Site AS ROMA

Basta les polémiques, places aux résultats

Après la lourde défaite (4-1) face à la Juve, les giallorossi ont bien réagi en battant l’Atalanta (2-0) à l’Olimpico. Aujourd’hui l’heure est à la confirmation, pour permettre d’enchainer une série de bons résultats, et surtout mettre de côté toutes ses polémiques nocives.


La forme du moment

Ce match peut être considéré comme charnière de ce début de saison. En effet une victoire face au Genoa permettrait d’enfin pouvoir enchainer 2 victoires consécutives, et définitivement se lancer positivement dans le haut du classement. Les giallorossi, sans convaincre dans le jeu, ont assuré l’essentiel face à l’Atalanta, avec la mise au ban de certains cadres comme De Rossi et Osvaldo. La trêve internationale n’aura pas été l’idéal pour travailler sereinement, même si les internationaux sont quasiment tous revenus avec le sourire grâce à leurs performances. Zeman doit impérativement trouver au plus vite les meilleurs solutions, et enfin réussir à trouver une équipe cohérente, arrivant à maitriser ses concepts, et jouer pleinement son type de jeu. Vous l’aurez donc compris, ce match devrait probablement permettre d’y voir plus clair sur la suite de la saison : un mauvais résultat verra les 4 premiers s’échapper totalement, tandis qu’une victoire permettrait de se rapprocher du podium.

Zdenek Zeman pourra compter sur un groupe au grand complet, à l’exception des blessures de Lobont (fracture de la phalange), Destro (contracture) et Burdisso. Dodô, qui s’entraine avec le groupe depuis 2-3 semaines, a été jugé encore un peu juste. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Balzaretti, Castan, Marquinhos et Piris. Au milieu Tachtsidis gardera sa place de milieu axial, avec De Rossi et Florenzi à ses côtés, même si Pjanic pourrait avoir sa carte à jouer d’entrée. Osvaldo occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Lamela sera en charge du flanc droit.


L’adversaire du jour

L’effectif de Genoa a, quand même quasiment chaque inter-saison, beaucoup bougé. La stabilité et continuité ne sont pas des mots faisant parti du vocabulaire du président Presiozi. En effet, par exemple pour l’attaque, exit le duo Palacio-Gilardino, bonjour le tandem Immobile-Borriello. Ces deux derniers sont probablement l’arme forte de l’équipe grifoni, avec deux attaquants de surface qui savent peser sur la défense adverse. Le reste de l’équipe n’a rien de bien flamboyant, mais peu se reposer sur un bloc équipe solide et compact, avec beaucoup de joueurs à l’aspect physique important. Il faudra notamment se méfier de quelques milieux de terrain intéressants comme Jankovic ou Kucka.

Le début de saison du Genoa est un peu en demi-teinte. Malgré que l’on ne retrouve « que » 2 défaites en 8 journées. Cependant les 3 matchs nuls ternissent un peu ce bilan, avec seulement 2 victoires. S’ils restent sur une série de 4 matchs sans défaites, les 3 derniers ont été des scores de parités. Preuve cependant que le Genoa n’est pas un bloc facile à bouger, et on l’on retrouve souvent des score serrés.

L’équipe sera composée demain de Frey dans les buts ; la défense sera constituée par Samperisi, Canini, Bovo et Moretti; Le milieu à 4 sera composé de Jankovic, Kucka, Seymour et Antonelli. L’attaque sera emené par Borriello, et Immobile qui tournera autour.

Les clés du match

Le Genoa est une équipe habitué à jouer avec un bloc équipe assez bas, et qui ne possède pas de joueurs offensif très rapide et très vif pour partir rapidement en contre. L’AS Roma devra donc jouer le plus haut possible, en tenant son adversaire d’un soir le plus loin possible de sa propre surface. Borriello et Immobile sont des attaquants de surface qui ont besoin de sentir le rapprochement avec le but. Castan et consors devront donc réussir à les tenir les plus éloignés possible de leur coéquipier Stekelenburg. Le Genoa est également habitué à jouer avec un milieu très renforcé, et donc les giallorossi devront être forts à gagner la bataille du milieu, autant physiquement que techniquement. Le Genoa n’est pas un adversaire si terrible que cela en soit, mais est capable de faire déjouer n’importe quelle équipe…


Les dernières confrontations

2007-2008: Genoa-Roma 0-1 (Panucci)
2008-2009: Genoa-Roma 3-1 (De Rossi)
2009-2008: Genoa-Roma- 3-2 (Taddei, Totti)
2010-2011: Genoa-Roma 4-3 (Mexes, Burdisso, Totti)
2011-2012: Genoa-Roma 2-1 (Borini)

Depuis la remontée en Série A du Genoa (ils étaient descendus en Série B en 1994), le club ligurien a rencontré à cinq reprises l’AS Roma, et le bilan giallorosso est de 4 défaite et 1 victoire. Autant dire qu’il s’agit d’un terrein très hostile…
A noter que bilan de l’entraineur De Canio est loin d’être positif face à la Roma : 9 défaites, 1 nul et 2 victoires. L’entraineur du Genoa n’a d’ailleurs jamais battu non plus Zeman.

Le duel du match

Francesco Totti / Sebastien Frey : Après Buffon et Antonioli, Frey est la proie favorite de Totti en terme de buts marqués. En effet le Capitano a trouvé la faille à 8 reprises face au gardien français, et espère bien augmenter son compteur lors de la confrontation de dimanche. Le gardien, formé à Cannes, a déjà commencé à inversé la tendance, qu’il l’a élu gardien de la moins bonne défense de Série A l’an passé. De son côté, Totti enchaine plutôt les passes décisives que les buts en ce début de saison. En effet il n’a trouvé le chemin des filets qu’à une seule reprise et espère bien le retrouver, pour pouvoir se retrouver seul 3ème au classement des buteurs de tous les temps en Série A.
Mais le duel du match pourrait également être considéré comme un « duel d’ex ». En effet de nombreux joueurs ont réalisé le chemin d’un club vers l’autre. Côté giallorosso, Destro et Tachtsidis appartienne encore au moins à moitié au Genoa. Même constat du côté du club rossoblu avec Bertolacci, Borriello et Piscitella. Mais on se doit également d’ajouter Bovo et Ferronetti, tous deux formés du côté de Trigoria.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Daniele Orsato. Le bilan avec cet arbitre est plus que positif, puisqu’on retrouve 4 victoire, 3 nuls et seulement 1 défaite. Le dernier match remonte à la saison passée, avec un score de 1-1 face à la Juve à l’Olimpico. Le dernier match à l’extérieur était également la saison passée, avec une victoire1-0 sur le terrain de Parme.


Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Stekelenburg
Piris-Marquinhos-Castan-Balzaretti

De Rossi-Tachtsidis-Florenzi
Lamela-Osvaldo-Totti

Remplaçants: Goicoechea, Taddei, Romagnoli, Marquinho, Perrotta, Bradley, Pjanic, Nico Lopez.
Blessés: Lobont
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio.

Atalanta (4-4-2): Frey; Sampirisi, Canini, Bovo, Moretti; Jankovic, Kucka, Seymour, Antonelli; Immobile, Borriello.