Site AS ROMA

Category Archives: Trigoria, Ritiro

Voici les grandes lignes de la préparation estivale 2017

 

Les traits de la reprise de la saison 2017/2018 commencent à se dessiner pour l’AS Roma. Les romanisti partiront d’abord pour un stage d’une semaine à Pinzolo, du 07 au 14 juillet. Ensuite, arrivera immédiatement la tournée américaine, avec l’International Champions Cup et des matchs amicaux face au PSG (19 juillet, Tottenham (25 juillet) et la Juventus (30 juillet), avant un retour dans la Capitale italienne dès le 31 juillet. Le mois d’août est lui pour le moment dans le grand flou, notamment dans l’attente de savoir s’il y aura ou non un tour préliminaire de Champions League à disputer.

Romanista35

 

Le point sur la reprise des entraînements à Trigoria

 

Après deux jours de repos, dimanche et lundi (où nombreux joueurs en ont profité pour prendre quelques heures de repos hors de Rome), les hommes de Luciano Spalletti se sont retrouvés ce mardi à Trigoria pour la reprise de l’entraînement. A noter que Federico Fazio ne s’est pas entraîné ce jour-là, mais a cependant participé aux deux séances programmés ce mercredi. A l’inverse, Emerson Palmieri et Antonio Rüdiger ont eux travaillé à part ces deux jours. Pour palier à ces quelques absences, certains joueurs de la Primavera étaient présent. Après un entraînement ce jeudi, le mister toscan a laissé une journée de repos à ses joueurs vendredi, avant une séance à la fois samedi et puis dimanche.

Romanista35

 

L’AS Roma de nouveau à Pinzolo cet été, voici les dates

 

Via son site officiel asroma.com, l’AS Roma a officialisé le retour à Pinzolo pour la prochaine préparation estivale, du 07 au 14 juillet prochain. Pour la troisième année consécutive donc, la Louve se rendra dans le Val Rendena, où elle disputera également deux matchs amicaux. Comme l’an passé, de nombreux actions auront lieu, comme la présentation de l’équipe aux tifosi, des séances de dédicaces avec les joueurs, le Village ou encore la boutique officielle.

Romanista35

Touché à la cheville, De Rossi incertain contre l’Atalanta

 

Durant la séance du jour à Trigoria, Daniele De Rossi a subit une distorsion à la cheville droite. La présence du milieu giallorosso est donc largement remise en cause pour affronter l’Atalanta ce samedi. En cas d’absence, Leandro Paredes a déjà le maillot prêt pour être associé à Kevin Strootman. Rappelons que Emerson Palmieri sera lui aussi absent, avec une probable titularisation de Mario Rui.

Romanista35

 

Blessure de Emerson, le point sur la situation…

 

Absent face à Bologne pour une blessure à la cuisse, Emerson Palmieri a malgré tout été convoqué par Giampiero Ventura pour un stage de 4 jours avec certains joueurs rarement appelés en sélection d’Italie. Si certains journaux parlaient ce matin d’une durée d’absence de 4/5 semaines, la radio Centro Suono Sport indique de son côté que le néo-international italien ne devrait finalement manquer que la réception de l’Atalanta prévu ce samedi à 15h.

Romanista35

 

Emerson absent ce dimanche face à Bologne ?

 

Selon Roma Radio, il semble difficile que Emerson Palmieri puisse tenir sa place pour le déplacement de Bologne ce dimanche. Le latéral brésilien a subit une tendinite à un muscle du quadriceps gauche, et donc Luciano Spalletti devrait décider de le laisser au repos en prévision de la réception de l’Atalanta le samedi suivant. Cela devrait donc permettre à Mario Rui de faire sa 9ème apparition de la saison.

