Chaque équipe a eu sa mi-temps…

L’AS Roma et le Napoli se quitte sur un score logique de 2-2, où chaque équipe a eu sa mi-temps. Gago pourra regretter son manquée dans le but vide à 0-0. Un score qui ne fait l’affaire de personne, et qui laisse Luis Enrique en sursis.

Luis Enrique aligne une équipe « classique », du au nombreux absent. Marquinho se voit finalement aligné au milieu pour mettre de l’impact. La première occasion arrive à la 6ème minute. Totti tire un coup franc, que Cavani débit juste devant Borini. Sur le corner Marquinho tente une tête, mais trop légère. La première occasion de Naples arrive à la 9ème minute. Inler lance un 3 contre 3, et décale Zuniga côté gauche. Heinze se déchire pour contrer la frappe du colombien. Sur le corner Fernandez voit sa frappe sorti sur la ligne par Gago. A la 16ème minute, Bojan se montre mobile et réalise un une-deux avec Taddei. Le petit espagnol suit son action dans la surface, mais c’est Borini qui surpris ne peut cadrer sa frappe. A la 18ème minute arrive la seconde occasion pour Naples. Pjanic pert une balle inexplicable dans le camp adverse, ce qui offre un 2 contre 2 à Naples. Hamsik drible Kjaer mais Lobont s’interpose. A la 22ème minute Marquinho obtient un bon ballon de Rosi, mais sa frappe est détourné en corner. Sur la continuité, Bojan récupère un ballon dangereux lorsque Naples partait en contre. Il suit l’action dans un une-deux avec Totti, le petit espagnol drible mais son centre arrive au deuxième poteau où aucun romain n’est. Taddei tente une lourde frappe à la 25ème minute, sur un beau décalage de Bojan, mais De Sanctis s’interpose. A la 27ème minute, Totti lance une lourde frappe que le gardien italien dégage comme il peut. Gago a suivi l’action et manque l’imanquable dans le but totalement vide. Trois minutes plus tard, Bojan frappe à son retour, mais De Sanctis la sort à ras du poteau. A la 35ème minute, Rosi déborde Zuniga et centre au second poteau. Bojan récupère le ballon et centre pour la tête de Marquinho, qui passe de peu au dessus. L’action décisive arrive à la 42ème minute. Totti récupère le ballon à l’entrée de la surface, et décale de suite Rosi en une touche. Le jeune latéral la remet à son capitaine, qui la lui remet dans la profondeur, Rosi centre entre le gardien et la défense, pour Marquinho qui conclut l’action. 1-0 ! Le score en restera là.

Les giallorossi semblent revenir sur le terrain un peu tétanisé. Et le seule va très vite leur tomber sur la tête. A la 49ème minute Kjaer concède un corner, dont le danois estime qu’il y avait 6 mètres. Maladresse quand tu nous tiens, Zuniga récupère le ballon à l’entrée de la surface libre de tout marquage. Il a tout le temps de déclencher sa frappe, qui trouve le petit filet opposé. Marquinho riposte une minute plus tard, mais sa frappe rase lui le poteau. Le Napoli a repris le dessus mental. Hamsik fixe Kjaer et centre, Heinze est à deux doigts de tromper son gardien. Dans la continuité Hamsik tente un ciseau que Rosi contre, tout comme Gago qui sort d’un tacle la frappe d’Inler. A la 56ème, encore le slovaque à la baguette qui lance Maggio à la limite du hors-jeu, mais son contrôle est trop long. A la 61ème minute, Cavani profite d’un coup franc vite jouer pour se défaire de Taddei, mais sa frappe est contrée. Sur le corner, Inler profite d’un cafouillage pour tirer, mais Lobont est à la parade. Naples ne s’arrête plus. Après une frappe non cadrée de Zuniga, c’est encore Maggio qui est lancé devant le gardien, mais le roumain gagne son duel. Le but, mérité, arrivera à la 67ème minute quand Cavani fixe Kjaer et frappe croisé dans la lucarne opposé. Lobont, comme sur le premier, ne peut rien. Peu avant de sortir (remplacé par Tallo), Bojan tente une dernière frappe, mais trop axial. L’AS Roma se réveille dans le dernier quart d’heure et tente de pousser pour égaliser. Cela arrivera à la 88ème minute, quand Tallo effectue un crochet sur le côté pour se mettre sur son pied droit, il centre au point de penalty, pour Simplicio qui se déchire pour trouver le but. Le petit brésilien monte en haut de la tribune Monte Mario pour fêter son but avec son bébé et sa femme. Le score en restera là.

Un score qui finalement n’arrange personne, même si le Napoli récupère virtuellement la 3ème place. La Louve évite une 3ème défaite consécutive, mais ce point ne suffira sûrement pas à calmer la colère des tifosi, et notamment en direction de Luis Enrique. La Roma n’a cependant pas démérité, et devra repartir dès le week end prochaine sur le terrain du Chievo.

71′ Bojan fixe et tente la frappe mais sur le gardien.