Bien digérer les fêtes

Ce dimanche à 15h, la Roma (7e) retrouvera les chemins de la Serie A au Stadio Olimpico en recevant le Chievo Verone (12e) dans le cadre de la 17e journée de championnat. Un adversaire à la portée des hommes de Luis Enrique pour attaquer 2012 mais il faut espérer que les giallorossi restent sur la bonne dynamique entamée avant la trève pour ne pas retomber dans les travers de début de saison contre les petites équipes.


L’adversaire du jour

Le Chievo est sans doute moins costaud depuis sa remontée en Serie A en 2008 que lors de son premier passage parmi l’élite de 2001 à 2007 où l’équipe de quartier de Verone était le poil à gratter du championnat disputant même le tour préliminaire de la Champions en 2006. Depuis les gialloblù semble être rentrés dans le rang en finissant chaque saison dans le ventre mou du championnat ce qui est pour cette équipe une réussite chaque année au vue des structures modestes du club.Un objectif qui sera encore d’actualité cette saison sous les ordres de Domenico Di Carlo avec un effectif qui n’a guère bougé. On peut juste noter le départ de Kevin Constant au Genoa remplacé dans l’entrejeu par l’americain Michael Bradley en provenance de Mönchengladbach et l’arrivée en prêt de l’attaquant Alberto Paloschi (Milan). Autrement les cadres de l’équipe sont toujours là : Sorrentino dans les buts, Cesar et Andreolli dans l’axe, Luciano au milieu et le duo Moscardelli – Pellissier en attaque. 

Une attaque qui pour le moment d’ailleurs sonne creux puisque le Chievo est seulement la 18e attaque de Serie A avec 13 buts marqués. Il faut dire que l’attaquant historique du club Sergio Pellissier (97 buts en 316 matchs sous le maillot gialloblù) n’a marqué que 3 buts et que les autres attaquants ne se montrent guère en évidence. Heureusement pour le club de Verone que la défense se montre plus efficace avec seulement 18 buts concédés ce qui permet à l’équipe de décrocher quelques bons résultats cette saison comme les victoires contre le Genoa (2-1) et Naples (1-0) à la maison ou des matchs nuls vierges contre la Lazio et la Juventus. On notera pour terminer que le Chievo a un bilan à l’extérieur assez moyen : 1 victoire (Catania), 2 nuls (Lazio et Cesena) et 5 défaites dont un 4-1 contre Sienne et un 4-0 contre Milan. Le verrou est donc possible à ouvrir pour les giallorossi ce dimanche.


 

Du côté de Trigoria

La trève a été agitée du côté de Trigoria malgré l’absence de matchs. Plusieurs dossiers ont alimenté les conversations, d’abord le prêt de Borriello à la Juventus qui n’a pas plu pour beaucoup de tifosi. Il y a eu aussi la polémique autour de Pizarro, annoncé comme partant à la Juve avant de claquer la porte de l’entrainement et de s’envoler, avec l’accord du club, au chevet de sa soeur malade au Chili. Sans oublier la blessure du cannonier Osvaldo, absent pour les deux prochains mois. Mais LE dossier de cette trève est bien entendu la prolongation du contrat de De Rossi, avec des rumeurs contradictoires chaque jour où tout le monde s’y perd au final malgré l’optimisme affichée de Luis Enrique en conférence de presse sur la question. Bref, pas mal d’agitation mais en serait il autrement dans la ville de Rome ?

Pour recevoir l’équipe du Chievo, Luis Enrique devrait aligner l’équipe suivante. Dans les buts, bien evidemment Stekelenburg. En défense, Rosi sera à droite alors qu’à gauche Taddei pourrait être une nouvelle fois préféré à Angel. Dans l’axe Heinze sera épaulé par Juan. Au milieu, De Rossi sera accompagné par Gago qui fera son retour depuis son expulsion contre la Fiorentina. Simplicio serait le 3e larron au milieu et confirme son retour en grâce. Pjanic devrait monter d’un cran et évoluera dans un rôle plus offensif en soutien des deux attaquants. En attaque, Totti et Lamela seront associés à moins que le Mister ne préfère finalement aligner Bojan au détriment du jeune argentin.

 

 

Par le passé

  • 2010/2011 : AS Roma 1-0 Chievo (Perrotta)
  • 2009/2010 : AS Roma 1-0 Chievo (De Rossi)
  • 2008/2009 : AS Roma 0-0 Chievo
  • 2006/2007 : AS Roma 1-1 Chievo (Totti)
  • 2005/2006 : AS Roma 4-0 Chievo (Totti x2, Perrotta, Taddei)
  • 2004/2005 : AS Roma 0-0 Chievo

Les derniers Roma – Chievo ont été disputé et surtout avares en buts avec seulement 4 buts lors des 4 dernières confrontations. Le bon côté de la chose c’est que le Chievo ne n’est pas imposé à l’Olimpico depuis 8 ans presque jour pour jour.


Le duel

Juan / Marco ANDREOLLI : Le match des anciens coéquipiers. Le brésilien a connu un début de saison compliqué entre pépins physiques et niveau de jeu en dessous de ses habitudes. Le match contre la Fiorentina tourna au fiasco pour lui avec un pénalty provoqué et une expulsion dès le premier quart d’heure de jeu. Pourtant depuis son retour de suspension, celui qui entame sa 5e saison sous les couleurs de la Roma semble retrouver petit à petit la grande forme, celle qui lui permet d’être sans conteste l’un des meilleurs défenseurs de Serie A. Il retrouvera face à lui un joueur qui n’a jamais eu vraiment sa chance à la Roma. Débarqué à Trigoria en 2007 en provenance de l’Inter dans le cadre du transfert de Chivu, le jeune italien n’a jamais pu ou su démontrer ses qualités qui en faisait un des piliers des U21 italiens. Après 14 matchs à la Roma, il signe en 2010 au Chievo dans un club peut être plus conforme à son niveau et où il a depuis trouvé du temps de jeu plus conséquent (28 matchs l’an passé).



Les équipes probables

Roma (4-3-1-2) : Stekelenburg – Rosi, Juan, Heinze, Taddei – De Rossi, Gago, Simplicio – Pjanic – Lamela, Totti.

Chievo (4-3-1-2 ): Sorrentino – Frey, Andreolli, Cesar, Jokic – Luciano, Bradley, Hetemaj – Théréau – Paloschi, Pellissier.


L’arbitre

Le match sera dirigé par Carmine RUSSO (35 ans), arbitre en Serie A depuis 2007. Il a arbitré 3 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 1 victoire giallorosso et 2 défaites, la dernière fois étant le 1er mai dernier lors de la victoire romaine à Bari (3-2). Le Chievo a un bilan de 1 victoire et 3 défaites en 4 matchs dont une cette saison : 2-1 à domicile face au Genoa le 25 septembre.