Site AS ROMA

Conserver le plaisir du beau jeu et l’efficacité

L’AS Roma de Rudi Garcia entame son troisième match de la saison, après deux victoires face aux promus Livorno (2-0) et Verona (3-0). Un nouveau résultat positif à Parme permettrait à la Louve de rejoindre Naples en position de leader. A noter l’apparition de Jedvaj, et la blessure de Bradley.

.

La conférence de Rudi Garcia

« L’objectif est l’Europe, l’ambition est la Champions »

« Hier Sabatini a dit objectif Champions ? J’aime que tout le monde soit ambitieux. Même Ljajic a dit vouloir gagner le scudetto. Etre ambitieux est une qualité et je suis le plus ambitieux mais il ne fait pas oublier que la Roma n’a pas joué l’europe depuis deux ans. L’objectif est de retourner en Europe, l’ambition est de finir dans les cinq premiers, et si possible dans les trois. Ce sont deux choses différentes l’objectif et l’ambition. Sabatini ? Ses compliments j’espère les avoir en fin d’année aussi, mais on est là pour parler de Sabatini ou du match de Parma ? Ce qu’il manque à l’équipe ? J’aime cette rosa et je suis content que le deux septembre soit passé, on va pouvoir travailler sereinement. J’espère cependant qu’on aura pas trop de blessés, je pense à Bradley par exemple. Dodo ? Je travaille avec tout le monde, il a du talent mais comme Romagnoli, Jedvaj, Ljaic et Caprari, il est très jeune et a besoin de travailler sur des points spécifiques mais j’aurais besoin de tous dans la saison. Pour le moment l’équipe tourne bien défensivement mais j’aurais besoin de tous à un moment. Dodò est très important pour moi.

« Ljajic est prêt à être titulaire, comme tous les autres attaquants »

Si je me sens capable de mener cette équipe ? L’ambition de la Roma est d’en refaire un grand club d’Europe. Cela nécessite du temps mais nous n’en n’avons pas. Je me tourne vers le futur et c’est le plus important. Ce qui m’intéresse c’est que l’équipe joue bien, a confiance et a gagné ses matchs. C’est plus facile de gagner en jouant bien mais ce n’est pas suffisant. Nous devons gagner comme lors des deux premiers matchs. Mon attention est encore plus grande car tout le monde dit du bien de nous, mais nous n’avons rien gagné. Le rôle de Borriello ? Il a un profil unique dans la rosa. J’ai besoin de profils différents, des attaquants mobiles et avec Marco on a un joueur de surface, un goleador. Nous aurons besoin de lui, il est bien avec l’équipe. Je préfère que ce soit lui avec nous car il connaît déjà l’équipe.  Ljajic prêt à être titulaire ? Oui comme Totti, Borriello, Gervinho. Ils sont tous prêts mais le plus important est que mon choix soit le bon, on le saura à la fin du match.

« La philosophie de jeu doit encore s’améliorer »

Pour les tifosi et la presse il est difficile de trouver ce qui va pas ? C’est pour ça que le moment est dangereux. En quoi s’améliorer ? En beaucoup de choses. Le jeu, la philosophie commence à prendre forme après deux mois mais c’est pas suffisant. On doit beaucoup travailler, quand les internationaux ne sont pas là c’est plus difficile, on a été tous ensemble qu’hier et c’est peu pour préparer un match. La condition physique des internationaux ? On a suivi avec attention les matchs, déplacements et la fatigue. On a de la chance, on joue lundi et pas ce week-end donc ils peuvent bien récupérer. Conseil des sages ? Question interne, rien à dire. Plus peur de Parma ou de la Roma ? Les deux. Parma a de bons joueurs, avec de l’expérience, surtout en attaque. Ce que j’ai vu ces derniers jours me prouvent que mon équipe est bien concentrée. On joue comme on travaille. J’ai dit que le moment était dangereux car tout va bien. J’ai des joueurs d’expérience qui guideront les autres pour qu’ils jouent comme lors des deux premiers matchs. Parma dangereux ? Comme toute équipe Parma a des points forts et faibles. Amauri, Cassano, Valdes sont forts. J’espère que la confiance sera de notre côté mais nous devons nous concentrer sur les points forts de Parma comme Cassano ».

.

