Site AS ROMA

Bentornato Osvaldo !

Après avoir gagné contre Palermo et suite aux mauvais résultats de la Lazio, l’Udinese et Naples, la Roma se devait de gagner contre le Genoa pour rêver de C1. Et ce fut le cas, en souffrant encore malgré tout, grâce au retour du buteur prodigue de la premiere partie de saison, Pablo Osvaldo.

La Roma donne le coup d’envoie mais la première frappe est pour le Genoa mais elle est contrée. Et après une combinaison à la 1′, les gênois s’essaye encore à la frappe de loin, non cadrée. Mais sur son premier ballon (bien donné par Greco), Osvaldo élimine son vis à vis et frappe, but à la 2′. Le match est lancé. A la 5′, Osvaldo encore tente un enchaînement poitrine-retourné, dévié par la défense. La Roma joue un peu sur ses bases, en attendant Genoa pour les faire sortir et mieux repartir. Palacio est le seule joueur adverse vraiment entreprenant depuis le début du match. Greco en forme aujourd’hui, met à contribution Frey à la 19′, mais rien de dangeureux pour le français. A la 21′, Osvaldo parti à la limite du hors-jeu manque son duel avec Frey et tire à côté. Le doublé n’était pas loin. Suite à deux-trois offensives gênoises bien maîtrisées, De Rossi donne ses consignes en bon capitaine au jeune Kjaer. A la 31′, c’est Stekelenburg qui sauve la Roma sur un ballon dévié de Belluschi. Le néerlandais est encore présent sur un coup franc de Veloso à la 37′. Avant la mi-temps, Genoa accelère mais Stek et Kjaer veillent au grain. L’arbitre renvoie alors les joueurs au vestiaire.

Le match reprend comme il avait cessé. La Roma recule et contient les joueurs en blanc, et tente de lancer des contres. A la 56′, Borini tente une petit lob à la Totti, mais Frey avait anticipé. Quatre minutes plus tard, Luis Enrique veut reveiller son équipe avec l’entrée de Bojan pour Lamela. Et l’espagnol est pas loin de marquer sur une superbe passe de De Rossi, mais il oublie aussi Osvaldo seul au centre à l’heure de jeu passée. L’entrée de Bojan a boosté la Roma qui se montre plus entreprenante. A la 64′, Jorquera remplace Belluschi côté Genoa. 6 minutes plus tard, Palacio touche la transversale à bout portant. La Roma s’en sort bien. Kaladze est avertit à la 72′ pour grosse faute sur Bojan qui partait seul. Au même moment Marquinho remplace Greco. A la 78′ Bojan tente la reprise instantanée sur corner, elle passe de très peu à côté. Le match se joue sur faux rythme, les équipes se neutralisant. Gago sort alors pour Simplicio à la 87′. Bojan s’essaie encore à la frappe mais n’arrive pas à battre Frey. L’arbitre siffle les trois coups et la Roma respire.

Une deuxième victoire sans prendre de but qui fait du bien au moral et rapproche la Roma du rêve de la C1 mais ce fut encore en souffrant. Il faudra montrer autre chose à Milan samedi pour revenir avec 3 points.