Site AS ROMA

Andreazzoli : « L’équipe sait quoi faire »

Aurelio Andreazzoli s’est présenté à la traditionnelle conférence de presse en vu du match contre Bergamo après la victoire contre la Juventus. Le nouvel entraîneur romain a semble confiant et sûr de son équipe.

Qu’avez-vous demandé à l’équipe pour ne pas laisser la prestation contre la Juventus sans suite ?
« Qu’elle ne reste pas sans suite, de continuer sur les bases de la semaine précédente. Il est clair que tu fais toujours un rappel, mais les garçons sont pleinement conscients de ce qu’ils doivent faire ».

La società a pris position en vous confirmant sur Twitter…
« Il ne me semble pas que c’est aussi concret. La società a dit que c’était une possibilité. Cela me fait plaisir mais ce n’est pas mon objectif. Mon objectif est d’arriver là où je me suis fixé d’arriver ».

Demain Totti et De Rossi seront absents. L’équipe a changé de mentalité ?
« On perd du temps à parler de l’importance de Totti et De Rossi. L’équipe m’a montré qu’elle se basait pas sur des individualités mais sur un groupe qui commence à savoir ce qu’il veut et le montre. Des obstacles il y en a, si on regarde par le passé on a alterné victoire et défaite. Je retiens le terrain comme hostile et il le sera ».

Quelle idée vous êtes-vous faite de l’entrée possible du Cheick ?
« Je pense que ça nous regarde pas, ce sont des décisions de la propriété américaine. En tant qu’AS Roma nous pensons à atteindre les objectifs sans se préocuper de tout ça . Si et quand on aura des nouvelles officielles, ce sera aux dirigeants d’y répondre. Nous ce n’est pas notre problème ».

Après la victoire contre la Juventus, la motivation de l’équipe a changé ? Où peut arriver la Roma ?
« On en a pas parlé, il est inutile de faire des projets par semaine. Il est certain qu’un match comme celui de samedi te donne confiance, mais si le résultat tu le prends comme un résultat obtenu après beaucoup de travail, la motivation reste la même mais la conviction augmente et tu travailles mieux ».

Comment vivent Stekelenburg et Goicoechea ?
« Stekelenburg est heureux, mais je dois dire la même chose des deux autres gardiens. Aussi bien Lobont que Goicoechea travaillent comme toujours avc beaucoup de participation et de concentration. Sur Goicoechea je voudrais dire deux choses : je lui ai parlé et il est serein car il a fait son devoir, même après des mauvais matchs, car il savait avoir bien travaille et ça lui fait honneur. Il a la conscience tranquille car il a très bien travaillé et a commis une erreur, mais c’est une erreur comme en commentent dis par match les autres joueurs sur le terrain ».

A Bergamo on annonce un terrain lourd. Cela pesera dans vos choix ? Qui sera le tireur de penalty ?

« Au rigorista j’y ai pas encore pensé, j’y penserai et je déciderai avant le match. Je prendrai en considération l’état du terrain, on ne sait pas s’il y aura de la neige. Je le prends en considération ».

Comment avez-vous trouvé Balzaretti cette semaine ?
« Très bien comme tous ses compagnons. Certains doivent être freinés, non stimulés ».

Comment vont Florenzi et Tachtsidis ?
« Je les sens très bien tous deux. C’est devenu un problème de choix, en ce moment ils sont penalisés comme les autres, à ceux à qui je n’arrive pas et n’arriverai pas à donner satisfaction. Ils mériteraient de l’espace ».

Vous avez peur d’un manque de concentration ?
« Non, pas du tout ».

Sur Dodò et Nico Lopez ?
« J’ai déjà répondu, comme tous ceux du groupe. Si nous voulons parler du cas par cas ok, bien Dodò car il a résolu son problème physique, les vieux problèmes au genou sont en voix de guérison et maintenant il faut qu’il reprenne son rythme. Il est à disposition. Nico Lopez bien, un peu moins bien à peine rentrée du Sub-20, cette semaine très bien, les derniers 2-3 très très bien ».