Site AS ROMA

AS Roma-Fiorentina : L’avant-match

Après les quatre matchs nuls des dernières semaines, la réception de la Fiorentina s’annonce comme un vrai tournant. En effet la Louve peut soit créer un gouffre avec son adversaire du jour, ou bien voir la horde de poursuivants revenir sur elle. Il serait donc bon de ne pas faire de cadeau à Montella, Pizarro, Aquilani ou encore Pradè.

.

La conférence de Rudi Garcia

« Quand je fais un choix, au moment où je le fais c’est toujours le bon. »

Ce que j’ai dit à l’équipe cette semaine ? Quand je fais un choix, au moment où je le fais c’est toujours le bon. Après le match c’est facile de changer d’idée, même pour moi. On doit jouer dimanche comme on l’a fait la dernière demi-heure à Bergamo. C’est notre objectif : bien jouer et gagner dimanche contre la Fiorentina. Si je crains la fuite de la Juventus ? Les résultats des autres équipes ne m’intéressent pas. Les résultats de la Roma sont les plus importants et on doit être concentrés sur nos matchs. Quand on veut gagner on avance, c’est ce qu’on veut. Rien de plus. Comment va Totti ? Si je le convoquerai ? J’ai parlé avec Francesco et on a décidé de voir à la fin de l’entraînement pour savoir s’il était prêt à se mettre sur le banc ou pas. Si demain il est plus facile de gagner 4-3 ou 1-0 ? Sur le papier on est deux équipes qui jouent bien et marquent. Mais le football est étrange, parfois ça peut finir en 0-0 sans jeu. Avant tout je veux gagner, puis j’espère que ça sera un beau spectacle pour les tifosi. On joue toujours pour le bonheur des tifosi, et ils sont heureux si on gagne. 

« Il faut la video pour aider les arbitres. Prenons exemple sur le rugby ! »

On s’attendait à cette Juventus ? J’ai rien à dire sur cette équipe. On verra en janvier, je m’occupe d’une équipe seulement avant un match. Comment je juge les arbitres italiens ? Les arbitres peuvent être aidés de la video et je pense que c’est une bonne chose. Ils ont une demi-seconde pour décider quand on voit les images 10 fois. On doit prendre exemple du rugby, ils ont fait un pas en avant. Au moins sur le fait que la balle soit entrée ou pas dans les cages. Ou pour savoir si la faute est dans ou hors la surface. On peut commencer par ça, mais c’est pas moi qui décide. On doit avancer car pour les arbitres c’est pas facile. Si j’ai vu un Ljajic démotivé à l’entraînement ? C’est pas le problème d’un joueur mais de tous. Je retiens tous les paramètres pour mes choix. Ce fut ainsi à Bergamo. Et puis il y a aussi l’entraînement : tous les joueurs s’entraînent, certains bien, d’autres mal, mais ça n’arrive pas toutes les semaines. Mais je ne parle pas de quelqu’un en particulier. Quand quelqu’un donne son meilleur, je le retiens. A Bergamo la Roma plus proche de la victoire ou de la défaite ? Je ne pense plus à Bergamo, mais au prochain match. Vous avez compris que pour moi la seule chose qui compte c’est de gagner demain. On est prêt, l’équipe va bien et on est invaincu. On est à domicile avec 50 000 tifosi, j’espère ça sera un beau match et qu’on verra 11 loups sur le terrain. J’en suis sûr. 

« Peu importe l’équipe en face, nous jouons pour gagner. »

Comment affronter la Fiorentina ? Nous connaissons bien l’équipe comme avant chaque match Bompard e Beccaccioli font un travail très important sur la prochaine équipe. Mais demain l’important n’est pas l’équipe en face, ca change rien. Nous voulons gagner, nous ferons tout pour imposer notre jeu, notre envie, notre faim. Pourquoi j’ai pas fait de doubles séances ces dernières semaines ? On s’entraîne depuis plus de 5 mois, on en a pas besoin. L’équipe a plus besoin de travailler avec du rythme et c’est ce qu’on a fait. Une équipe qui joue comme les 30 dernières minutes de bergamo est une équipe qui va bien sur le plan physique. Comment va Destro ? Dimanche premier match ? Samedi dernier il a eu un problème musculaire et c’est pour ça qu’à Bergamo il ne pouvait pas jouer. Aujourd’hui il semble guéri mais quand un joueur ne s’entraîne pas pendant 8 mois il a besoin de beaucoup le faire et ça l’a freiné. Mais maintenant il peut aider l’équipe il me semble. Le genou va bien, le problème musculaire est guéri.

