Photo tirée du site Forzaroma.info

Alberto Aquilani, ex-joueur de l’AS Roma entre 2002 et 2009, e neo-président de la Spes Montesacro (club amateur, dont il avait fait ses premiers pas étant enfant) s’est exprimé au micro de Sky Sport :

Aquilani parle de l’AS Roma, sa carrière et ses projets de reconversion

« Si la Roma doit recruter un milieu sur ce mercato de janvier ? Avant il faut bien comprendre comment va De Rossi. Si, ensuite, on parle de joueurs forts qui arrivent et font la différence, je dis que c’est une bonne chose, on a jamais trop de qualités. Mais si quelqu’un doit arriver avec un temps d’adaptation, alors cela n’est peut-être pas très utile. Jusqu’à il y a un mois, on voyait une équipe très en difficulté, mais après les deux derniers matchs je ne vois pas la nécessité d’intervenir sur le milieu du terrain. Certains joueurs sont en croissance. Trigoria a été ma seconde maison, la Spes a été mon premier club et donc je ne l’ai jamais oublié mais la vraie croissance a été à la Roma. Mais si la Roma veut un milieu de terrain, je dis que ça ne peut pas être moi (rire, ndlr). J’ai vécu 16 ans à Trigoria, en jouant avec mon équipe de coeur, j’ai débuté là et réalisé tout ce que je voulais. Liverpool ? J’ai trouvé une équipe très forte. Il y avait Gerrard, Reina, Mascherano, Torres, Carragher, Kuyt, Johnson dans un stade fantastique. Ce sont tous des souvenirs inoubliables.

La Juventus ? C’était la première année de Marotta et Paratici. Les choses ne se sont pas passées comme nous le voulions. La Juve est toujours la Juve, cela a été un passage important, tout comme celui ensuite au Milan. Le Milan de Allegri ? J’ai rejoins Seedorf, Nesta, Inzaghi, Gattuso, Ibrahimovic, Robinho. Les trois meilleurs joueurs avec qui j’ai joué ? Totti, Gerrard e Ibrahimovic. Si un club faisait appel à moi pour jouer à nouveau ? Je me sens encore un joueur, je fais la vie que je menais en tant qu’athlète. Je n’ai pas mis de point final, la priorité a changé, aujourd’hui j’y pense plus. J’ai reçu des propositions de l’étranger, de pays émergents, mais cela doit être un projet sérieux. Si rien qui me plaît n’arrive, je pourrais facilement donner le clap de fin. Si je parle encore à De Rossi ? L’âge passe pour tous. Il a démontré que quand il est bien, il est un joueur de très haut niveau et il est fondamental pour l’équipe. Je ne sais pas comment il est physiquement mais il est un aspect fondamental« .