Site AS ROMA

Burdisso: « Prendre ce match comme une finale »

Le défenseur argentin, Nicolas Burdisso, et l’entraineur giallorosso, Luis Enrique, se sont présentés en conférence de presse pour le premier match officiel de la saison 2010/2012, comptant pour le tour de barrage aller d’Europa League face au Slovan Bratislava.

Quel est ton entente avec Heinze ? Est-il difficile de retrouver l’Europa League après avoir joué la Champions League ?
« J’ai joué avec Heinze à plusieurs reprises. Lors du Mondial 2010 il était à gauche et moi dans l’axe. Nous affronterons cette compétition comme n’importe quel autre dans lesquelles nous portons le maillot de la Roma. Nous savons que nous devons toutes les jouer à fond ».

Le mister parle de ce match comme une finale.
« Sûrement. Il est important de bien partir, vite ».

Malgré ton retour tardif à Trigoria, tu as très vite retrouvé les terrains. Sur quoi Luis Enrique a axé le travail cette semaine à l’entrainement ?
« Nous avons travaillé sur les mêmes choses, sur lesquelles nous travaillons depuis que je suis arrivé. »

Sur le rapport entre défense et attaque.
« Nous travaillons sur le bloc-équipe sur le terrain. Nous travaillons bien, au contraire très bien. À Valencia nous avons commis des erreurs inattention. Je suis convaincu que nous ferons bien ».

Quelles informations avez-vous sur le Slovan ?
« Des informations générales. Aujourd’hui nous verrons au niveau individuel. C’est une équipe qui défend bien, et part vite en contre pour tenter de profiter de nos erreurs ».

Qu’es-ce qui change entre l’Europa League et la Champions ?
« C’est une compétition différente évidemment. MAIS nous donnerons le maximum. Nous devons viser la victoire finale. L’Europe League depuis quelques années a fait des progrès et on peut t voir de très bonnes équipes ».

Comment change ton métier de défenseur de Ranieri à Montella et maintenant Luis Enrique ?
« Beaucoup de choses changent. Le mister a une idée qui me fait grandir en tant que footballeur. Cela amène plus de risques, mais cela donne un jeu plus plaisant. Nous avons de la qualité et les joueurs pour arriver à produire ce jeu. Je suis exalté par ce concept de devoir défendre et attaquer à onze sur le terrain : il faut réussir à défendre dans la même zone du terrain où on attaque ».

 

Luis Enrique : Cela vous a plu, cette chose du biberon. Je ne sais pas où nous sommes. Si nous sommes en avance ou si nous sommes en retard. L’important est de poursuivre un certain type de travail.

Verre qui joue face à Valence au lieu de joueurs plus expérimentés : une simple expérience ou peut être reproposé dès demain ?
« Non, pour moi la carte d’identité ne compte pas. Verre a 17 ans, il est jeune, mais quand il est entré vendredi il a rendu une prestation complète ».

Nous sommes à la veille du premier match officiel, et à 10 jours du début du championnat. Es-tu préoccupé ?
« Non, préoccupé non. Il est naturel que nous entraîneurs voudrons un effectif déjà au complet, le plus tôt possible. Mais ceci malheureusement n’est pas possible. C’est un mercato difficile, mais pour tous, pas seulement pour nous ».

Demain est aussi le jour du « closing » : t’y intéresses-tu ou bien tu essaies de t’en détâcher ?
« Tout ce qui concerne le club, je ne veux pas dire qu’il ne m’intéresse pas mais plutôt qu’il nous ne concerne pas. Nous seulement regarder le côté sportif, et seulement ceci. Les joueurs doivent s’engager et se concentrer sur la façon de s’entraîner et de préparer au mieux la rencontre ».

Par rapport aux attentes, comment juges-tu ton travail sur l’équipe ? À bon point, en retard ou dans les attentes ?
« Non, je ne crois pas aux attentes, en ligne avec le temps. Lorsque tu fais un plan pour le pré-championnat il y a toujours des inconnues, peut-être que les garçons réussissent certaines choses complètement et d’autres moins. Disons que nous sommes en ligne avec ce que nous attendions, ni en avant, ni en arrière ».

Le début de Luis Enrique en Europe League.
« Je sens la responsabilité à la veille d’une compétition importante dans laquelle tu peux passer à la trappe rapidement. Nous sommes motivés.

La condition physique du Capitano.
« Nous verrons suite au dernier entrainement (qui s’est révélé positif, ndr). Ce qu’a Totti est un petite problème qui peut arriver, rien de grave, il ne serait pas venu sinon. De toute façon tous ceux qui sont du voyage peuvent jouer demain. Et donc Totti aussi.