Site AS ROMA

Heinze: « Ce projet ma tout de suite plu »

Après Angel Valdes, c’est aujourd’hui la seconde recrue qui a été présenté de façon officielle. En effet Gabi Heinze, qui porera le numéro 5, a participé ce matin à son premier entrainement, puis a répondu aux questions des journalistes.

Il y avait beaucoup d’attente pour ton arrivée. Qu’es-ce qui t’a poussé à choisir la Roma ?
« J’ai joué dans des grands clubs, maintenant s’est présenté à moi ce nouveau défi, la Roma est un grand club. Pour moi c’est un honneur et un grand plaisir de jouer dans ce Pays, avec des clubs plus importants ».

Avec quels objectifs es-tu venu ici ?
« Cela a été moi qui a voulu la Roma. J’ai parlé avec Luis Enrique, avec Sabatini et ce projet m’a plu. Il a été facile de dire oui à un club comme la Roma ».

Lamela est le bon choix ?
« La Roma vise beaucoup sur les jeunes mais je pense que dans un grand club il est normal d’avoir un mix de jeunes et de joueurs plus expérimentés. Bojan et Lamela sont des joueurs extraordinaires qui ont faim de victoires. L’important est que le groupe soit uni, cela sera aux vétérans d’aider à les faire grandir ».

La Roma est-elle prête à vaincre ?
« Je viens tout juste d’arriver et je n’ai pas encore parler avec l’entraîneur. J’ai discuté seulement de ma préparation pour les prochains jours. Nous ferons de notre mieux et j’espère que les choses aillent de la meilleure des manières ».

As-tu déjà parlé avec Totti ?
« Non, pas encore, mais nous aurons beaucoup de temps pour nous parler ».

Préfères-tu jouer central ou latéral ? Cela te plairait de former un duo argentin avec Burdisso ?
« Cela sera à l’entraîneur de décider, je me sens à mon aise dans les deux rôles. Un tandem argentin ? Pourquoi pas ! cela serais beau ».

Connais-tu les méthodes de Luis Enrique ? Premières impressions ?
« Je suis à peine arrivé, je ne connais pas ses méthodes d’entraînement mais je suis à sa totale disposition ».

Quelle langue parles-tu ?
« Ma maman est italienne, de la Sicile, pendant que mon père est allemand mais je suis né en argentine ».

Sur Burdisso.
« J’ai joué avec lui avec la sélection, nous avons fait beaucoup de stages ensemble ».

Venir ici avec ce type de contrat (environ 800 000 euro net + bonus) est un pari risqué ?
« Le contrat ? Cela ne m’intéresse pas trop, je suis venu ici pour faire bien et aider le club. Je ne me rappelle pas de l’accord ».

Pourquoi as-tu choisi le numéro 5 ?
« Ce n’est pas un numéro spécial pour moi ; je sais que c’est un maillot qui a été porté par de grands joueurs ici et cela me rend fier ».

Comment t’ont accueilli tes nouveaux coéquipiers ?
« Ils m’ont tous bien accueilli, j’ai fait un bel entraînement ».

Connais-tu Rome et la passion de ses tifosi ?
« Je connais peu de choses sur Rome, mais nous connaissons tous les tifosi romanisti et leur chaleur ; je me rappelle que contre Manchester il y avait eu quelques problèmes entre les tifoserie, cela confirme encore plus la passion de ces tifosi. Leur soutien est important ».

Comment feras-tu pour faire oublier le 7-1 contre Manchester ?
« Oublier le passé est impossible, à cet époque je luttais pour un autre maillot, maintenant je lutterai avec la même détermination pour la Roma ».

Avec Luis Enrique tu pourrais ne pas être titulaire. Qu’en penses-tu ?
« Vous en savez plus que moi ? Je ne sais pas encore si je jouerai titulaire ou si je serai sur le banc. Maintenant ce qui compte est de trouver la forme et bien m’entraîner ».

Tu as une réputation de guerrier et de joueur très rugueux. Cela te gêne-t-il ?
« Non, les étiquettes sont donner par les journalistes. La seule chose qui m’intéresse est d’exécuter et suivre les ordres de l’entraîneur, cela m’est à coeur que les choses aillent bien dans le vestiaire et sur le terrain ».

Est-il vrai que la Lazio a voulu te prendre ?
« Non, ce n’est pas vrai, personne ne m’a contacté ».