AS Roma-Hellas Verona: Forme du moment et précédentes confrontations

0
917

L’AS Roma va disputer sa troisième rencontre de suite à domicile, après le revers 3-1 face à l’Inter (malgré le fait d’avoir mené et touché trois fois le poteau) et le nul 0-0 contre l’Atletico Madrid de mardi dernier. Concernant le mercato estival, la Roma a perdu Antonio Rüdiger, Leandro Paredes et Mohamed Salah. A l’inverse, sont arrivées Hector Moreno, Aleksandar Kolarov, Maxime Gonalons, Lorenzo Pellegrini, Grégoire Defrel, Cengiz Ünder et Patrik Schick. Avec évidemment le changement d’entraîneur, entre Luciano Spalletti et Eusebio Di Francesco. Ce samedi, cela devrait être la première convocation officielle en giallorosso pour le latéral hollandais et l’attaquant tchèque. Cela pourrait aussi être les premières minutes jouées par Alessandro Florenzi, depuis sa grave blessure il y a 10 mois. Concernant la préparation estivale, la Louve a obtenu des partages des points face au PSG (1-1) et la Juventus (1-1), et l’a emporté face à Tottenham (2-1) lors de la tournée aux USA. A l’inverse, deux revers sont arrivés face au FC Seville (2-1) et Celta Vigo (4-1), en Espagne

Après être descendu au terme de la saison 2015/2016 (pour un bilan de 5 victoires, 13 nuls et 20 défaites; 34 buts marqués et 64 encaissés), le Hellas Verona a directement fait l’ascenseur dans l’autre sens la saison suivante. En effet, le club de Vérone a terminé second de la Serie B 2016/2017, avec 74 points au compteur (20 victoires, 14 nuls et 8 défaites; 64 buts marqués et 40 encaissés). Mais ce début de saison, pour leur retour parmi l’élite, s’est très mal passé. En effet, les hommes du mister Fabio Pecchia ont été sévèrement battu à deux reprises dans leur propre stade : 3-1 contre le Napoli et 5-0 face à la Fiorentina. Leur seul point jusqu’ici fût obtenu à Crotone, avec un pénible 0-0. Concernant le Coupe d’Italie, le premier tour a été passé sans encombre, face à Avellino (3-1), notamment grâce à un doublé de Daniele Verde face à son ancienne équipe. Sur le mercato, le Hellas n’a perdu que Juanito Gomez, en fin de contrat après 9 ans au club. Côté arrivée, on retrouve Verde (AS Roma), Cerci (Atletico Madrid), Brosco (Latina), Heurteaux (Udinese), Cacares (Southampton), Buchel (Empoli), Kean (Juventus) ou encore Ferrari (Bologne).

Alors que l’AS Roma avait réalisé un carton plein  lors des 5 dernières confrontations face au Hellas Verona, cette série avait été stoppé lors de la toute première de Luciano Spalletti, en janvier 2016, avec un score de parité face aux gialloblu à l’Olimpico. Presque à chaque fois la Louve a inscrit 3 buts, mais a cependant encaissé 5 buts lors de ces 6 rencontres. Côté buteur, on retrouve par deux fois Montella et Batistuta. Si l’on élargit un peu, lors de ces 5 saisons spécifiques, les giallorossi ont été cherché trois nuls (1-1 deux fois et 2-2) et deux victoires (4-1 et 3-1) sur la pelouse de Vérone. Les gialloblu n’ont donc jamais battu les giallorossi depuis ce début de siècle. Dans l’histoire des confrontations entre ces deux clubs, le bilan en faveur des giallorossi est de 26 victoires, 19 nuls et 9 défaites (18 victoires, 7 nuls et 2 défaites à domicile).

2015/2016 : AS Roma 1-1 Hellas Verona (Nainggolan)
2014/2015 : AS Roma 2-0 Hellas Verona (Florenzi, Destro)
2013/2014 : AS Roma 3-0 Hellas Verona (Maicon, Pjanic, Ljajic)
2001/2002 : AS Roma 3-2 Hellas Verona (Assunçao, Cassano, Batistuta)
2000/2001 : AS Roma 3-1 Hellas Verona (Montella, Batistuta, Montella)
1999/2000 : AS Roma 3-1 Hellas Verona (Montella, autogol, Totti)