Photo tirée du site Gazzetta.it

Zan Celar (24 buts en 22 matchs avec la Primavera cette saison) s’est exprimé au micro de Roma TV :

Les mots de l’agent de Celar suite à sa 1ère apparition en Serie A

« C’est le premier interview après quasi deux ans. La première année a été un peu compliqué, dans un nouveau pays et avec une nouvelle langue. Désormais cela va un peu mieux, je comprends tout. J’ai encore un peu de mal à parler, cependant j’écoute, j’apprends et je suis sur que rapidement je parlerais un bon italien. Cela a été difficile au début, en étant loin de ma famille, même si quand je jouais en Slovénie ma famille n’était pas avec moi. Evidemment ma famille me manque, mais les choses vont bien mieux. Les débuts en Slovénie ? Je ne crois pas que vous connaissez les équipes : j’ai démarré avec Sencur et je suis passé au Triglav, avant de rejoindre le club connu de Maribor, et puis à la Roma. Si j’ai toujours été attaquant ? Toujours. Quand ai-je su l’intérêt de la Roma ? Avant que j’arrive, il y a deux ans, quand jouais au Maribor, mon agent me dit que la Roma s’intéresserait à moi. Quand j’ai eu connaissance de l’intérêt de la Roma, je savais qu’ici il y avait des grands joueurs, comme Totti. Quand je suis arrivé, je voulais rapidement faire sa connaissance, parce que je l’ai toujours vu à la TV. Mon idole ? Ronaldo, le brésilien, et Suarez. Pourquoi autant de différences entre les prestations de la saison passée et l’actuelle ? Pour moi cela a été deux années très différentes, parce que je marque beaucoup plus de buts cette saison. Je pense avoir progressé au niveau mental, la saison passée a été difficile parce que je ne comprenais pas la langue, et aussi sur le terrain c’était difficile, pendant que cette saison je comprends plus et cela est plus simple.

Comment est ma vie à Rome ? Quand nous avons du temps libre, comme le dimanche, je prends la victoire et nous sortons entre amis, nous allons manger en ville. S’il est vrai que la saison passée je voulais aller à la Triestina en prêt pour me rapprocher de chez moi ? Non, ça n’est pas vrai. Je ne le savais pas moi-même. Je l’ai lu dans les journaux. J’ai appelé mon agent et il m’a dit qu’il ne savait rien rien. Les objectifs ? Collectivement d’arriver parmi les premiers, nous en avons la possibilité. Au niveau personnel, je pense à marquer le plus de buts. Je dois faire de mon mieux à chaque match, à chaque entraîneur. Si je pouvais marquer encore plus cette saison ? Oui, je pense pouvoir marquer plus, je sais en être capable. Je dois m’entraîner au maximum et tout donner sur le terrain. Le plus beau but ? La saison passée, en Youth League, sur coup franc. Ce que je pense quand je suis dans la surface ? Je pense à être rapide parce que le défenseur arrivera. Ma meilleure qualité ? La puissance et la frappe. En quoi je peux m’améliorer ? Les courses dans les espaces en profondeur. Le rapport avec le mister De Rossi ? Il m’aide beaucoup. Il me conseille de toujours attaquer le premier poteau quand un centre peut arriver. Les débuts en Serie A ? Pour moi cela a été un rêve, j’étais très content. Quand j’ai vu que Schick avait un problème physique, je suis allé m’échauffer, je voulais entrer à tout prix. Puis l’entraîneur m’a appelé et j’étais très heureux. C’est seulement le début, je sais que je dois continuer à m’entraîner. Mon objectif est celui de rester à Rome, jouant pour ce grand club ».