Photo tirée du site Forzaroma.info

Alisson Becker a répondu aux questions des tifosi romanisti lors d’un live Facebook sur la page officielle de l’AS Roma du club giallorosso :

« Tout d’abord, bonne année à tous les romanisti. Un bilan de l’année 2017 ? Cela a été une année positive pour moi et pour ma carrière avec la Roma et la sélection du Brésil. J’ai pris le maillot de numéro 1 qui était celui que je voulais, être titulaire à tous les matchs. Cela a été une année spéciale pour moi. Si je m’attendais à ce rendement ? Je m’attendais cette saison. La saison précédente, où j’ai peu joué, j’ai beaucoup travaillé pour me montrer prêt. Quand la Roma m’a recruté j’étais déjà prêt, j’aurais bien joué aussi un an plus tôt. J’avais confiance je veux continuer à bien jouer avec la Roma. Ma parade préférée de 2017 ? Celle sur Saul contre l’Atletico (à l’Olimpico, ndlr) a été spéciale, aussi car elle a été faite à la 90ème minute. Peut-être pas la plus belle mais c’est où nous avons le plus exulté. Roma-Chelsea (3-0, ndlr) a été élu comme meilleur match de l’année, si je suis d’accord ? Oui. Nous avions été très fort tactiquement, mentalement et techniquement. Ce que cela signifie d’avoir fini premier de la poule de Champions ? Dans cette compétitions il y a seulement des équipes fortes et tous les matchs sont difficiles. Etre premier dans un groupe aussi particulier et difficile avec Chelsea, Atletico Madrid et Qarabag, est quelque chose qui donne confiance. Et les tifosi ont aussi fait leur part. Nous devons continuer sur ce chemin pour amener le club encore plus loin. Quel est mon désir pour 2018 ? Je veux vaincre avec cette équipe. Je veux gagner tous les matchs que je joue, je suis ambitieux. Quel jugement je fais de cette première partie de saison ? Un bilan plutôt positif. Pour la Champions, très positif avec la première place de groupe en faisant de beaux matchs contre de très grandes équipes, montrant une partie de notre force. En championnat, nous avons fait de bonnes choses, mais pas suffisamment pour être premiers.

Je pense que nous devons faire plus. Désormais nous sommes concentrés sur l’Atalanta, cela sera un match très difficile mais nous allons jouer et tout faire pour l’emporter. Si je repense aux buts encaissés, comme celui contre Sassuolo ? Cela peut arriver. Peut-être que je pouvais faire quelque chose en plus, je pense toujours à ça. Pour nous, ce partage des points est comme une défaite, étant donné nos objectifs. L’équipe n’est pas contente, nous sommes un peu en recul par rapport à ce que nous faisions auparavant. Mais les beaux matchs produits nous donnent malgré tout de la confiance ? Oui, c’est vrai, nous devons être intelligents, apprendre de nos erreurs. La force de notre équipe est de jouer ensemble. Les tifosi de la Roma ? Je leurs veux à tous du bien. J’ai un beau rapport avec les tifosi, je me sens comme chez moi. Quand je sors manger en ville, tous les tifosi me veulent du bien, à moi et à ma famille. Nous aussi, au Brésil, sommes un peu ainsi, chaleureux. Cela me plaît beaucoup. Si on s’attendait à être la meilleure défense de Serie A ? C’est une satisfaction mais je ne me contente pas de cela tant que le championnat n’est pas fini. Nous travaillons toujours forts pour arriver à ces objectifs. Si j’utilise des produits spéciaux pour avoir une barbe aussi belle ? L’huile quelques fois mais je suis ainsi (rire, ndlr). Si je préfère Carbonara ou Amatriciana ? Toujours la Carbonara. Si j’ai vu l’Atalanta hier (qui a éliminé le Napoli en Coupe d’Italie, ndlr), et à quel match je m’attends samedi ? Je m’attends à un match dur. Quand nous sommes allés jouer chez eux, nous avons vu leur force. L’Atalanta fait de belles choses depuis la saison dernière, mais nous jouerons chez nous et nous devons faire notre match, avec beaucoup de force et d’envie de l’emporter ».