Site AS ROMA

Comme un air de déjà vu…

Défait sur le score de 4-1 par l’Atalanta (finissant le match à 9 contre 11), l’AS Roma nous a remémoré la fameuse défaite 3-0 à la Fiorentina (à 8 contre 11). Espérons le même sursaut d’orgueil contre la Lazio, comme cela avait été le cas contre la Juve (sans Cassetti, Gago et Osvaldo).

C’est une équipe quasiment similaire à celle qui a battu Parme le week end dernier qui se présente sur le terrain de Bergame… à deux exceptions prêtes. Mais quelles exceptions ? Les sorties de Totti (suspendu) et De Rossi (mystérieusement en tribune). C’est Marquinho et Lamela qui partent titulaires. Comme souvent l’AS Roma prend le jeu à son compte d’entrée de jeu, mais comme souvent aussi (en déplacement et sans De Rossi) la défense se montre extrêmement fébrile. Et dès la 3ème minute le score aurait déjà pu bouger, quand Marilungo se défait de Juan et trouve le poteau droit de Stekelenburg. Cela ne sera que parti remise. A la 10ème minute, l’Atalanta récupère le ballon dans son camp et en moins de 2 passes avant Marilungo défier le gardien hollandais, qui cette fois trouve le cadre et ouvre le score. L’Atalanta ne s’arrête pas là, et à la 19ème minute profite d’un nouveau contre pour aller doubler la mise. On inverse les rôles, puisque c’est cette fois Marilungo qui serre Denis pour marquer. L’AS Roma va alors tenter de revenir dans le match, avec notamment 3 frappes lointaines de Marquinho (plutôt intéressant), pas cadré mais se rapprochant petit à petit. Dans les meilleurs joueurs on retrouve Taddei, qui à la 36ème minute déborde sur son côté gauche avec sa grinta légendaire. Son centre permet ensuite à Borini de récupérer le ballon pour tromper le gardien. On retiendra également un Lamela très percutant, à l’inverse de Pjanic et Rosi très décevant. Dans les 10 dernières minutes les giallorossi auront montré des choses plus intéressantes, mais sans trouver l’égalisation.

Alors que l’on pouvait s’attendre à voir une Roma agressive revenir sur le terrain, tout va très vite s’enchainer dans le mauvais sens. En effet il n’aura fallu que deux minutes pour voir un nouveau contre, et permettre à Denis d’inscrire son doublé. Le match est alors fini, ou du moins le sera quelques minutes plus tard quand Osvaldo se fait bizarrement exclure par Damato. Apparemment pour un coup mis à son adversaire après avoir été victime d’une faute. Les giallorossi ne montreront ensuite plus rien. C’est même l’Atalanta qui tuera le match grâce à un triplé de Denis. Pour couronner l’addition, Cassetti se fait expulser pour avoir insulter l’arbitre assistant.

Un match qui ressemble comme deux goûtes d’eau au déplacement face à la Fiorentina perdu 3-0 (à 8 contre 11), et cela était déjà avec Damato. Alors que l’on annonçait la crise la Roma avait su réagir ensuite avec une série positive, à commencer par un nul très positive face à la Juve. Espérons le même scénario le week end prochain face à la Lazio.