Du côté de Trigoria

Comme lors des deux saisons précédentes, de nombreuses nouvelles têtes vont faire leur apparition lors de cette première journée de Serie A version 2013/2014. Et cela commence par le secteur défensif, où trois joueurs d’expérience et de caractère font leur arrivée : Morgan De Sanctis habitué aux environnements chauds et dotés d’un vrai leadership), Mehdi Benatia (l’un des meilleurs défenseurs des dernières saisons en Serie A, qui devra faire oublier Marcos parti au PSG) et Maicon (qui veut retrouver son niveau de l’Inter). On oubliera pas les jeunes pouces Lukasz Skorupski et Tin Jedvaj qui chercheront à inverser la hiérarchie au plus vite. Au milieu, les choses ont peu changé, puisque seule Panagiotis Tachtsidis a fait son départ, remplacé par le talentueux et élégant Kevin Strootman, déjà titulaire avec la sélection des Pays-Bas. Enfin devant, le chantier est totalement ouvert : Nico Lopez est parti en copropriété à l’Udinese, tandis que Pablo Osvaldo a rejoint Southampton et Erik Lamela Tottenham. Si le pupille de Rudi Garcia, en la personne de Gervinho, a déjà fait son arrivée, ainsi que la perle serbe Ljajic, la Louve attend encore un renfort de poids en pointe.

La préparation s’est déroulée de très bonne manière, puisque le bilan a été de 5 victoires, 1 nul et 1 défaite. Les giallorossi ont marqué 22 buts et en ont encaissé 8. On retiendra que Florenzi a terminé cette préparation avec 4 buts, tandis que la nouvelle recrue Strootman a trouvé 2 fois le chemin des filets. Malgré la défaite, on retiendra la belle prestation face à Chelsea, où les hommes du mister français ont du céder à la toute dernière minute. On pourra également signaler que, malgré le fait qu’à chaque rencontre un but a été encaissé, les romanisti ont su à plusieurs reprises revenir dans le match après avoir été mené. Pour la reprise de la Serie A, cela s’est passé de la meilleure des façons, avec une victoire 2-0 sur la pelouse de Livorno, et un succès 3-0 à l’Olimpico face à Verona.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la troisième journée de Serie A, qui se jouera lundi soir à Parme. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on retrouve Mattia Destro (qui récupère de sa blessure au genou) et Michael Bradley (revenu des USA avec une blessure à la cheville). Première présence à l’inverse pour Tin Jedvaj (suite aux problèmes bureaucratiques avec la FIFA).

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Benatia et Castan, avec Balzaretti et Maicon sur les côtés. De Rossi sera positionné devant la défense, avec Strootman à sa droite et Pjanic sur sa gauche. L’incertitude place dans le trident offensif : Totti devrait être en position plus axial, avec Gervinho sur la droite, et Ljajic à gauche.

.

L’adversaire du jour

Alors qu’il fête cette année son centenaire, le club de Parme continue de s’assoir sur le long terme en Serie A, et de façon régulière dans la première partie de tableau. En effet la saison dernière, les parmesans ont obtenu une honorable 10ème place, avec 49 points, avec un bilan de 13 victoires, 10 nuls et 15 défaites. Ce qui en faisait la 7ème meilleure défense et la 11ème meilleure attaque. Le début de saison a cependant été très décevant pour les gialloblu, avec un score nul et vierge sur sa pelouse face au Chievo et une défaite 3-1 sur la pelouse de l’Udinese

L’équipe de Donadoni a perdu peu d’éléments lors de ce mercato. Mais il aura cependant fallu faire sans son buteur de l’an passé, Belfodil, parti à l’Inter. Tout comme Mariga qui retourne en nerazzurri après son prêt. En échange de l’international algérien, Parme récupère Cassano qui aura une association intéressante avec Amauri. En joueurs d’expérience, les parmensans recrutent Cassani et Felipe en défense, Obi, Gargano et Munari au milieu. Un recrutement d’expérience, auquel s’ajoute le jeune Okaka (ex-romanista) pour venir consolider des automatismes déjà en place.

Deux absents sont à noter côté parmesans, avec les blessures de l’ex-romanista Galloppa et le défenseur argentin Paletta. Tout juste arrivé de l’Inter, le nigérien Obi a été jugé trop juste, tandis que l’ex-napolitain Gargano devrait lui démarrer du banc.