Romanista35

 

Blessure au dos pour De Rossi, voici le verdict…

 

Sorti avant la pause avec l’Italie mardi face aux Pays-Bas, Daniele De Rossi a passé des examens ce mercredi à la clinique Villa Stuart, suite à un coup reçu dans le dos. Le diagnostic annonce un trauma-contusion dans la région sacro-iliaque droit, avec un hématome musculaire et sous-cutané de la zone lombaire. Le n°16 giallorosso manquera donc la réception de Empoli ce samedi soir, tout comme Kevin Strootman pour suspension, mais devrait être apte mardi prochain pour affronter la Lazio en demi-finale retour de Coupe d’Italie.Romanista35

Le point sur le début de semaine de la Roma à Trigoria

 

Après un week-end de repos, les joueurs de l’AS Roma s’étaient retrouvés ce lundi à Trigoria, sans les internationaux. Le groupe a d’abord effectué des exercices physique et d’endurance, avant d’enchaîner sur une partie technico-tactique à 7 contre 7, basé notamment sur le pressing. Voici les équipes durant cette petite opposition :
Greco; Grossi, Fazio, Emerson; Gerson, Perotti, Totti.
Crisanto; Peres, Jesus, Mario Rui; Marcucci, Paredes, El Shaarawy.
Le score final a été de 5-5 avec des triplés de Diego Perotti et Stephan El Shaarawy, ainsi que des réalisations de Lorenzo Grossi, Federico Fazio, Bruno Peres et Leandro ParedesEmerson Palmieri a donc participé normalement à la séance, tandis que Clément Grenier a effectué un travail diversifié.

Ce mardi avait lieu une double-séances, avec celle du matin entièrement en salle de musculation où Antonio Rüdiger et Kostas Manolas avaient fait leur retour. Grenier a lui aussi retrouvé ses coéquipiers. Dans l’après-midi, le groupe a effectué d’abord des exercices athlétiques, avant de faire une partie tactique avec quelques exercices d’attaque contre défense à trois contre trois, puis une « partitella » pour finir. Ce mercredi cela sera repos, avant de reprendre jeudi avec le retour de tous les internationaux.

Romanista35

 

Opposition amicale face à la Primavera ce vendredi

 

Après la reprise de l’entraînement jeudi, et une première séance ce vendredi matin, Luciano Spalletti avait programmé une opposition face à la Primavera d’Alberto De Rossi ce vendredi après-midi, ouverte au public et visible sur Roma TV (et la page Facebook officielle). Ayant un programme individuel programmé, Emerson Palmieri et Clément Grenier n’ont pas pris part à cette rencontre, tandis que Federico Fazio est sorti à l’heure de jeu par précaution. Un match qui s’est évidemment disputé sans les internationaux, autant pour l’équipe première que les U19. Après un week-end de repos, le groupe se retrouvera lundi à Trigoria, avec le retour progressif ds internationaux.

AS Roma 3-1 Primavera (7′ Totti sp, 12′ Totti, 14′ Paredes, 55′ Franchi)
AS Roma (3-4-2-1): Lobont (35′ Greco); De Santis, Fazio (58′ Diallo), Juan Jesus; Bruno Peres, Paredes, Gerson, Mario Rui; Perotti, El Shaarawy; Totti.
Primavera (4-3-3): Crisanto (35′ Lobont); Anocic, Ciavattini, Nani, Diallo (49′ Ciofi); Valeau (49′ Marcucci), Grossi (57′ Visconti), Spinozzi (35′ Meadows); Antonucci (35′ Cappa), Soleri, Franchi.

Romanista35

 

L’interview de Domenichini, adjoint de Spalletti

 

Marco Domenichini, adjoint de Luciano Spalletti, s’est exprimé au site officiel asroma.com :

