Site AS ROMA

Andreazzoli : « Romagnoli peut être titulaire »

Aurelio Andreazzoli s’est présenté à la traditionnelle conférence de presse en vu du match contre le Genoa à l’Olimpico. Le nouvel entraîneur romain a parlé de l’ambiance du groupe et du possible forfait de Marcos.

Entraînement intense aujourd’hui ?
“Non, on l’a juste prolongé un peu. Nous avons beaucoup de choses à faire, on a pas fait tout ce que j’avais prévu, nous continuerons la semaine prochaine”.

Marquinhos ?
“Je l’ai convoqué mais nous verrons. Il a une douleur musculaire à la cuisse droite”.

Après deux victoires qu’attendez-vous de ce match ?
“L’attente est toujours importance même si nous avons gagné deux matchs”.

Comment peut grandir encore la Roma ?
“Nous avons des marges, nous n’arrivons pas à gérer le tempo qui est notregrand ennemi. Sur le jeu nous pouvons nous améliorer, la participation est déjà bonne, tout comme l’attention. Pour une véritable physionomie de jeu il faudra encore du temps”.

Comment jugez-vous la saison de Borriello et Bertolacci ?
“Marco est un démenageur, il a très bien joué dimanche dernier. Il fait le jeu tout seul. Pour Bertolacci j’ai une sympathie particulière, c’est un bon garçon au-delà des es qualités.”

Objectif 3ème. Les joueurs sont des rêveurs ou on peut y croire ?
« Ce n’est pas négatif d’êtrerêveur, celui qui ne le fait pas a fini de vivre. Puis il y a la réalité, qui est problèmatique en terme de point. Je veux pas faire d’annonce à grande échelle, ça n’a pas de sens. Nous devons voir l’implication sur chaque match, ca ca a du sens”.

Napoli-Juventus, en tant que passioné et étudiant, comment faire pour éviter en Italie les fautes dans la surface ? Que dites-vous à vos joueurs sur ça ?
“Que peut-on faire ? Au basket ils défendent en zone en 1 vs 1, au foobtall on peut pas, ça serait une limitation. Il faudrait le demander à qui fait respecter les règles. Le rôle arbitres est augmenté, en allant vers le respect des règles tout serait plus simple. De fait à la deuxième journée tout est oublié, comme toujours dans notre pays envers les règles”.

Vous avez noté des progrès sur De Rossi dans la condition physique ? Vous le voyez comme une possible solution en défense si Marcos ne peut pas ?
“Il va définitivement mieux. Nous parlons de 2-3 semaines en étant optimiste, pour qu’il soit dans une condition qui plaît à tous. Je dois dire qu’il a fait un pas en avant. Par rapport à la position de défenseur, il peut le faire et bien. Cependant je pense avoir d’autres opportunités, logiquement j’entends”.

Les joueurs parlent de vous de manière enthousiaste. Quels sont les pour et les contre ?
“S’il y avait des contres j’agirais autrement. Il n’y a que des pour, il suffirait de venir nous voir travailler pour le voir. Je suis très exigeant et j’ai à faire à un groupe très respectueux, je dirai très très”.

Le Genoa sort d’un bon moment, vous avez étudié quelque chose en particulier avec le changement d’entraîneur ?
“Ils sont très compacts, équilibrés. Il est dur de marquer, ils contrent bien et combattent. Je crois qu’en caractéristiquec’est l’équipe la moins adaptée à affronter maintenant”.

Sur ce point, il y a quelque chose qui vous préoccupe sur la saison ?
“Je n’ai pas de préoccupation, j’ai un groupe disponible dans sa quasi totalité. Castan reviendra en groupe la semaine prochaine, Destro attend. Les garçons sont disponibles. Je crois que nous pouvons jouer avec deux équipes avec les mêmes résultat. Le temps est mon ennemi, j’ai un nombre limité de matchs et c’est une vraie poursuite”.

