Photo tirée du site Calciomercatot8.com

Si la probabilité de voir l’AS Roma en Champions League la saison prochaine est basse, cela risque d’être serré jusqu’au bout, et de se jouer à rien du tout. En effet, la 37ème journée risque fortement de resserrer les positions en haut du classement. La logique (mais dans le football, ce mot ne veut pas dire grand chose), voudrait que l’AS Roma et le Milan AC gagnent face à Sassuolo (à l’extérieur) et Frosinone (à domicile).

De la même façon (même si les deux premiers au classement finissent en roue libre, on peut imaginer les voir vouloir finir par une victoire pour leur dernier match à domicile), la Juventus et le Napoli « devraient » s’imposer face à l’Atalanta (qui a toujours perdu à Turin depuis quasiment 10 ans) et l’Inter. Dans ce scénario quasi idéal pour la Louve, le classement, à l’aube de la dernière journée, serait alors :

3. Inter: 66 points
4. Milan: 65 points
5.AS ROMA: 65 points
6. Atalanta: 65 points

Le classement serait bel et bien dans cet ordre, car en cas de triple égalité, on prendrait en compte les confrontations directes entre ces trois équipes (Roma-Atalanta 3-3, Atalanta-Roma 3-3, Milan-Roma 2-1, Roma-Milan 1-1, Milan-Atalanta 2-2, Atalanta-Milan 1-3; Milan 8 (différence de buts +3), Roma 3 (différence de buts -1), Atalanta 3 (différence de buts -2).

Mais qu’on se le dise, même dans ce scénario, la possibilité d’accrocher la 4ème place serait compliqué. En effet, deux cas de figure permettrait de rejouer la Ligue des Champions (bien évidemment, dans l’hypothèse où les hommes de Claudio Ranieri font un 6/6) : ou bien un nul de l’Inter (à domicile) face à l’Empoli (qui joue encore son maintien), ou bien des nuls cumulés du Milan et de l’Atalanta sur la pelouse de la SPAL et de Sassuolo.