Borini, où l’art de l’ascension fulgurante

Arrivée au 31 août, à quelques minutes de la fin du mercato, Fabio Borini est passé en quelques mois d’un pari perdu d’avance à la révélation de la Série A. Le site Cesololaroma vous retrace l’itinéraire extra-rapide d’un futur très grand, que certains comparent déjà à Pipo Inzaghi.

La rumeur est arrivée le 30 août, et tout s’est réglé quelques minutes avant la fermeture du mercato d’hiver. Si cela pouvait sembler au départ un simple pari sans risque, on peut aujourd’hui reconnaitre que Walter Sabatini a eu le nez fin, pour un joueur qu’il semblait suivre depuis longtemps. Mais sous son aire inconnu, ce joueur de 20 ans semble avoir des gênes de « serial buteur ». En effet s’il a peu gouté au monde professionnel pour le moment, il aura tout de même inscrit 6 buts en 12 matchs avec Swansea pour sa première expérience. Il a également inscrit 13 buts en 39 sélections italienne, allant de l’Under 17 à l’Under 21. Formé à Chelsea, sous l’aile de Carlo Ancelotti, Borini a principalement fait ses dents avec l’équipe B, malgré quelques apparitions en Premier League, et une entrée en Champions League.

C’est donc sur la pointe des pieds, après avoir effectué le ritiro de cet été avec Parme, que Borini démarra la nouvelle saison avec le maillot giallorosso. S’il semblait partir avec un statut de « 6ème attaquant » dans l’effectif de Luis Enrique, il a très vite bousculé la hiérarchie. En effet le mister espagnol lui a très vite fait confiance, le titularisant notamment lors des trois premiers déplacements. S’il montre de la grinta, fougue et envie, Borini ne convainc pas les tifosi qui doute de ses qualités techniques et de finisseurs. En effet outre un but refusé, lors de la première journée face à Cagliari, et un but inscrit contre le Genoa, ses débuts ne semblent pas être à la hauteur des attentes de son nouveau statut. Pire, lors de la réception du Milan AC, Borini se blesse, et se voit devoir s’éloigner des terrains jusqu’à la fin de l’année 2011. Un bilan jusqu’alors très décevant, surtout au vue d’une option d’achat fixé à 7 millions d’euros.

L’année 2012 sera pour lui celle de la révélation. En effet dès le second match de l’année, face à la Fiorentina en Coupe d’Italie, Borini entre en cours de match et met le feu. En moins d’une demi-heure il inscrit un but et est à l’origine de l’autre but. Ce match sera le réveil de celui qui se donne à 200% à chaque rencontre. Les buts vont ensuite s’enchainer pour lui, montrant enfin toutes ses qualités. Depuis 2012, Fabio Borini a disputé 10 rencontre pour un total de 8 buts. Il est régulièrement le meilleur (parfois le seul bon) joueur sur le terrain et tente de tirer l’équipe vers le haut. On retiendra son sublime doublé face à l’Inter, ou son but décisif contre Parme. Dommage que sont but dans le derby, qui a relancé la machine, n’est pas été décisif. Méritant son titre de joueur du mois de février, Fabio Borini pourrait bien être un porte drapeau de ce nouveau projet giallorosso : Jeune, plein de fougue et efficace.

Et cela pourrait ne pas s’arrêter là pour lui. En effet à seulement 20 ans il a connu sa première sélection avec l’Italie de Prandelli la semaine passée, et pourrait même concurrencer une place à l’Euro 2012…