Ce record négatif pour Pau Lopez au sujet des penalty

0
384

« Je ne suis pas bon pour stopper les penalty, ça ne me plaît pas. Il y en a qui sont bons sur les penalty, avec la juste intuition, mais ça n’est pas mon cas ». Avec honnêteté, Pau Lopez a récemment parlé de son rapport aux penalty. Depuis son arrivée à l’AS Roma, le portier espagnol n’a pas réussi à stopper un seul des 7 penaltys que la Louve a concédé. En championnat, ont trouvé le chemin des filets Criscito, Sansone, Joao Pedro, Petagna, Belotti et Ronaldo, pendant qu’en Europa League est arrivé le but de Monchenglabach avec Stindl.

Il s’agit du pire record de l’ère américaine, juste derrière Maarten Stekelenburg, qui fut battu à 9 reprises, avant l’erreur de Hernanes dans le derby 2012/2013, où le brésilien ne trouva le cadre. Le dernier penalty arrêté par l’actuel n°13 giallorosso remonte au 07 avril 2019, quand il neutralisa une conclusion centrale de Cazorla de Villarreal (seconde parade en Liga avec celle sur Jonathan Viera le 17 décembre 2017 (contre Las Palmas).

Parmi les mauvais élèves, on retrouve Bogdan Lobonţ (2 penalty et 2 buts), Lukasz Skorupski (5 sur 5) et Robin Olsen, qui en a encaissé 5 sur 7 tentatives (avec les penalty non cadrés de Caputo et Zapata). Le meilleur est Wojciech Szczęsny, avec 3 parades sur 11 tentatives (contre Neymar, Palladino et Niang), outre à un penalty non-cadré de Berardi. Le polonais est suivi par Alisson Becker (avec 2 parades sur Viviani et Inglese) et le trio Gianluca Curci, Morgan De Sanctis et Antonio Mirante avec un sauvetage.