Astori a trouvé la fève

Après avoir terminé 2014 sur un score nul et vierge à domicile face au Milan AC, l’AS Roma de Rudi Garcia redémarré 2015, en ce jour d’épiphanie par un succès (1-0) sur la pelouse de l’Udinese. Une 3ème victoire consécutive en déplacement et aussi un 3ème match de suite sans encaisser le moindre but, qui permet de préparer au mieux le derby contre la Lazio de ce dimanche (15h).

Si les bianconeri donnent le coup d’envoi, ce sont les giallorossi qui prennent d’entrée la possession du ballon. Maicon se montre notamment très actif dans son couloir droit dans les premières minutes, d’abord en cherchant à combiner avec Pjanic, puis en tentant une première frappe lointaine, contrée par un défenseur adverse. Peu après, Iturbe obtient un bon coup franc peu loin de la surface adversaire. Suite à celui-ci, le bosniaque déclenche une frappe hors de la surface, qui trouve l’ailier argentin sur sa trajectoire. La défense romanista se montre très sereine et ne concède rien. A l’inverse, Pjanic (encore lui) tente de retrouver dans la surface Strootman, qui est légèrement trop court. Sur un nouveau coup franc excentré, Totti dessert un ballon dans la surface, avec Astori qui saute au-dessus de tout le monde et va toucher la barre transversale puis s’écraser proche de la ligne de but. Après plusieurs secondes de flottement, l’arbitre accorde le but du 1-0, à la 17ème minute. L’Udinese va ensuite déclencher une révolte, avec quelques centres dangereux passant entre la défense et le gardien romain, mais sans véritable danger. Une fois passé l’orage, Iturbe lance un contre, en trouvant le Capitano qui décale Maicon, dont le centre est dévié en corner. Le n°7 argentin se montre décidement très actif, notamment sur le côté droit, en entrant dans la surface et trouvant le n°10 au point de penalty, qui ne peut pousser son ballon dans la cage. La mi-temps sera sifflée sur un carton jaune pour le latéral brésilien de la Louve.

La Roma redémarre sur les mêmes prérogatives, avec notamment Totti qui tente de lancer Holebas dans la profondeur, mais le grec est anticipé par le gardien frioul. L’Udinese procède alors dans cette période en contre, avec le latéral gauche Gabriel Silva qui tente de trouver Di Natale dans la surface, mais pas dans le bon timing. Peu après, Astori stoppe de façon quasi miraculeuse Allan dans sa propre surface. Comment souvent, c’est de nouveau Iturbe qui lance le contre romain, en servant de nouveau son Capitano, avec celui-ci qui prend à contre-pied un Pjanic râleur à l’entrée de la surface. A la 66ème minute, Maicon (carbonisé physiquement) et Totti laissent leur place respective à Torosidis et Florenzi. Peu avant l’entrée du dernier quart d’heure, Astori se voit averti d’un carton, après s’être fait malmené près du poteau de corner. Iturbe continue sa grande activité, en mettant à contribution le gardien adverse sur une frappe hors de la surface, tout comme Pjanic dans la foulée. A la 82ème minute, Ljajic doit céder sa place suite à un duel où le serbe se fait mal au genou. Si le joueur se tordant de douleur inquiète à l’image, cela ne semble finalement qu’un simple coup. Pourtant sur le départ, Emanuelson fait son entrée pour la fin de match. Auteur d’une grande prestation, autant dans l’utilisation du ballon que dans la phase défensive, De Rossi réalise un très grand retour rageur dans sa propre surface. Alors qu’Emanuelson vient réaliser lui un tacle dangereux et contestable dans sa propre surface, le vice-Stramaccioni, en la personne de Stankovic, se voit expulsé. L’Udinese pousse alors dans ces dernières minutes, et notamment sur corner. Sur l’un d’eux, Astori doit dégager le ballon de la tête proche de sa propre ligne. Dans les arrêts de jeu, la Louve est proche de doubler la mise, avec deux face à face manqué par Emanuelson (servi par Florenzi), et le n°24 giallorosso (servi par Strootman).

Cette victoire, associé au match nul de la Juventus face à l’Inter, permet de réduire l’écart à un point. Cela va aider les hommes de Rudi Garcia à préparer au mieux le derby de ce dimanche, qui pourrait permettre de prendre la place de leader. Par chance, les joueurs menacés de suspension n’ont pas pris de carton jaune..