Benatia: « J’ai refusé la Champions et de meilleurs salaires »

Mehdi Benatia est la première recrue giallorosso a tenir sa conférence de présentation devant les journalistes présents à Riscone. Le défenseur franco-marocain est revenu sur la longue négociation et sa forte volonté de rejoindre l’AS Roma.

L’administrateur délégué, Italo Zanzi, a pris la parole en début de conférence de presse : « Aujourd’hui nous sommes très heureux de présenter un joueur très important pour la Roma : Mehdi Benatia. Un joueur très fort, qui a démontré qu’il était un des meilleurs défenseurs en Serie A, et aussi avec une grande expérience internationale. Il était une priorité, et même s’il a reçu des offres d’Italie ou de l’étranger, il est ici avec nous. Mehdi, Bienvenue à la Roma ».

Mehdi Benatia prend la parole à son tour.

Qu’es-ce qui t’a le plus marqué depuis ton arrivée à Riscone ? Quels sont tes objectifs ?
« Je suis venu à Rome pour vaincre, je sais que c’est une période un peu particulière pour ce club, et il faut dépasser cette période parce que les tifosi sont un peu enragés… mais je le savais avant de venir et j’ai choisi la Roma parce qu’ici on peut faire de grandes choses et la première impression que j’ai eu du groupe a été très bonne. Un groupe qui travaille bien, jeune avec de la qualité, c’est un honneur d’être avec eux ».

Qu’es-ce que t’a dit Garcia ? Tes impressions sur le mister français ?
« Je ne le connaissais pas personnellement, mais j’ai parlé à quelques joueurs qui ont travaillé avec lui et en France il a fait de très grandes choses en gagnant un titre de champion et une coupe. Il m’a dit que pour lui c’est une nouvelle expérience et que c’est un honneur d’être ici à la Roma. Comme je disais avant, la Roma est toujours la Roma, il est arrivé avec beaucoup d’envie de dépasser ce dur moment, parce que si les résultats arrivent rapidement, alors nous pouvons gagner quelque chose ».

Préfères-tu jouer à 3 ou à 4 derrière ?
« J’ai toujours joué à 4 derrière, à Udinese j’ai du apprendre rapidement à jouer à 3, nous avons fait de belles choses, mais je préfère jouer à 4. Mes coéquipiers ont beaucoup de qualités, ce sont tous des joueurs d’expérience et aussi les plus jeunes sont très forts, comme Marquinhos. Je suis ici pour travailler et mériter de gagner ma place ».

Quels autres clubs se sont intéressés à toi ?
« Je pouvais jouer la Champions, et gagner plus d’argent à l’étranger, mais je ne veux pas faire de non par respect à l’équipe. Une équipe et un groupe comme la Roma sont très important, quand j’ai eu le premier contact avec Walter Sabatini j’étais déjà convaincu de venir ici à Rome. C’est un pas en avant pour ma carrière. Je suis fier de cette possibilité ».

Que connais-tu de la ville de Rome ?
« C’est la ville idéale pour les joueurs qui doivent s’engager et ont besoin de jouer. Tous ont besoin de calme pour travailler, mais quand j’ai choisi de venir à Rome je savais ce qui m’attendait. C’est un petit groupe de personne qui conteste, mais la majorit des tifosi sont de notre côté. La Roma sera toujours la Roma, cela se démontré par le fait que malgré la défaite en finale il y a beaucoup de gens à nous suivre. Je pouvais rester à Udine sans pression et avec la possibilité de jouer, mais à 26 ans j’avais besoin de changer d’air. Je tiens à remercier l’Udinese, les personnes me manquent un peu mais j’ai hâte de jouer avec la Roma. J’espère que les choses peuvent changer ».

Les deux dernières saisons sans résultats sont une motivation en plus ?
« J’ai joué pusieurs fois contre la Roma, cela a toujours été une équipe très technique, encore cette saison nous serons forts mais chaque équipe doit trouver l’équilibre. Je me souviens du match où la Roma gagnait 2-0 et où ils ont perdu 3-2, une grande équipe ne peut pas se le permettre mais le mister a déjà commencé à travailler pour améliorer cet aspect et j’ai confiance en lui, il sait que nous pouvons progresser. La societa a changé plusieurs fois d’entraineur et cela n’est pas l’idéal pour un groupe parce que changer chaque année ou tous les 6 mois est difficile. Mon souhait est que Garcia fasse bien de la façon à ce qu’on puisse aller de l’avant avec tranquillité ».

Quel est ta meilleure qualité ? Où penses-tu pouvoir t’améliorer ?
« J’aime les duel en 1 contre1, j’aime aider mon équipe dans un match difficile, je suis un défenseur et je cherche toujours à donner le maximum pour mon équipe. J’ai des défauts et on doit toujours travailler pour s’améliorer ».

Avec quels joueurs as-tu le plus parlé ces derniers jours ? Comment est le climat dans le vestiaire ?
« En 3-4 jours j’ai un peu parlé avec tous mais surtout avec Pjanic parce qu’il parle français aussi. L’ambiance est bonne, c’est un peu triste de venir s’entrainer et d’entendre les coéquipiers se faire insulter. Ceux qui ont joué la finale savent qu’ils ont failli, ils sont tristes, mais nous devons repartir pour une autre saison et nous avons besoin de l’aide des tifosi parce qu’à Rome le « tifo » est très important. Ils doivent nous aider à travailler dans ce moment difficile, il y a beaucoup d’enfants et c’est beau de voir tous ces gens ».

Quels sont les joueurs de Serie A t’ont mis le plus en difficulté ?
« Celui qui m’a mis le plus en difficulté est Zlatan, mais il est parti… Contre Osvaldo ce n’est pas facile de jouer, c’est un attaquant complet avec de grandes qualités,. Totti de son côté peut changer le match à lui seul. En tant que défenseur je n’ai peur de personne ».

As-tu résolu tes problèmes musculaires ?
« J’ai eu des problèmes à l’adducteur, j’ai peu joué la saison passée mais maintenant je me sens mieux. J’ai pu jouer les 8 derniers matchs, je suis bien même si j’ai un peu de retard dans la préparation, parce que je n’ai pas pu faire les derniers entrainements à cause de la longueur des négociations. Maintenant je dois récupérer la forme mais il y a du temps, je suis tranquille ».

Comment est né ta sympathie pour la Roma ?
« En France la Roma a une grande réputation et ici il y a eu quelques français comme Candela ou Mexesi, en France j’ai toujours suivi la Roma et maintenant j’ai la possibilité d’y jouer, et pour moi cela est spéciale. Quand j’ai parlé avec Sabatini j’étais sur de vouloir venir ».

Quel type d’entraineur est Garcia ?
« Je le connais depuis peu, il faut attendre pour pouvoir le juger mais il semble très proche des joueurs, il a fait savoir que si on souhaitait lui parler sa porte était toujours ouverte. Il croit beaucoup en le travail, nous nous entrainons 2h le match et 1h30 l’après-midi. Il y tient beaucoup, il est sérieux, pas besoin de rigoler pendant l’entrainement parce que les choses doivent être bien faite ».

Une comparaison entre Francesco Totti et Antonio Di Natale?
« Ils sont différents, Di Natale est plus attaquant pendant que Totti est plus meneur de jeu ou seconde pointe. Ce sont deux champions, ils ont marqué le football italien. Je suis un peu stupéfait de voir comment Totti travail autant, alors qu’il a déjà 36 ans… on qu’il est un champion avec quelque chose en plus que les autres ».