face au FC Barcelone (extérieur) et BATE Borisov (domicile). 

Pour cette 12ème journée de Serie A, le mister français compte beaucoup d’absents : Kevin Strootman (genou), Francesco Totti (cuisse), Gervinho (cuisse) ou encore Mohamed Salah (cheville). Daniele De Rossi fait lui son retour, et devrait récupérer autant son brassard de capitaine que sa place de titulaire. Très percutant lors de sa rentrée à Barcelone, Juan Manuel Iturbe pourrait démarrer devant avec Iago Falque et Dzeko, pendant que Leandro Castan pourrait être aligné pour la 3ème fois de la saison, au côté de Kostas Manolas. Enfin, Alessandro Florenzi devrait reculer au poste d’arrière-droit.

Les convoqués de Rudi Garcia face à l’Atalanta

.

L’adversaire du jour

L’Atalanta réalise un début de saison « équilibré ». En effet, les neroazzurri pointe à la 10ème place, avec un bilan de 5 victoires, 3 nuls et 5 défaites (pour 13 buts marqués et 15 encaissés). Cela est cependant moins flatteur en déplacement, avec une 14ème place et un bilan de 1 victoire, 2 nuls et 4 défaites (3 buts marqués et 11 encaissés). Leur série en cours est cependant plus inquiétante, avec 3 matchs de suite sans la moindre victoire (dont une défaite 3-0 à Bologne, et un nul à Milan), ainsi qu’une seule victoire (à la maison contre la Lazio). Leur dernière victoire à l’extérieur remonte à il y a deux mois (5ème journée), sur la pelouse de Empoli (s’en est suivi 3 défaites et 1 nuls en déplacement).

Sur le mercato, l’Atalanta a finalement peu bougé. Les deux principales recrues sont problème en défense centrale, avec Paletta (Milan) et Toloi (Sao Paulo). On citera également le jeune hollandais De Roon (Heerenven) ou encore les expérimentés Brivio (Verona) et Kurtic (Fiorentina). Côté départ, on signalera Zappacosta, Baselli (Torino), Bianchi (Bologne), Boakye (Roda), Benalouane (Leicester) ou encore Emanuelson et Biava (fin de contrat).

Pour demain, le mister Reja alignera un 4-3-3, où il devra faire sans plusieurs cadre comme les défenseurs Toloi, Dramé, Bellini, Carmona ou encore l’attaquant Pinilla. C’est donc Denis qui sera chargé d’évoluer en pointe, accompagné par ses deux compatriotes argentins Moralez et Gomez sur les côtés.

Les équipes probables de l’AS Roma et de l’Atalanta

.

Les dernières confrontations

1997/1998: AS Roma 3-0 Atalanta
2000/2001: AS Roma 1-0 Atalanta (Montella)
2001/2002: AS Roma 3-1 Atalanta (Montella, csc, Montella)
2002/2003: AS Roma 1-2 Atalanta (De Rossi)
2004/2005: AS Roma 2-1 Atalanta (Montella, Montella)
2006/2007: AS Roma 2-1 Atalanta (Totti, Totti)
2007/2008: AS Roma 2-1 Atalanta (Panucci, De Rossi)
2008/2009: AS Roma 2-0 Atalanta (Panucci, Vucinic)
2009/2010: AS Roma 2-1 Atalanta (Vucinic, Cassetti)
2011/2012: AS Roma 3-1 Atalanta (Osvaldo, Bojan, Simplicio)
2012/2013: AS Roma 2-0 Atalanta (Lamela, Bradley)
2013/2014: AS Roma 3-1 Atalanta (Taddei, Ljajic, Gervinho)
2014/2015: AS Roma 1-1 Atalanta (Totti)

L’Atalanta est l’une des proie favorite de l’AS Roma, à l’Olimpico. En effet lors des 13 dernières rencontres, les giallorossi ont un bilan de 11 victoire, 1 nul et 1 défaite. Si la saison dernière a cassé une grande série, cela faisait 8 confrontations que la Louve l’emportait en inscrivant au moins 2 buts à chaque match. Le derniers revers à la maison remonte à la saison 2002/2003, où De Rossi avait été le buteur.

Le bilan général entre ses deux équipes, au Stadio Olimpico, est de 34 victoires, 15 nuls et 4 défaites pour la Louve; avec 99 buts inscrits et 46 encaissés.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Gianpaolo Calvarese. Cet arbitre n’a dirigé qu’à 5 reprises l’AS Roma pour un bilan de 3 victoires et 2 défaites. Les revers fût subit sur la pelouse de Palerme (2-0, avec Aurelio Andreazzoli) et la saison passée à domicile face à la Sampdoria (2-0). Tandis que les succès ont été obtenus à deux reprises face aux clubs génois il y a deux saisons : Sur la pelouse de la Sampdoria (2-0, buts de Benatia et Gervinho) et à la maison face au Genoa (4-0, buts de Florenzi, Totti, Maicon et Benatia). Ainsi que la saison passée face au Chievo, sur le score de 3-0 (Destro, Ljajic, Totti).

De son côté, l’Atalanta possède un bilan de 2 victoires, 1 nul et 1 défaite.

Twitter: @Romanista35 / @CyrilBaldassari