Site AS ROMA

Antei et Caprari, une chance à saisir

Alors que la reprise de l’entrainement est prévu à Trigoria pour mercredi, les tifosi ont déjà hâtes de voir concrètement ce nouveau projet se mettre en place. Outre l’attente de voir à l’oeuvre les méthodes de travail de Luis Enrique et son staff, ainsi que les première recrues, il y aura une attente toute particulière autour de certains joueurs de la Primavera, qui viennent de remporter le Scudetto. Et plus précisément deux joueurs en particulier : Le défenseur central de 19 ans Luca Antei, et la révélation offensive de 17 ans Gianluca Caprari. En effet ces deux joueurs ont reçu le précieux cesame de la convocation pour le ritiro de Riscone di Brunico qui aura lieu du 15 au 26 juillet. Il y aura donc une chance à saisir pour prouver à l’entraineur espagnol qu’ils méritent d’intégrer dès maintenant l’effectif giallorossa.

Profiter de l’exode défensive

L’exode est bien le mot le mieux adapté pour désigner le rôle de défenseurs centraux dans l’effectif de l’AS Roma. En effet, trois joueurs à ce poste ont définitivement fait leurs valises : Phillipe Mexes (parti gratuit au Milan AC), Simone Loria (fin de contrat) et Guillermo Burdisso (fin de prêt). Ajoutez à cela le fait que Nicolas Burdisso joue actuellement la Copa America (jusqu’à la fin du mois) et qu’aucun recrue n’est encore arrivé, vous comprendrez alors qu’Antei a devant lui un vrai boulevard pour se faire une place.

C’est donc fort de cela qu’Antei va se présenter à la reprise de l’entrainement, avec comme but de s’imposer lors des premiers matchs amicaux comme le pendant de Juan dans l’axe de la défense. Des bonnes performances qui pourraient montrer à Luis Enrique que le jeune défenseur peut au moins obtenir le dossard du n°4 en défense central. Et pour cela on peut dire qu’il arrive avec un CV déjà assez solide. En effet le joueur a derrière lui deux saisons de titulaire en Primavera, où il a su à chaque fois s’imposer comme un vrai leader. D’abord la saison 2009/2010, où malgré la présence des Alessandro Malomo et autre Simone Sini, il a su faire son trou malgré son jeune âge. Louis Dieme disait d’ailleurs de lui il y a plus d’un an : « Il est le meilleur défenseur que j’ai affronté ». Cette saison, c’était lui qui avait le rôle du « grand frère ». Chose qu’il a fait à merveille. Toujours impérial, régulièrement dans les mieux notés, et même buteur. Antei a fait l’unanimité, lui valant le droit de recevoir une convocation de Vincenzo Montella. Ce Scudetto est donc pour lui une vraie récompense pour l’aboutissement de son travail.

Une confirmation attendue

Si Gianluca Caprari est d’un an plus jeune que son ainé (il va fêté ses 18 ans en cette fin juillet) il a pourtant déjà connu à quatre reprises la joie du football professionnel. Tout d’abord en Champions League face au Shakhtar, sur le terrain de l’Inter en Coppa, et en championnat face au Milan et la Samp à l’Olimpico. Certes un temps de jeu total à peine supérieur à l’équivalent d’une mi-temps, mais des choses laissant présager un futur prometteur. En Primavera, qu’il a découvert cette saison suite au Scudetto Allievi, Caprari s’est tout de suite imposé comme le meilleur élément offensif, en mettant au gout du jour sa technique impressionnante et sa facilité déconcertante. Il ne faudra cependant pas lui faire brûler les étapes. Alors qu’il est à la veille de sa majorité, Caprari a encore tout le temps devant lui pour progresser sereinement.

Lors de ce début de préparation il pourra donc profiter de l’expérience des Francesco Totti, Mirko Vucinic et autre Marco Borriello pour engranger du métier. Il ne se sentira pas non plus trop seul avec les plus « jeunes » Jeremy Menez, Bojan Krkic, puis plus tard Erik Lamela. Avec ce dernier qui ne participera pas au ritiro (pour cause de Mondial moins de 20 ans) et éventuellement un départ possible de l’un entre Menez, Vucinic et Borriello à tout moment, le jeune ailier aura quoi qu’il arrive sa chance lors des premiers matchs amicaux. Sûrement pas plus d’une mi-temps, mais de quoi montrer un peu plus à tous ses qualités. Cependant, si aucun joueur offensif ne plie bagage jusqu’à la fin août, il risque d’être difficile pour lui de se faire une place cette saison. Et un prêt pourrait s’avérer être alors la meilleure solution pour lui offrir un temps de jeu plus conséquent. Une chose est sûre, il faudra prendre la meilleure décision dans le propre intérêt du joueur, et dans sa jeune croissance.