Carlo ZAMPA

Chers membres, visiteurs, visiteuses, sympathisants, amis ou partenaires de cesololaroma.com.  J’ai aujourd’hui le privilège et l’immense honneur, de publier, au nom de tout le forum, l’interview d’une personne extraordinaire, qui nous a tous fait vibrer.  Et il ne l’a pas fait en marquant des buts, ni en faisant des dribbles exceptionnels, ou encore en se battant comme un lion pour la maglia, non, la personne dont je parle n’aura pas eu besoin de tout cela pour y arriver, sa seule voix aura servie.  Je veux bien évidemment parler de CARLO ZAMPA, « The voice », symbole de notre club, pour nous supporters, au même titre que Francesco Totti, sans l’ombre d’un doute.

Pour dire la vérité, quand je prends contact avec Monsieur Carlo Zampa il y a quelques semaines, c’est un rêve un peu fou que j’ai dans un coin de la tête, je n’y crois pas, je me dis que ça ne peut pas être possible de réaliser une chose pareille, mais qui ne tente rien n’a rien.  Mais finalement, la réponse arrive, et « Carletto » comme il est surnommé affectueusement par tous les tifosi giallorossi, accepte de me répondre en disant que ce sera pour lui « un honneur » de répondre à cette interview.  Rien que cette simple phrase montre la simplicité, la gentillesse et la grandeur d’âme d’un grand homme et surtout d’un grand supporter de la Magica qui a su rester simple malgré le fait qu’il soit un monument du club.

Tout l’équipe de cesololaroma.com est aujourd’hui fière et honorée de vous proposer l’interview de Carlo Zampa !

Cher Carlo, pouvez-vous nous parler de vous, pour ceux qui peut-être, ne vous connaissent pas très bien ?
Je suis né à Rome le 4 Novembre 1959, et je travaille au Sénat de la République depuis 1984.  Parallèlement à cela, depuis 1985, je suis chroniqueur radio pour la Roma, dont je suis supporter depuis ma naissance, et avant cela j’ai toujours travaillé pour des radios Romaines locales.  De 1999 à 2005, sur demande du président Franco Sensi, j’ai été le speaker officiel du Stadio Olimpico, lorsque la Roma jouait à domicile.  J’ai ensuite arrêté cette activité pour cause de divergences avec la societa.  En 2000, j’ai créé Popologiallorosso, le premier forum d’information sur la Roma, qui est ensuite devenu le lieu de rassemblement préféré de tous les tifosi de la Roma, et le forum le plus fréquenté sur le sujet.  De Janvier à Décembre 2001, j’ai été le directeur de l’hebdomadaire « Grazie Roma », ou j’ai travaillé avec les rédacteurs qui travaillaient au périodique « Magica ».  En 2004, j’ai lancé l’idée « d’Il Romanista », le premier quotidien concernant spécialement une équipe de foot, et au sein de ce journal , j’étais directeur d’édition, mais j’ai démissionné de mon poste un jour avant la sortie du 1er numéro pour cause de divergences d’opinions avec le directeur de l’époque, Riccardo Luna.  Et depuis la saison 2007/2008, je suis aussi consultant « supporter » sur Mediaset Premium, lors des matchs nationaux et internationaux de la Roma.

Depuis combien de temps êtes-vous amoureux de la Roma ?
Depuis que je suis né.  C’est une passion que m’a transmis mon père, qui dans son jeune temps, a joué avec Fulvio Bernardini dans la Mater, historique club romain.

Vous suivez notre équipe depuis des années.  Quelle est le match qui vous a le plus marqué, en bien ou en mal ?
Rome-Parme du 17 Juin 2001, jour à jamais gravé dans les mémoires de tous les giallorossi car nous avons gagné le 3eme scudetto de notre histoire.  J’ai vécu ce moment incroyable en portant 3 casquettes : supporter de la Roma, chroniqueur radio et speaker du stade.  Je n’ai aucun souvenir négatif, car à chaque fois que la Roma monte sur le terrain, c’est une fête !

Qui sont vos joueurs préférés dans toute l’histoire de notre Roma, et ceux que vous voudriez voir dans notre équipe ?
Totti incontestablement, et De Rossi qui prendra le relais quand Francesco arrêtera de jouer.  J’aimerais voir Fernando Torres avec l’armure giallorossa !

Parlons un peu de la societa.  2 camps s’opposent, les pros et les antis Rosella, de quel coté vous situez-vous ?
Moi je suis toujours du coté de la Roma et de ceux qui en veulent le bien, comme Franco Sensi.  Sa fille est entrain de gérer la situation en fonction de ses intérêts à elle, et de ceux de sa famille, elle ne tient pas compte de ceux de la Roma.

Comment serait-il possible de sortir de cette situation d’après-vous, sachant qu’elle n’a pas voulu vendre la societa, même pas à Soros ?
C’est difficile de dire comment on pourrait s’en sortir, vu qu’elle est entrain d’utiliser toutes les relations de ses puissants amis pour rester aux commandes et conserver ses privilèges.  Mais il ne faudra plus longtemps avant de savoir comment tout cela va finir…

Comment avez-vous vécu le fait de ne plus être le speaker du Stadio Olimpico ?
Après ma « non-présentation » de la Juventus lors de ce fameux Roma-Juve, je m’attendais bien à quelques conséquences, mais je pensais que la societa aurait eu le courage de me le dire en face, en me regardant droit dans les yeux, surtout après des années de collaboration.  Au lieu de ça, j’ai été mis au courant de mon licenciement du poste de speaker du stade et de chroniqueur de Roma Channel par les journaux, et à partir de ce moment là, plus aucun membre de la societa giallorossa ne m’a adressé la parole.  Pas même un regard, et ils me considèrent même comme un ennemi de la Roma …  c’est une de leurs façons de faire quand ils veulent te mettre de coté …  c’est leur problème après tout …

Quel a été le rôle de Rosella Sensi dans votre éviction ?
Total.  Ce fut sa décision, car elle avait les pleins pouvoirs à cause de la maladie du Président.  En plus de tout, ils ne m’ont même pas laissé dire au revoir à Franco Sensi, a qui ils ont certainement du raconter la vérité selon eux…

A part la Roma et le football, quelles sont vos autres passions ?
Je consacre le reste de mon temps libre à mes enfants.

Que pensez-vous de l’idée d’un Actionnariat Populaire (azionariato popolare) pour la Roma ?
Une idée intéressante, mais pour moi infaisable en Italie.

Que s’est-il passé exactement avec « Il Romanista » ?
J’ai proposé l’idée, et j’ai demandé à Riccardo Luna d’occuper le rôle de directeur, mais je ne me suis rendu compte que trop tard que j’avais donné ma confiance à une personne qui méritait seulement du mépris.  Je suis content qu’il ait revu le jour pour tous les gentils garçons qui y travaillent.  Si ensuite il est vrai que les propriétaires vont changer, et que Luna va finalement s’en aller, alors il y a vraiment une possibilité pour que le journal représente vraiment l’esprit romanista, comme je le souhaitais à l’origine.

Une petite déclaration pour les nombreux visiteurs et les membres de cesololaroma.com ?
Continuez à aimer la Roma, indépendamment de tout et FORZA ROMA.

TOUTE L’EQUIPE DE CESOLOLAROMA.COM REMERCIE ENCORE UNE FOIS CARLO ZAMPA D’AVOIR ACCEPTE DE NOUS CONSACRER DU TEMPS DANS SON EMPLOI DU TEMPS TRES CHARGE !  MERCI DU FOND DU CŒUR !