Ce choc a tenu ses toutes promesses

L’AS Roma et la Juventus se sont livrés devant les spectateurs de l’Olimpico à un match de haute intensité. Un match nul sur le score de 1-1, qui aurait très bien pu basculer d’un côté ou de l’autre. Les giallorossi ont donc répondu de belles manières aux critiques en sortant une grosse prestation, malheureusement sans la victoire…

Le match débute sur un très fort impact physique. Dès les premiers ballons Greco annonce la couleur en se battant dans les duels. On sent déjà que la Juve tente de mettre en place son rouleur compresseur. Cependant tout va bien commencer. En effet sur le premier corner giallorosso, Totti joue le une-deux avec Pjanic, Il Capitano à la limite du hors-jeu centre de l’extérieur du pied. Il trouve De Rossi au point de penalty qui la rabat comme il peut de volée vers le poteau opposée. Vidal ne peut la dégager et le ballon lui passe sous le pied. L’AS Roma mène au score après 5 minutes de jeu. Dès lors la Juventus va pousser, avec notamment un Liechsteiner intenable sur le côté droit. Malgré les assauts à répétition la défense de la Roma tient le bon bout. En effet la charnière De Rossi et Heinze se montrent impassable. Mais le danger se montre de plus en plus insistant. Stekelenburg réalise plusieurs arrêts déterminants. Notamment lorsque Taddei se trou et laisse son vis à vis se présenter devant le hollandais. Ce dernier captera également un coup franc dangeureux de Pirlo peu avant la mi-temps. Et la Roma dans tout ça ? Pas grand chose. Difficile d’exister face à une Juventus qui doit revenir au score et pousse énormément. Les giallorossi ont eu cependant quelques contres à gérer, avec notamment un une-deux entre Totti (en grande forme) et Lamela, mais le petit argentin gère mal son ballon en entrant dans la surface. A signaler l’important travail défensif d’Osvaldo, et le bon match à la récupération de Viviani.

Au retour des vestiaires la Juventus revient avec le même état d’esprit conquérant, et repart à l’assaut de la cage adverse. Alors que l’on sent la pression s’intensifier, la Roma va craquer à la 61ème minute. Estegarribia se retrouve à la limite du hors-jeu côté droit et centre au point de penalty. Chellini qui était monté trompe Stekelenburg, sorti à contre-temps. On se dit alors que tout va devenir très très dur. Mais les giallorossi vont montrer de suite qu’ils ont des ressources, puisque dans la minute qui suit Lamela obtient un penalty logique. Totti a alors l’occasion d’ouvrir son compteur but cette saison, et redonner l’avantage à son équipe face à Buffon. Mais Il Capitano tire sur la droite du gardien italien qui la sort en se détendent. La poisse continue à s’accroche sur l’équipe de la louve. Malgré cela la Roma va alors retrouver du jus et refuser d’abdiquer. En effet c’est maintenant à un match bien plus équilibré que l’on assiste, et surtout très ouvert, avec des espaces qui se libèrent de partout. Chaque équipe aura l’occasion de marquer le but du ko à plusieurs reprises, mais en vain. Osvaldo aura pourtant bataillé et beaucoup tenté, mais sans réussite. Tout comme Totti en fin de match, qui au lieu de tenter la frappe direct cherche à se remettre sur son pied gauche. Lamela aura fait une grosses deuxième mi-temps côté gauche, tout comme les latéraux Angel et Taddei, qui ont su apporter le surnombre. Le score en reste là après 96 minutes de jeu.

Un pauvre petit point au classement, mais une prestation de grandes qualités qui laisse beaucoup d’espoir pour la suite de la saison. Il faudra maintenant aller chercher quelque chose dimanche prochain à Naples, pour continuer à garder espoir.