Cassetti: « L’objectif ? Bien jouer au football »

C’était aujourd’hui à Marco Cassetti, l’un des plus anciens du vestiaire, de venir se présenter devant les journalistes. Tout comme Perrotta avant-hier, le défenseur semble très confiant et serein pour le futur giallorosso. En attendant les futurs recrues, il espère avant tout voir les cadres restant, et notamment son meilleur ami Vucinic.

Premières impressions sur les méthodes de travail ?
« Méthodologies innovatrices, nous travaillons beaucoup avec le ballon, et sur le type de jeu que veut actuellement le mister. Nous nous trouvons bien. Nous sommes convaincus et concentrés, nous travaillons joyeusement et sereinement ».

Dans la phase de la possession balle, qu’est-ce qui a changé ?
« On cherche une plus grande consistance pour faire tourner le ballon, nous ne devons jamais perdre la balle ».

Ambitions pour l’an prochain ?
« Comme le dit le mister, le premier objectif est de bien jouer au football, par conséquent les résultats viendront ».

Vucinic-Borriello-Menez et De Rossi sur le départ, qu’est-ce que tu en penses ?
« Je serais déçu si Vucinic partait, cela fait huit ans que je le supporte en tant que compagnon de chambre et j’aimerais devoir encore le supporter. Il a des qualités incroyables. Menez, Borriello et De Rossi sont des grands champions et aussi de grandes personnes. Il faut des grands joueurs pour faire grandir la Roma, et c’est pour cela que j’espère qu’ils restent ».

Qu’es-ce qui t’as le plus frappé chez Luis Enrique ?
« Son approche a été très spontané et très claire. Son jeune âge fait qu’il est très lié à nous, on se sent déjà plongé dans ce projet et on veut tout donner. Nous cherchons à être très concentrés dans sa méthodologie. Il faut beaucoup de patience et de concentration dans cette façon de jouer. C’est une chose nouvelle parce qu’en Italie nous ne sommes pas habitués à ceci ».

Le futur de nombreux coéquipiers est incertain, l’enthousiasme de Luis Enrique et votre caractère professionnel suffit pour que ces joueurs restent sereins ?
« Honnêtement je n’ai pas vu de joueurs avec des problèmes. Ils chercheront à les résoudre. Il n’y a pas de problèmes insurmontables ».

Quels changements as-tu vu avec cette nouvelle Rome ?
« Nouveaux changements ? Tout, du staff médical aux dirigeants, au président et à l’entraîneur. Pour avoir une équipe de haut niveau tu dois avoir des joueurs de grand niveau, et nous les avons ».

La Roma est déjà prête pour gagner, ou bien il faudra du temps ?
« Pour gagner je ne sais pas, mais je suis certain que nous avons une équipe de grande qualité et avec ce type de jeu si tous nous maintenons la concentration et patience, cela sera une saison intéressante. Nous savons quel est notre force, nous pouvons avoir de grandes ambitions et nous ramasser. Mais nous sommes confiants ».

Pastore pourrait être la cerise sur le gateau ?
« C’est un joueur de qualité, il ferait du bien à n’importe quelle équipe, donc il ferait bien même à Rome ».

Sur la polémique Totti-Baldini ?
« Baldini je ne l’ai pas connu dans l’ère précédente, mais je peux juger Totti et je peux dire qu’il a toujours montré sa valeur sur le terrain. Il ne me semble pas le cas de l’attaquer. Ce sont deux personnes adultes, qui peuvent parler entre eux, mais je ne crois pas que cela été une critique contre Francesco. Pour il lui cela peut être également stimulant ».

Le football évolue ?
« C’est une mentalité différente, où les courses longues et les sprints sont moins présents ; nous devons encore progresser dans la technique et la préparation physique ».

Nouveauté sur la diète ?
« Rien n’a changé sur les régimes. Moi personnellement je mange ce que je veux ».

Ton rôle de défenseur central est juste temporaire ?
« C’est une adaptation à cause des absences ; Luis Enrique aime les joueurs polyvalents et je me mets à sa disposition ».

Tu as encore un an de contrat : ta dernière année ?
« Je suis content d’avoir pu prolonger avec l’ancienne direction ; j’espère me faire apprécier aussi beaucoup par le nouveau staff. S’ils estiment que je suis encore utile à cette équipe il y réfléchirons, sinon je partirais ».

As-tu déjà vu des arrière latéraux aussi offensifs que dimanche ?
« C’est une chose effectivement nouvelle, mais il est aussi vrai que nous n’avons pas encore affronté de discours sur la tactique défensive ; dans les jours qui suivent nous verrons aussi ces aspects, il faut encore un peu de temps. Avec la possession de balle à notre faveur cela pourra se réaliser même dans les rencontres officielles ».

La défense a peu changé, à part le départ de Mexes. Penses-tu que cela soit positif ?
« Il y a deux ans nous étions les mêmes et nous avions fait de bonnes choses. On repart avec des nouvelles ambitions et un nouveau staff. On espère que cela sera mieux ».

Votre sérénité peut favoriser l’insertion des jeunes ?
« Même les jeunes de ce groupe n’ont pas besoin de présentation, ce sont des joueurs très intéressants qui avec des joueurs plus expérimentés et cet entraîneur peuvent continuer à apprendre. Ce stage sera pour eux un bagage en plus dans leur expérience ».

Qu’es-ce qui t’as le plus impressionné chez eux ?
« Ils sont tous bons, je ne peux pas en ressortir un en particulier ».