Comment change la Roma si Balzaretti, Marquinho ou Florenzi joue ?
“La prestation individuelle change. Le système est défini sur comment utiliser les joueurs et pour qu’ils utilisent ce qu’on a travaillé. Dans notre système, celui qui réussi à exprimer une meilleure condition te donne un avantage. Nous allons vers une idée de jeu. Ils ont des caractéristiques différentes, ils te mettent dans un grand embarras car ils sont tous en forme. Deux doivent rester sur le côté, mais ils peuvent être utiliser différemment”.

Osvaldo a récupéré dans la semaine ? C’est un titulaire indiscutable ?
“Oui, il est titulaire et joue. Je te le dis sincèrement, il a fait un bon match tactiquement dimanche, i la été splendide. Il a fait tout ce que je lui avais demandé. Avec un résultat important car cette situation est née de l’engagement que je lui avais demandé. Si on le juge par rapport au match contre la Juve alors oui il a été en dessous à Bergamo. On voudrait toujours le voir comme ça, il est important que le rendement donné par le joueur soit celui prévu. Lui il l’a fait, de belle façon”.

Les joueurs mettent en avant le dialogue avec l’entraîneur, il est possible que le reveil vienne de là ? Qu’est-ce qui a changé vraiment ?
“Beaucoup de choses, même petites, cependant c’est en s’y mettant tous qu’on fait ce dont vous parler. Il est difficile d’énumérer, je pense que dans toute activité de groupe il faut une entente. Sans, l’objectif on ne l’atteint pas ou peut-être partiellement. Les règles, le respect en général, tout devient plus facile à atteindre. Moi je fais ça, j’ai l’impression de le faire aussi avec vous. Même si je ne suis pas content de certaines choses parfois, j’essaie d’être très disponible. Toujours dans le respect de mon et de votre travail. Sans ça on ne va nul part”.

Selon vous le moment est arrivé où on doit arrêter de comparer votre Roma à celle de Zeman ? Le nul à la maison serait satisfaisant demain ?
“Ca dépend comment. Le résultat sera accepté, s’il arrive après une prestation que le public peut accepter. Clairement pas la défaite. Le passé ? Je pensais qu’ajourd’hui déjà on en parlait plus. Maintenant nous devons faire notre chemin, c’est aussi irrespectueux envers Zeman de toujours comparer. Il a fait son travail et l’a bien fait. Pour le respect de Zeman je crois qu’il faut arrêter les comparaisons. Nous parlons de ce que peut exprimer l’équipe. Mettons un objectif et regardons où on arrive. L’évaluation sera fait sur ça”.

Depuis le 4 février en quoi le groupe s’est ressoudé ?
“Moi j’ai l’impression qu’ils prennent du plaisir à venir s’entraîner. Nous faisons l’entraînement à 11 et à 8:15 il y en a déjà qui viennent pour déjeuner ou autre. Ceux qui arrivent tard viennet vers 9:30. Pour moi c’est un succès. Maintenant nous avons ces conditions, je juge ça”.

Sur les caractéristiques, Lamela est l’homme qui peut passer les adversaires le plus rapidement. Sur les derniers matchs on aurait dit qu’il voulait démontrer quelque chose. D’après vous tactiquement il fait ce que vous demandez ?
“Ils ont beaucoup de vigueur, surtout les jeunes comme Erik. Ils voudraient tout faire tout de suite, chaque chose en son temps cependant. Celui qui est un peu plus expérimenté sait qu’il doit réduire son volume de jeu. Il a une disponibilité énorme, sa qualité pour passer l’homme est une demande, des fois ça passe d’autres non”.

Romagnoli n’a jamais été titulaire. Vous le jugez trop jeune pour commencer ? Ou il serait prêt ?
“Quand Zeman a fait jouer Marcos, nous pensions qu’il était un jeune de 18 ans immature. Et puis il a montré qu’il était un trentenaire mature. Pourr Romagnoli c’est pareil. Il est prêt, je n’aurais aucun problème à le mettre. Il me ferait un match de joueur de Serie A”.