Site AS ROMA

Aller reprendre la position de leader

Après une lourde et historique défaite face au Bayern Munich (7-1) en Champions League, les hommes de Rudi Garcia veulent aller obtenir leur 7ème victoire en 8 matchs de championnat, sur la pelouse du surprenant troisième de la Sampdoria.

.

La conférence de presse de Garcia.

« La défaite de mardi n’annule pas notre début de saison »

« Comment se sont passés les jours suite à la défaite contre le Bayern ? Nous avons fait comme d’habitude. Nous en avons parlé et puis nous nous sommes concentrés sur le Sampdoria. Quelle réaction j’attends ? La défaite de mardi n’annule pas notre début de saison avec 6 victoires en 7 matchs. Nous sommes toujours à la hauteur de nos ambitions. Nous devons repartir de cela. Si cela va donner plus de convictions à la Sampdoria ? Je ne peux pas répondre sur l’engagement de l’adversaire. Je peux parler de la Roma, qui affronter une Samp avec 4 victoires, quasiment toutes à domicile, et 3 nuls. Ils n’ont jamais perdu et cela signifie que c’est une bonne équipe. Je m’attends à une Rome ambitieuse. Cela sera difficile de gagner et nous devrons mettre tout sur le terrain. La première chose à faire est de jouer notre jeu, montrer nos ambitions sur la phase offensive et défensive, puis le résultat viendra. Le remplaçement de Totti à la mi-temps ? Quand on perd ainsi, l’entraîneur doit faire quelque chose à la mi-temps. La riposte que j’ai donné à l’équipe a été l’orgueil. Nous avions la possibilité de rendre cette défaite moins importante. J’ai fais deux changements parce que je ne pouvais pas en faire 11. J’ai fais une équipe plus adapté à la seconde période. Puis cela amène l’avantage de reposer Totti et Cole pour la suite. La Champions est la Champions. Nous savions que nous étions dans un groupe dur, mais à mi-parcours nous sommes second, et cela signifie que nous n’avons pas fait si mal que cela. La Serie A est aussi importante, et nous sommes secondes à un point du leader. Nous allons continuer notre chemin.

« Les grandes défaites peuvent servir pour les grandes victoires »

Comment oublier cette lourde défaite ? Je pense que pour oublier cette défaite, il faut rapidement faire un grand match samedi. La vérité vient toujours du terrain. Mardi il a démontré que le Bayern est plus fort que la Roma, mais l’écart n’est pas aussi important. C’est pour cela que j’ai parlé d’incident de parcours. Parfois cela n’arrive pas pendant plusieurs années, puis l’accident pour arriver. Il faut seulement rapidement remonter sa sa monture. Sacchi a dit qu’il faut toujours avoir foi en son propre jeu ? Spalletti avait remis les même 11 joueurs le match suivant le Man U-Roma ? Tout est possible, et cela aussi. Il faut mettre sur le terrain l’équipe qui aura le plus de chance de remporter le match. Sur la première demande, je peux parler de mes 15 mois en Italie. Dans la vie, il ne faut pas seulement retenir le beau temps ou quand tout va bien. Les grandes défaites peuvent servir pour les grandes victoires. Capello a dit que les équipes italiennes ont du mal en Europe ? Après la première journée de Champions et Europa League, les équipes italiennes étaient les meilleurs. Maintenant cela serait trop extrême de dire cela. Je pense qu’il y a de grandes équipes en Italie, qui ont gagné la Champions. C’est ensuite aux organes compétentes de faire à ce que ceux-ci retournent à leur niveau. Moi je dois faire à ce que la Roma soit en haut de la scène européenne, pas après pas. Nous avons vu mardi que la route est encore longue.

« Strootman retrouve un niveau physique acceptable »

La forme physique ? Peut-être que nous sommes arrivés au match contre le Bayern dans un des pires moments, avec des joueurs fatigués et d’autres revenant de blessures. Nous avons montré que malgré ses problèmes, nous étions capables de gagner les matchs. Maintenant nous devons mettre sur le terrain, pas seulement la meilleure équipe sur le papier, mais les joueurs les plus en forme. Strootman peut revenir rapidement ? Je ne suis pas quelqu’un qui pleure sur les absences, car cela est une grave erreur. Je suis concentré et confiance sur ceux qui peuvent jouer. Petit à petit nous faisons tout pour récupérer les blessés. Nous avons doublé les rôles pour être compétitifs au moins en championnat. Kevin retrouve un niveau physique acceptable. Il a commencé cette semaine à jouer en partitella. Il doit retrouver la confiance après une importante blessure. Je pense qu’au moment où tu retrouves l’entraînement collectif, cela est juste une question de confiance. Demain plus important la victoire ou la prestation ? Le résultat est toujours important, mais je pense que le résultat arrive comme une conséquence de notre jeu et de la prestation sur le terrain. Dire que nous devons vaincre ne signifie rien. Nous devons trouver le plus de chances possible pour gagner. Nous savons que cela sera un déplacement difficile, mais nous devons être en garde de bien jouer et gagner contre toutes les équipes ».


