Bruno Conti, responsable du centre de formation de l’AS Roma, est intervenu à l’antenne de Radio Ies :

« Mon passé de joueur au Genoa ? C’est toujours un plaisir de rencontrer le Genoa et les gens de Gênes. Je me rappelle de la ville avec beaucoup d’affection. Que représente Rome pour moi ? C’est ma vie : mon père a toujours été tifoso et lorsqu’il a vu que j’allait joué avec les giallorossi il ne trouvait pas les mots. La Rome ne se discute pas, elle s’aime. Les prêts de Florenzi, Stoian et Caprari ? Je les suis quotidiennement, je les vois s’améliorer. On disait de Florenzi qu’il n’était pas prêt physiquement, et il prouve le contraire. Pour Caprari il est très important pour lui d’avoir un maestro comme Zeman. Borini est arrivé sur la pointe des pieds et explose ? On parlait de ce joueur parti en Angleterre. Sabatini connaît un peu tout le monde, l’intuition a été la sienne. Borini fait de grandes choses, il a une grande envie de s’entraîner, de s’améliorer, il a une grande force de travail, et quand ensuite il enchaine les buts cela est encore mieux. Où es-ce que la Primavera est la plus forte ? C’est le mérite de tout le centre de formation. Les garçons que nous voyons en Primavera sont ceux qui ont grandi dans nos équipes de jeunes ou qui sont arrivés de divers clubs affiliés à nous, avec nos observateurs qui chaque semaine visionnent beaucoup de joueurs. Le remerciement va aussi à tous les entraîneurs de nos équipes, ensuite évidemment Alberto (De Rossi, ndr) sait gérer très bien le groupe. Un avis sur Luis Enrique ? En vivant quotidiennement à son contact, je vois sa grande compétence et son envie de travailler. Souvent on veut que tout arrive vite mais il faut avoir de la patience même si parfois on peut voir des matchs moins beaux. C’est une grande personne, un grand entraineur et un grand homme. Au-delà de la gestion de l’équipe, je vois un grand futur. Il faut seulement un minimum de patience pour pouvoir voir les fruits dans le futur. Qui m’a le plus étonné au centre de formation ?  De Rossi et Aquilani sont arrivées des stages que nous organisons l’été, et cela a été une grande satisfaction. Avec le budget que nous avons eu, sans jamais avoir fait de folies, nous avons fait beaucoup de choses. Je me rappelle aussi de Pepe, Amelia et tant d’autres ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here