.

Du côté de Trigoria

10 victoires et 4 matchs nuls en 14 rencontres. Un bilan littéralement exceptionnel, puisque avec ce parcours l’AS Roma serait premier lors des trois dernières saisons. En effet le parcours stratosphérique de la Juventus fait minimiser ce que Rudi Garcia et ses hommes ont réalisé jusqu’ici. Outre ce nombre de points (34 points sur 42), c’est surtout la défense qui impressionne, avec seulement 4 buts subits en 14 rencontres, soit de très loin la meilleure défense de Serie A. Et quand on sait que le vainqueur du Scudetto a dans la majorité des cas la meilleure défense… Oui mais voila, dimanche c’est la Fiorentina qui arrive à l’Olimpico, un concurrent direct à la zone Champions League. Avec 7 points d’écart au coup d’envoi, il serait donc bon de créer un écart par la suite difficile à combler pour se mettre à l’abri. Ce match se présente donc comme un véritable tournante, peu avant la trêve de janvier.

Rudi Garcia a livré sa liste officielle de convoqués pour la quinzième journée de Serie A, qui se jouera dimanche à 12h30 contre la Fiorentina. Le mister français a appelé 23 joueurs. Parmi les absents on ne retrouve que Federico Balzaretti (encore touché à l’adducteur), tandis que Francesco Totti fait son retour in-extremis dans le groupe. Le mister retrouve également Marco Borriello et Vasilis Torosidis. Bogdan Lobont et Gianluca Caprari sont écartés pour choix technique.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera logiquement la cage. La défense centrale sera de nouveau guidé par Castan et Burdisso, avec Maicon à droite et Dodo à gauche. De Rossi évoluera devant la défense, avec la paire Pjanic et Strootman qui s’occuperont de la création du jeu au milieu. Devant, Ljajic évoluera de nouveau en faux 9, avec Florenzi et Gervinho autour de lui.

.

L’adversaire du jour

Alors qu’elle a échouée à un petit point de la Champions League la saison dernière (au détriment du Milan AC), la Fiorentina réalise un début de saison intéressant, mais pas forcément en adéquation avec les ambitions élevée du club toscan. Les florentins pointent à une 4ème place (à égalité avec l’Inter). Son bilan est de 8 victoires, 3 nuls et 3 défaites. Cependant le problème vient probablement de l’équilibre, puisqu’ils s’agit de la moins bonne défense du Top 5, et l’avant-dernière moins bonne attaque. La viola sait cependant bien voyager, avec 4 victoires (au Genoa, Atalanta, Chievo et Milan), 1 nuls et 2 défaites (pour 12 buts marqués et 6 encaissés). Lors de ses 6 derniers matchs, la Fio a obtenu 3 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

Sur le mercato, l’effectif de la Fiorentina a pas mal été chamboulé, puisque quatre joueurs offensifs ont plié bagages : Toni (Hellas Verona), El Hamdaoui (Malaga), Jovetic (Manchester City)et Ljajic (AS Roma). A l’inverse la Viola a récupéré Gomez (Bayern Munich), Giuseppe Rossi (Villarreal), Ilicic (Palermo), Joaquin (Malaga) et Rebic (RNK Spalato). Au milieu, l’arrivée d’Ambrosini vient apporter de l’expérience et du choix de turnover. On peut rajouter Matos, Alonso et Iakovenko.

Le mister Montella devra faire sans quelques joueurs cadres, comme son latéral et capitaine Pasqual et son buteur Gomez.

L’équipe sera composé demain de Neto dans la cage. La défense sera constitué avec une ligne à 4 où on retrouvera Tomovic, Gonzalo Rodriguez, Savic et Vargas. Le milieu à 3 sera constitué d’Ambrosini, Pizarro et Aquilani. Giuseppe Rossi évoluera en pointe, avec Borja Valero et Cuadrado en soutien.

.