L’équipe sera composé demain de Mirante dans la cage. La défense sera constitué par une défense à trois avec Cassani, Felipe et Lucarelli. Au milieu on retrouvera Marchionni, Valdes et Parolo dans l’axe, avec Biabiany et Gobbi pour bloquer les couloirs. Devant le tandem d’attaque sera mené par Cassano et Amauri.

.

Les dernières confrontations

2000-2001: Parma-Roma 1-2 (Batistuta, Batistuta)
2001-2002: Parma-Roma 1-2 (Assunçao, Fuser)
2002-2003: Parma-Roma 3-0
2003-2004: Parma-Roma 1-4 (Cassano, Emerson, Totti, Mancini)
2004-2005: Parma-Roma 2-1 (Cassano)
2005-2006: Parma-Roma 0-3 (Mancini, Perrotta, Mancini)
2006-2007: Parma-Roma 0-4 (Montella, Perrotta, Rosi, Aquilani)
2007-2008: Parma-Roma 0-3 (Totti, Mancini, Totti)
2009-2010: Parma-Roma 1-2 (Totti, Taddei)
2010-2011: Parma-Roma 0-0
2011-2012: Parma-Roma 0-1 (Osvaldo)
2012-2013: Parma-Roma 3-2 (Lamela, Totti)

Le terrain du Tardini est un des stades préférés de la Louve depuis le début du siècle. En effet, depuis la saison du dernier Scudetto giallorosso, le bilan est de 8 victoires, 3 défaites et 1 nul, pour les 12 derniers matchs. Mieux encore, lors des 6 derniers matchs, on retrouve 5 victoires, 1 nul et 1 défaite. On y notera que Francesco Totti aime également bien cette équipe, puisqu’il a marqué 6 fois sur le terrain de Parme (pour un total de 17 face au gialloblu).

.

Le duel du match

Adem Ljajic / Antonio Cassano : Un duel entre deux joueurs qui possède un profil technico-physique similaires et qui possède un destin croisé. D’un côté l’éternelle promesse déchue et de l’autre le futur prodige qui a tout à prouver. Cassano va donc découvrir son énième club. Après Bari, l’AS Roma, le Real Madrid, la Sampdoria, le Milan AC et l’Inter… le voici donc fraichement débarqué à Parme, où il tentera une association intéressante avec Amauri. L’international italien va tenter d’apporter son expérience à l’équipe parmesane, qui aura besoin de sa vivacité et sa technique dans le domaine offensif. Le lien et le dénomination commun entre ces deux meneurs de jeu au caractère bien trempé est Francesco Totti. Cassano a mené un tandem complémentaire et fusionnel à la Louve il y a plusieurs saisons, et le serbe Ljajic pourrait bien prendre la suite du flambeau. Arrivé de la Fiorentina, pour palier au départ de Lamela, le jeune serbe a su très vite s’adapter en faisait une entrée convaincante face à Verona, conclut avec un jolie but d’une frappe lointaine. Adem tentera de faire mieux que la saison passée en terme d’efficacité : C’est-à-dire 8 buts et 11 passes décisives en 24 matchs. Il pourrait mener un trident complémentaire avec Totti et Gervinho. Un trio qui pourrait être aligné ensemble justement contre Parme ce lundi soir.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Marco Guida. Cet arbitre a dirigé à 5 reprises des rencontres de l’AS Roma. On retrouve un bilan équilibré avec 1 victoire (face au Torino la saison passée, 2-0), 3 matchs nuls et 1 défaite (lors de la remontée de Bologne l’an passée, après avoir été mené 2-0). Côté Parme, on retrouve 1 victoire (contre la Lazio), 2 nuls et 1 défaite avec cet arbitre.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Balzaretti
De Rossi
Pjanic-Strootman

Gervinho-Totti-Ljajic

Remplaçants: Skorupski, Torosidis, Burdisso, Romagnoli, Jedvaj, Dodo, Marquinho, Taddei, Florenzi, Caprari, Borriello.
Blessé(s): Destro, Bradley, Lobont.
Suspendu: /
Choix technique: Julio Sergio, Guberti, F. Ricci

Parma (3-5-2): Mirante; Cassani, Felipe, Lucarelli; Biabiany, Marchionni, Valdes, Parolo, Gobbi; Cassano, Amauri.