Du côté de Trigoria

L’AS Roma va débuter sa seconde saison sous la houlette du mister Rudi Garcia. Un groupe qui a peu été chamboulé par les départs, puisque « seuls » Benatia (Bayern Munich) et Dodo (Internazionale) ont fait leur départ concernant d’éventuels titulaires potentiels. A côté de ça, des joueurs de rotation ont également quitté le navire comme Toloi (retour à Sao Paulo), Taddei (Perugia) et Bastos (fin de prêt). Niveau arrivée, l’entraîneur français aura cette saison la possibilité d’effectuer un turnover conséquent quand il le souhaite. Défensivement il récupère Manolas (Olympiakos), Astori (Cagliari) et Mapou Yanga-Mbiwa (Newcastle) dans l’axe, ainsi que Cole (Chelsea), José Holebas (Olympiakos) et Emanuelson (Milan AC) à gauche. Au milieu, Keita (FC Valence) vient apporter son expérience, tandis que Paredes (Boca Junior) et Uçan (Fenerbahçe) viennent amener leur jeunesse et leur technique. Enfin, devant Iturbe (Hellas Verona) vient compléter l’aspect tactique du mister, pendant que le jeune Sanabria (FC Barcelone) vient pour bousculer la hiérarchie.

Malgré les doutes durant la préparation, la Louve a sorti les crocs lors de la première journée de Serie A, en remportant assez tranquillement sa première victoire, face à la Fiorentina à domicile, grâce à des buts de Nainggolan et Gervinho. S’en est suivi un succès, compliqué, sur la pelouse du promu Empoli (grâce à une frappe de Nainggolan) et une belle entrée en matière en Champions League, avec une victoire 5-1 face au CSKA Moscou. S’en est suivi une troisième victoire en Serie A, face à Cagliari, grâce à des buts de Destro et Florenzi, puis un quatrième succès (à l’arraché), sur la pelouse de Parme avec un score de 2-1. Ce bon début de saison s’est confirmé avec un 6ème succès, difficile, face à Verona à la maison (2-0), puis le premier faux-pas, avec un bon match nul (1-1) sur le terrain de Manchester City en Champions League. Malheureusement, suite à un arbitrage contestable et contesté, les giallorossi ont connu leur première défaite sur la pelouse de la Juventus il y a de cela 15 jours. Les hommes du mister français se sont bien repris, en gagnant à la maison face au Chievo sur le score de 3-0, avant de totalement sombrer mardi soir toujours sur sa pelouse face au Bayern Munich, avec un historique score de 7-1. La tendance est de nouveau en l’obligation de relever la tête face à la Sampdoria.

Rudi Garcia a révélé la liste des 23 joueurs qui ont été convoqué pour la 8ème journée de Serie A, qui se jouera ce samedi (20h45), face à la Sampdoria (sur Sport+). Outre les absents de longue date, Federico Balzaretti et Kevin Strootman, l’infirmerie va vers la tendance de se vider, puisque Seydou Keita et Leandro Castan devraient reprendre l’entraînement collectif la semaine prochaine, tandis que Marco Borriello a lui aussi retrouvé le travail spécifique sur la pelouse. Blessé au genou, Maicon manquera également encore quelques jours, tandis que Kostas Manolas purge son second et dernier match de suspension. Niveau jeunes, nouvelle convocation pour Michele Somma et Arturo Calabresi.

Concernant le onze de départ, De Sanctis gardera de nouveau la cage giallorossa. La défense centrale sera composé des recrues Astori et Yanga-Mbwia, tandis que les couloirs seront pris par Torosidis à droite et Holebas à gauche. De Rossi évoluera dans une position de sentinelle devant la défense, avec Nainggolan et Pjanic pour animer le jeu devant lui. Devant, le trident du moment sera composé de Destro en attaquant axial, avec Gervinho et Florenzi en soutien.

.

L’adversaire du jour

La Sampdoria réalise un excellent début de saison, et pointe après 7 journées à une très honorable 3ème place. Leur bilan global est de 4 victoires et 3 matchs nuls. A noter que les hommes de Mihajlovic n’ont joué que trois fois à la maison, pour autant de victoires (+ un succès 4-1 face à Côme en Coppa Italia), tandis que le bilan à l’extérieur est là cependant un peu moins bon avec une victoire et 3 nuls. L’inconnu vient du fait que la Samp n’a jusqu’ici affronté que des « petits » de Serie A, et va donc pouvoir ce samedi se frotter à un des gros cylindrés du championnat. Depuis le début de saison, il s’agit très souvent de match serré, puisque la Samp n’a jamais marqué plus de 2 buts dans le même match. Leur bilan est de 9 buts marqués, et 4 buts encaissés, en faisant la seconde meilleure défense du championnat à égalité avec l’AS Roma (juste derrière la Juventus, avec 3 buts subits).