Les dernières confrontations


2012/2013: AS Roma 4-2 Fiorentina (Castan, Totti x2, Osvaldo)
2011/2012: AS Roma 1-2 Fiorentina (Totti)
2010/2011: AS Roma 3-2 Fiorentina (Simplicio, Borriello, Perrotta)
2009/2010: AS Roma 3-1 Fiorentina (Totti x2, De Rossi)
2008/2009: AS Roma 1-0 Fiorentina (Totti)
2007/2008: AS Roma 1-0 Fiorentina (Cicinho)
2006/2007: AS Roma 3-1 Fiorentina (De Rossi, Taddei x2)
2005/2006: AS Roma 1-1 Fiorentina (Tommasi)
2004/2005: AS Roma 1-0 Fiorentina (Montella)
2001/2002: AS Roma 2-1 Fiorentina (Totti, Panucci)
2000/2001: AS Roma 1-0 Fiorentina (Batistuta)
1999/2000: AS Roma 4-0 Fiorentina (Montella x3, Nakata)
1998/1999: AS Roma 2-1 Fiorentina (Alenitchev, Totti)
1997/1998: AS Roma 4-1 Fiorentina (Paulo Sergio, Delvecchio x2, Totti)

Exception faite de la 2011/2012, la Fiorentina réussit très mal face à l’AS Roma sur le terrain de l’Olimpico. En effet en 14 rencontres, le bilan giallorosso est de 12 victoires, 1 nul et 1 défaite. On notera également que la Louve a toujours marqué au minimum un but lors de ces matchs, et plus d’une fois sur deux au moins 2 buts. A noter que sur cette période Totti a marqué 9 fois, et Montella 4 fois.

.

Le duel du match

Rudi Garcia / Vincenzo Montella : Le duel de jeunes entraineurs plus de talent. 49 ans pour le giallorosso et 39 ans pour le viole. Ces deux hommes ne cessent de réaliser des merveilles depuis qu’ils sont assis sur un banc d’entraineur. Le mister français a de son côté fait monter le club de Dijon de la 3ème division jusqu’à aller au pied du podium de Ligue 2. Après une saison histoire au Mans, il réalise un parcours de 5 ans à Lille ponctué d’un doublé Championnat-Coupe du France. Suivi depuis longtemps par Walter Sabatini, il débarque cet été en Serie A à la surprise générale, alors que sa côte était pourtant très basse. Si ce dernier a débuté par les échelons inférieurs pour se faire un nom et une expérience, l’aeroplanino a lui directement gouté au grand bain, avec une entrée en matière comme mister de l’AS Roma lors de la seconde partie de saison 2010/2011 (après avoir entrainé les Giovanissimi Nazionali). Malgré un parcours intéressant, cela ne suffit pas pour remonter la pente. Il n’est pas conservé et rejoint Catane, où il réalise jusqu’ici la meilleure saison du club (battu la saison suivante). Cela lui vaut le droit d’attirer la convoitise de la Fiorentina, où il réalisera une grande saison. En effet Montella termine 4ème, à juste un petit point de la zone Champions League. Les deux hommes ont obtenu des garanties techniques de leur président cet été, avec un recrutement de choix et intelligent. Si 7 points séparent ces deux clubs jusqu’ici, ils espèrent bien être d’ici mai la véritable surprise de la saison, au point de rester intégrer au Top 3.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Monsieur Orsato. Cet arbitre a un bilan positif face aux giallorossi, puisqu’on retrouve 6 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Ces trois défaites furent obtenu récemment : D’abord lors de la défaite 4-3 face au Genoa (après avoir mené 3-0, match qui a coûté la place à Ranieri), la défaite à Lecce il y a deux saisons (4-2) avec Luis Enrique, et enfin la défaite lors de la finale de Coupe contre la Lazio. En 7 matchs à domicile son bilan est de 4 victoires, 2 nuls et 1 défaite, dont le 1-1 face à la Juve l’an passé (avec le penalty manqué de Totti), et la victoire cette saison contre le Napoli (2-0). De son côté, la Fiorentina a un bilan équilibré, avec 8 victoires, 2 nuls et 6 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Maicon-Benatia-Castan-Dodo
De Rossi
Pjanic-Strootman

Florenzi-Ljajic-Gervinho

Remplaçants: Skorupski, Torosidis, Romagnoli, Burdisso Jedvaj, Bradley, Taddei, F. Ricci, Marquinho, Borriello, Totti, Destro.
Blessé(s): Totti, Balzaretti
Suspendu: /
Choix technique: Lobont, Caprari.
Diffidati: Maicon, De Rossi, Strootman, Pjanic, Florenzi, Ljajic.

Fiorentina (4-3-2-1): Neto; Tomovic, Gonzalo Rodriguez, Savic, Vargas; Ambrosini, Pizarro, Aquilani; Borja Valero, Cuadrado; G. Rossi