« Comment est né la collaboration avec Spalletti ? Notre collaboration est né d’un épisode négatif, j’entraînais la Primavera d’Empoli et ils ne m’ont pas reconfirmé sur le banc. Luciano entraînait l’équipe première et il m’a demandé de faire son collaborateur. D’une chose négative est arrivée une chose positive. Pour moi cela a été une très grande et très belle opportunité, parce que pouvoir collaborer avec Luciano m’a permis d’arriver à 20 ans de travail. Je le remercie. Et j’espère encore beaucoup d’années ensemble. En quoi consiste exactement mon rôle ? Moi, avec les autres collaborateurs de Luciano, nous n’avons pas de mission particulière, les indications que donne Luciano se font quotidiennement. Ils nous donnent à faire ce qui permet d’optimiser le travail, pour faire à ce que les entraînement et tout ce qui va autour puissent être fait de la manière juste et puisse se passer au mieux. Faire un expérience en Russie a influé sur nos méthodes de travail durant ces cinq années ? L’expérience en Russie a été très belle. Une période intense et pas facile dans certaines circonstances. Cependant cela nous a donné beaucoup, nous avons réussi à nous intégrer dans une situation qui n’est pas la normalité et qui difficilement pourra se reproduire. Nous avons eu une occasion importante. Si nous avons changé quelques méthodes de travail après ces cinq années en Russie ? Chaque endroit a ses coutumes, sa culture, et l’entraîneur doit s’adapter aux situations qu’il vit. Ce sont des expériences qui entrent dans ton bagage, que tu peux ensuite réutiliser en l’adaptant au lieu où tu te trouves ensuite. Quelle est la plus grande satisfaction obtenu dans ma carrière ? Il y a eu beaucoup des choses : les coupes gagnées ici à Rome, les championnats en Russie. Peut-être que la plus grande satisfaction est d’avoir cherché à toujours faire le maximum, partout où nous sommes allés. S’il y a un joueur, parmi ceux que j’ai entraîné, qui a progressé le plus ? Totti. Encore aujourd’hui, l’entraîner et le voir jouer et rempli de joie. Outre Totti, je suis lié de manière particulière à Di Natale, je l’ai eu au centre de formation d’Empoli et puis Luciano l’a fait venir avec lui à Udine. C’est un joueur de grand niveau, qui peut-être aurait pu faire plus que ce qu’il a fait. Spalletti à part, qui sont les meilleurs entraîneurs du point de vue tactique en Italie ? Nous avons une école importante dans ce domaine, tactiquement tous les entraîneurs qui sont en Serie A sont très préparés. De Allegri à Sarri, ce sont des entraîneurs qui font bien jouer l’équipe, avec un système, avec des concepts bien définis.

L’école de Coverciano a toujours tiré le maximum des grands entraîneurs, très préparés. Dans le monde, les entraîneurs italiens sont très demandés et appréciés. S’il y a un entraîneur du panorama mondial que j’aimerais étudier de près ? Nous sommes ici sur le terrain 24h/24, toutes les nouveautés et les situations particulières que nous proposent les entraîneurs, nous les étudions, nous les évaluons. Nous sommes attentifs à tout, pour pouvoir comprendre quelque chose et pouvoir ensuite le reproposer à l’équipe. Comme était le Domenichini joueur ? J’étais un joueur normal, avec d’excellentes qualités physiques, moins du point de vue technique. J’ai fais une carrière moyenne, très probablement parce que je méritait une carrière moyenne. Cependant, j’ai fais le joueur de football et c’était ce que je voulais faire quand j’étais enfant, et je suis pleinement satisfait. Si j’ai déjà pensé à tenter une carrière d’entraîneur ? Je n’y ai jamais pensé et cela ne m’intéresse pas, ce que je fais aujourd’hui me va totalement. Chacun de nous a ses caractéristiques et moi je pense avoir celles nécessaires pour faire ce que je fais aujourd’hui. J’aime dans le futur retourner dans le centre de formation, cela me plait… Nous verrons. Si j’ai vu l’équipe progresser durant cette première moitié de championnat ? Elle a progressé dans la conscience d’être une équipe forte, une équipe qui quand elle va sur le terrain peut imposer son propre jeu et est conscient de pouvoir toujours faire le résultat. Nous avons beaucoup progressé et il faut donner le mérite aux joueurs, parce qu’aux entraînements ils suivent Luciano de manière très attentive et à la longue si on travaille bien alors on réussit à rejoindre les objectifs. Quel est le joueur de cette équipe qui a le plus progressé dernièrement ? Selon moi Emerson. La saison passée il montrait qu’il était un joueur de potentiel, mais il lui manquait la confiance d’etre sur le terrain. Désormais qu’il l’a acquis, je pense que dans le futur il pourra avoir de grands succès et des résultats importants. Si la phase défensive est devenue le point fort de la Roma ? La phase défensive est importante mais le mérite, quand on ne prend pas de but, n’est pas seulement de ceux qui jouent en défense, mais de toute l’équipe qui se déplace de manière correcte et qui permet de concéder peu d’occasions aux adversaires. Ce que j’attends de cette année 2017 ? Je m’attends à ce qu’on puisse répéter ce qui s’est passé depuis que Luciano est ici. Un parcours excellent, positif. Pouvoir répéter cela veut dire lutter pour les objectifs importants ».

Romanista35