Sur le mercato, l’effectif de la Samp a connu peu de départs. On y retrouve notamment Maxi Lopez (Chievo), Mustafi (FC Valence) ou Costa (Parma). Cependant de nombreuses arrivées sont à noter, comme les gardiens Romero (Monaco) et Viviano (Arsenal), Une ligne entière a fait son arrivée en défense avec les latéraux Cacciatore (Hellas Verona) et Mesbah (Parma), ainsi que les centraux Silvestre (Milan) et Romagnoli (AS Roma). Au milieu on retrouve l’arrivée du jeune Duncan (Inter) et l’expérimenté Marchionni (Parma), ainsi que Bergessio (Catane) en attaque).

L’équipe sera composé demain de Romero dans la cage. La défense sera constitué par une ligne de 4 joueurs, où l’on retrouvera De Silvestri, Silvestre, Romagnoli et Regini. Au milieu, on retrouvera un trio avec Soriano, Palombo et Obiang. Enfin devant, Okaka évoluera en pointe, avec Eder et Gabbiadini pour lui tourner autour.

.

Les dernières confrontations

2003/2004 Sampdoria 0-0 AS Roma
2004/2005 Sampdoria 2-1 AS Roma (Montella)
2005/2006 Sampdoria 1-1 AS Roma (Totti)
2006/2007 Sampdoria 2-4 AS Roma (Totti x2, Perrotta, Panucci)
2007/2008 Sampdoria 0-3 AS Roma (Panucci, Pizarro, Cicinho)
2008/2009 Sampdoria 2-2 AS Roma (Baptista x2)
2009/2010 Sampdoria 0-0 AS Roma
2010/2011 Sampdoria 2-1 AS Roma (Vucinic)
2012/2013 Sampdoria 3-1 AS Roma (Lamela)
2013/2014 Sampdoria 0-2 AS Roma (Benatia, Gervinho)

C’est un bilan en total équilibre, lorsque l’AS Roma se déplace sur le terrain de la Sampdoria depuis maintenant 10 ans. En effet on y retrouve 4 matchs nuls, 3 victoires et 3 défaites. Les giallorossi restaient sur 4 rencontres sans victoires, avec notamment une défaite il y a 4 ans, alors que la Louve menait à la mi-temps, (suite à l’expulsion de Juan, qui avait remplacé Mexes blessé), mais aussi l’an passé sur un score de 3-1 (pour la première d’Aurelio Andreazzoli et le penalty raté de Pablo Osvaldo). La saison dernière a donc permis de retrouver un succès, qui manquait depuis la saison 2007

.

Le duel du match

Alessio Romagnoli / Davide Astori : Arrivé à la Sampdoria dans les dernières heures du mercato, Alessio Romagnoli espère prendre définitivement son envol, malgré ses 19 ans. Et l’international italien U21 semble avoir choisi le bon club, puisque le mister Mihajlovic lui voue déjà une grande confiance. En effet le n°5 a déjà joué 4 rencontres (dont 3 titulaires) et a notamment inscrit 1 but et délivré 1 passe décisive. Il s’est même payé le luxe durant ces matchs de mettre sur le banc le capitaine Gastadello, et fût associé à l’argentin Silvestre. Cela devrait de nouveau être le cas demain, où Romagnoli évoluera de nouveau dans sa position préférentielle de défenseur axiale, et voudra probablement prouver beaucoup de choses face à ses anciens coéquipiers et son club détenteur de son contrat. De son côté, Davide Astori a lui connu une maturité beaucoup plus tardive. Formé au Milan AC, il s’est ensuite définitivement exilé du côté de Cagliari, où il est devenu au fil des années l’un des tous meilleurs défenseurs centraux du championnat, et fût ensuite régulièrement convoqué en sélection A d’Italie. Alors qu’il aurait pu rejoindre la Juventus ou encore le Napoli, voir même la Lazio lors de ce mercato, c’est finalement l’AS Roma qui rafle la mise avec cet élégant défenseur. Blessé lors du match face au CSKA Moscou, Astori est revenu face au Chievo et va enchaîner demain sa troisième rencontre consécutive, où il sera associé pour la seconde fois de la saison au français Mapou Yanga-Mbiwa.

.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Nicola Rizzoli. Cet arbitre a dirigé à 26 reprises l’AS Roma pour un bilan de 10 victoires, 9 nuls et 7 défaites. La dernière victoire remonte à mars dernier avec un succès à Sassuolo (et la polémique du penalty accordé puis annulé aux neroverde), tandis que la dernière défaite remonte au mois de janvier, avec le revers 3-0 sur la pelouse de la Juventus.

Le bilan de cet arbitre avec la Sampdoria est de 7 victoire, 4 nuls et 9 défaites.

.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
De Sanctis
Torosidis-Mapou-Astori-Holebas
De Rossi
Pjanic-Nainggolan

Florenzi-Destro-Gervinho

Remplaçants: Lobont, Skorupski, Emanuelson, Cole, Somma, Calabresi, Paredes, Uçan, Sanabria, Totti, Ljajic, Iturbe.
Blessé(s): Balzaretti, Strootman, Castan, Keita, Borriello.
Suspendu(s): Manolas

Sampdoria (4-3-3): Romero; De Silvestri, Silvestre, Romagnoli, Regini; Soriano, Palombo, Obiang; Gabbiadini, Okaka, Eder.